A la Une

Connaissez-vous le soleil

Publié le
Connaissez-vous le soleil

Nous le voyons se lever et se coucher, briller ou se voiler et parfois même s’éclipser. Mais au fait connaissons-nous vraiment le soleil ? Quelles sont ses particularités ? Quels sont ses bienfaits ? Est-il dangereux pour nous ? Plusieurs réponses viennent à l’esprit néanmoins la question demeure obscure ! Donc lumière sur cet astre mal connu !

par Amel Mnakbi

Carte d’identité du Soleil

Le Soleil est l’étoile qui a donné son nom  au Système solaire. Dans la classification astronomique, c’est une étoile de type naine jaune, composée d’hydrogène (74 % de la masse ou 92,1 % du volume) et d’hélium (24 % de la masse ou 7,8 % du volume).  On a donné son nom au système dans lequel il se trouve, parce que plusieurs corps célestes  gravitent  autour de lui : la Terre, sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, et de très nombreux astéroïdes et comètes. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du Système solaire ainsi constitué. Le Soleil est une boule de gaz de 1 392 000 km de diamètre (109 fois le diamètre de la Terre). Il est la principale source d’énergie, de lumière et de chaleur dans le Système solaire, ce qui a permis la vie sur Terre

Âgé d’environ 4,57 milliards d’années, le Soleil présente une température de quelque 5.800 kelvins (5527°C) à sa surface. Il tourne sur lui-même en 27 jours terrestres En tournant sur lui-même, il crée un champ magnétique 5 000 fois plus intense que celui de la Terre. Le Soleil se situe à environ 150 millions de kilomètres de la Terre. Pour l’anecdote si nous pouvions prendre une voiture de Formule 1 pour parcourir la distance qui nous sépare du soleil, et que nous roulions à la vitesse de 300 Km/H et cela, 24 h/j sans arrêt, il nous faudrait plus de 57 ans pour atteindre le soleil !

 

Le soleil source de lumière

 

Le Soleil produit sa propre lumière et sa propre chaleur. Il fournit également la chaleur et la lumière à la Terre par un processus similaire à celui qui se produit dans une bombe à hydrogène. En effet, l’énergie du Soleil provient de réactions nucléaires qui se produisent dans son noyau. Ses atomes rentrent en collision et  fusionnent. Le choc de cette collision est tellement fort qu’une partie de l’atome est convertie en énergie.C’est cette énergie qui fournit la chaleur et la lumière à la Terre. Notre planète tire donc toute son énergie d’une seule source: le Soleil. Le sol, les océans et l’atmosphère reçoivent de l’énergie du Soleil sous forme de rayonnement électromagnétique. La lumière que nous voyons est formée de ce rayonnement. Le rayonnement auquel nos yeux sont sensibles ne représente qu’une petite portion du rayonnement que l’on reçoit du Soleil. En réalité le Soleil émet de la lumière blanche ou lumière visible mais aussi d’autres rayonnements appartenant au spectre électromagnétique comme les rayonnements  infra-rouge ou les ultra-violets.

 

Le soleil source de vie

 

Dans son Poème Soleil et chair, Rimbaud évoque la prodigalité du Soleil en ces termes : « Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie, Verse l’amour brûlant à la terre ravie (…) Et qu’il renferme, gros de sève et de rayons, Le grand fourmillement de tous les embryons ! Cette belle métaphore rend parfaitement compte du rôle indispensable que joue le Soleil dans l’apparition et le maintien de la vie sur Terre.

En effet,  pour se nourrir, pour assurer leur croissance et leur fonctionnement, les végétaux chlorophylliens n’ont besoin que de matières minérales : eau,  sels minéraux, dioxyde de carbone, mais ils ne peuvent produire leur matière qu’en présence de lumière émise par le soleil. Cette production de matière dépendante du soleil constitue la photosynthèse. En effet, au cours de la photosynthèse, les plantes captent la lumière du soleil et le gaz carbonique (CO2 de l’air) par leurs feuilles et absorbent de l’eau (et nutriments) par leurs racines. Les feuilles se servent de l’énergie du soleil pour changer l’eau et le dioxyde de carbone (CO2) en énergie chimique (sucre ou glucose), tout en rejetant de l’oxygène.

