A la Une

Attention au blanchiment de DENTS !

Publié le
Attention au blanchiment de DENTS !

Nombreux sont ceux qui recourent au blanchiment dentaire et ce, à des fins purement esthétiques. Qu’on le fasse chez un spécialiste, en institut de beauté ou chez soi, on est souvent tellement impressionné par le résultat, que l’on oublie les dangers que les produits utilisés peuvent entraîner pour la santé.

par Saima Ksibi

Et c’est à ce propos que l’ANCSEP (Agence Nationale de Contrôle Sanitaire et Environnemental des Produits) a publié une mise en garde contre cette pratique du blanchiment des dents de plus en plus répandue en Tunisie.

Mais comment se fait un blanchiment dentaire ?

Les produits de blanchiment dentaire s’appliquent sous forme de gels en bandelettes ou à l’aide de gouttières.

On peut le faire chez un chirurgien dentiste ou dans des établissements d’esthétique spécialisés, souvent dénommés « bars à sourire».
Quelques personnes peuvent même acheter en pharmacie de quoi effectuer leur propre blanchiment à domicile.

Toutes les opérations de blanchiment dentaire se font avec des produits, essentiellement, à base de peroxyde d’hydrogène, un composé chimique très réactif contenant de l’hydrogène et de l’oxygène, communément appelé « eau oxygénée ». Ils ont un fort pouvoir oxydant, permettant de décolorer la substance colorante, et la concentration autorisée ne doit pas dépasser 0,1 %.

Le danger du blanchiment des dents

Cette pratique, à visée esthétique, est susceptible d’exposer les consommateurs à plusieurs risques pour leur santé.

En effet, l’ANCSEP a précisé, dans son communiqué, les différents dangers du blanchiment dentaire, entraînant :

-Des douleurs dentaires accentuées par le froid.

-Une altération de l’émail pouvant conduire à une usure prématurée et même à une fragilisation des dents.

-Une irritation des muqueuses liée à la causticité du produit.

-De plus, le peroxyde d’hydrogène peut agir comme un faible« promoteur de cancer ».

Sachant que ce risque est d’autant plus important avec les produits contenant ou libérant du peroxyde d’hydrogène à une teneur supérieure à 0,1 %, sachant que les produits ayant une concentration en peroxyde d’hydrogène entre 0,1 et 6 % ne peuvent être vendus qu’à des médecins-dentistes et pour une utilisation destinée aux adultes uniquement, d’où l’appel à la vigilance du Ministère de la santé contre ce type de traitement, contre-indiqué pour les dents des enfants et adolescents, ainsi que pour les dents présentant des caries, des lésions d’usure ou d’abrasion, une hypersensibilité, etc.