La lumière du soleil n’est pas seulement indispensable à la vie des végétaux  terrestres et de certaines bactéries, elle est aussi indispensable aux végétaux aquatiques. Ce sont les océans qui jouent presque exclusivement le rôle de régulateur de l’oxygène atmosphérique. La composante végétale du plancton, le phytoplancton, produit de l’oxygène grâce à la photosynthèse, comme  c’est le cas sur les continents.

 

Le Soleil, panacée universelle ?

 

Oui presque ! Ce sublime disque lumineux a bien des pouvoirs insoupçonnés sur notre organisme. C’est une véritable mine d’or dont voici quelques filons.

 

Rayonner de bonne humeur

 

La lumière du Soleil agit comme un métronome qui régule notre horloge biologique. C’est en fait grâce à ses rayons que notre organisme rythme ses phases de veille et de sommeil. Le jour, la lumière du soleil nous vivifie ; la nuit, nous sommes plus réservés et perdons notre dynamisme. Ce processus n’est pas que psychologique car nos yeux transmettent la lumière vers une région de l’hypothalamus une partie du cerveau impliquée dans les rythmes biologiques. C’est ainsi que sont sécrétées des hormones actives comme la sérotonine. Lorsque les yeux perçoivent l’obscurité, le cerveau sécrète des hormones nocturnes telles que la mélatonine, l’adénosine qui favorisent l’endormissement.

Le soleil émet plusieurs types de rayonnements. Ceux dont la longueur d’onde est visible provoquent dans l’organisme, à partir du moment où leur lumière est perçue, une décharge d’endorphines, ces hormones entraînant un sentiment de bien-être. Ces endorphines agissent comme un euphorisant naturel sur notre moral, procurent une sensation de joie, combattent l’angoisse et boostent notre bonne humeur. Bref un concentré de bonheur !

 

Des os solides comme un roc

 

Qui ne sait pas que le calcium est bon pour les os et les dents? Ce qu’on ignore peut-être sur  cet élément fondamental dans l’architecture osseuse c’est qu’il a besoin de vitamine D ou calciférol pour être métabolisé. Or  la vitamine D a besoin du Soleil en particulier des UVB pour être synthétisée. On estime que l’exposition au soleil peut procurer de 80 % à 90 % de la vitamine D requise. Une simple exposition (sans écran solaire cela va de soi) des mains, des avant-bras et du visage pendant 10 à 15 minutes, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, suffirait à assurer un apport adéquat de Vitamine D à un adulte en bonne santé. Ceci n’est qu’une moyenne : la durée d’exposition nécessaire pour obtenir suffisamment de vitamine D dépend aussi d’autres paramètres tels que  la carnation de la peau, l’intensité des rayons (index UVB), et le taux basal de vitamine D dans le sang. Par exemple, les personnes dont la peau est  foncée, celles qui s’exposent avant 11 h ou après 14 h, et celles qui utilisent systématiquement de la crème solaire doivent s’exposer plus longtemps, ou plus souvent, pour obtenir un apport adéquat en vitamine D. Ainsi, les personnes à la peau foncée doivent s’exposer de 3 à 5 fois plus longtemps que les autres.

 

Une peau de pêche

 

Toutes les femmes le savent, le Soleil est le meilleur « cosmétique » de l’été. Avec ses rayons, il donne à la peau un joli hâle qui chasse la grisaille de l’hiver. On est donc plus belles  bronzées et dorées que pâles comme un cachet d’aspirine. Au-delà de cet aspect esthétique, le Soleil  a des vertus thérapeutiques pour la peau. Grâce aux rayons infrarouges émis par le soleil, la peau paraît plus nette. Ces rayons agissent véritablement comme un antiseptique et anti séborrhéique naturels. Le soleil aide aussi beaucoup à améliorer des maladies de peau comme le psoriasis et l’eczéma de contact.  Le psoriasis pour qui l’ignore, est  une maladie inflammatoire de la peau. Il se caractérise généralement par l’apparition d’épaisses plaques de peau qui desquament (qui se détachent sous formes « d’écailles » blanches). Chez les personnes atteintes de psoriasis, les cellules de la peau se renouvellent à un rythme beaucoup trop rapide : tous les 3 à 6 jours plutôt que tous les 28 ou 30 jours. Étant donné que la durée de vie des cellules de la peau reste la même, elles s’accumulent et forment d’épaisses croûtes. Il semble que le soleil agit sur ce rythme trop rapide de renouvellement cellulaire en le ralentissant en améliorant ainsi l’aspect de la peau (relativement moins de squames). Il n’en demeure pas moins que le soleil peut déclencher chez certaines personnes sensibles des réactions allergiques telles que les lucites. Les lucites sont des éruptions déclenchées par les rayons solaires. La lucite estivale bénigne est la plus fréquente des éruptions solaires, elle est souvent qualifiée « d’allergie au soleil ». elle touche souvent la femme jeune et apparaît dès la première exposition. La lucite estivale se traduit par de petits boutons du décollé et des bras qui démangent. L’éruption récidive après chaque exposition mais diminue pour disparaître quand la peau est un peu hâlée.

 

Comment faire du Soleil votre ami

 

Tout d’abord, il faut rappeler que chacun de nous dispose de ce qu’on s’accorde à appeler le capital soleil. Ce capital est lié aux caractéristiques de production de mélanocytes (taille, activité, distribution) et donc aux caractéristiques de chaque type de peau. Le capital soleil est donné à la naissance et il ne peut pas être renouvelé.  Même s’il n’est pas renouvelable, il peut s’entretenir et se préserver par la protection solaire. Notons que  le capital soleil s’épuise plus vite à certaines périodes de notre vie notamment pendant l’enfance. Les surexpositions solaires, particulièrement pendant l’enfance, entraînent une augmentation des risques de cancer de la peau et de cataracte sur l’œil à l’âge adulte et au meilleur des cas de subir un vieillissement cutané précoce et accéléré de la peau.

 

Les dix commandements de l’été

 

Pour faire bon ménage avec le Soleil, nous vous proposons un modus vivendi qui vous garantira  une coexistence harmonieuse.

 

1 Couvert tu sortiras

 

Un chapeau à larges bords et tissage serré, des vêtements amples fournissent une protection  efficace contre le soleil.  Même si vous ne trouvez pas ce code vestimentaire très glamour rien ne vous empêche de le décliner aux couleurs tendance !

 

2 Tes yeux tu protègeras

 

Choisissez scrupuleusement vos lunettes solaires, il est  impératif qu’elles filtrent tous les UV-A et les UV-B  ce n’est qu’ainsi qu’elles  réduiront considérablement le risque de lésion oculaire surtout pour les yeux clairs.

 

3 Ta protection solaire quotidiennement tu mettras

 

Exit les crèmes hyper grasses, collantes qui vous  transforment en mime Marceau ! Avec les avancées technologiques vous n’avez que l’embarras du choix : crème légère teintée, spray,  pour peaux grasses…Vous n’avez plus d’excuses ! Le tout est de savoir choisir le bon indice de protection adapté à votre peau.

 

4 Tes enfants tu protègeras

 

A la belle saison, les enfants retrouvent avec beaucoup de plaisir les jeux en plein air. Si en hiver, des couches de tissus contribuent à les protéger du soleil, ce n’est pas le cas en été. Donc choisissez bien leurs vêtements,  préférez des cotonnades de couleurs claires, couvrez leurs têtes de chapeaux de casquettes. Appliquez sur leurs corps de protection solaire spéciale enfants surtout à la plage. Il faut renouveler plusieurs fois cette application car la protection ne résiste pas bien à la baignade, au sable  ni à la transpiration. Des lunettes de soleil qui filtrent bien les UV sont indispensables surtout en bord de mer car l’eau et le sable ont un taux de réverbération des rayons solaires de près de 35%.

 

5 Les heures de grosse canicule tu éviteras

 

Pendant les heures de grosse chaleur, c’est-à-dire entre 10 heures et 14 heures (= 2 heures avant et 2 heures après le  midi solaire) les rayons UV solaires sont le plus intenses. Il est impératif de limiter l’exposition au soleil durant cette période surtout pour la baignade.

 

6 Fréquemment tu t’hydrateras

 

Tout au long de la journée, il faut penser à boire régulièrement, même si on ne ressent pas la soif. En cas d’effort physique, il faut s’hydrater davantage, en privilégiant l’eau. Au soleil comme à l’ombre le corps transpire pour réguler sa température et lutter contre la chaleur environnante. Il faut donc augmenter ses apports hydriques afin d’éviter une éventuelle déshydratation.

Déifié et adoré depuis l’Antiquité, le Soleil ne cesse de prodiguer à notre planète sa chaleur et sa lumière. Sachons donc tirer profit  du  meilleur et éviter le pire.