A la Une

Diagnostic précoce du cancer du sein Le combat continue

Publié le
Diagnostic précoce du cancer du sein Le combat continue

Le 27 Juin dernier, un séminaire a été organisé à Gafsa pour renforcer les moyens d’accompagnement du Projet cité au titre concernant les phases finales des activités. Tous les acteurs impliqués directement dans le projet étaient présents soit environ 50 personnes, coordinateurs du projet des neuf régions (Jendouba, le Kef, Siliana, Sidi Bouzid, Kasserine, Gafsa, Tozeur, Gabès et Kébili), les prestataires et les formateurs de l’Institut Salah Azaiz (ISA) et de l’Office National de la Famille et de la Population (ONFP), des experts scientifique et les représentants de la structure de gestion du projet (SGP). Une mission d’experts de la Direction Générale de la Coopération au Développement (DGCS) italienne a participé aux travaux du séminaire.

Les représentants de la SGP ont présenté une synthèse des activités du projet réalisées entre 2008 et 2011. Les coordinateurs régionaux ont présenté l’état d’avancement du projet dans leurs régions respectives, les difficultés rencontrées mettant en évidence l’impact du projet envers la population féminine des régions les plus reculées du pays. Pendant les dernières trois années d’activités du projet (2009-2011), plus d’un million de femmes ont été ciblées par le projet dans les neuf régions du Nord, Centre et sud Ouest de la Tunisie. La composante «formation» a vu la participation de 1500 personnes sur 1600 prévues (80%) sachant que chaque bénéficiaire a participé à une formation pratique et théorique pour un total global de 3500 jours de formation.Environ 100.000 femmes ont été examinées dans les structures de soins de santé de base (SSB) et de l’ONFP des neuf régions (les données se réfèrent à des enquêtes menées par la DSSB et l’ONFP). Une hausse importante de participation a été observée pendant les 500 journées «portes ouvertes» du mois d’octobre, consacré à l’examen clinique. Environ 7% des femmes ont été adressées pour d’autres examens plus approfondis (autre examen sémiologique, mammographie et échographie). Environ 200.000 supports en papier (dépliants, affiches et banderoles) ont été distribués.

En outre, le projet a intéressé plus de 50 lieux de travail : des usines et des institutions (STEG, la poste, Télécommunications …), qui ont conduit à une plus ample information et un accès accru aux centres de santé par les femmes pour effectuer un examen clinique des seins.

Au cours des six premiers mois de l’année 2012, l’activité à été renforcée donnant un résultat de plus de 20.000 femmes examinées.
Les données montrent que les centres interrégionaux de mammographie ont joué un rôle significatif sous l’assistance de la coopération, qui est de plus en plus visible et l’on apprécie notamment les contrôles mammographiques et échographiques surtout dans les hôpitaux de Gafsa et Jendouba.
A ce regard il faut souligner que, dans ces régions, la Coopération italienne a fait don des équipements (appareils de mammographie, d’échographie et de laboratoire) pour soutenir les activités du projet, par l’intermédiaire du programme d’aide pour la balance des paiements.

Cette activité a suscité un large intérêt dans la discussion finale, mettant en évidence les faiblesses des structures, des équipements spécialisés et notamment du manque du personnel, des hôpitaux régionaux, pour répondre aux exigences de continuité de l’activité en particulier pour les femmes qui ont fait un examen initial et qui nécessitent des examens plus approfondis.

Et cette année encore, le projet de coopération tuniso-italienne met l’accent sur les journées « portes ouvertes » pour appuyer les professionnel de santé à effectuer un examen clinique du sein de qualité.
Le mois d’octobre appelé « Mois pour la sensibilisation sur le cancer du sein » est destiné à promouvoir l’information et le diagnostic précoce du cancer du sein. La coordination avec les associations et les professionnels de la santé sera nécessaire. Des dépliants et des autocollants seront distribués, des affiches et des banderoles seront affichées dans toutes les structures de santé et les lieux publics. Un «Cancer Information Point » sera organisé dans les hôpitaux régionaux durant tout le mois d’octobre pendant lequel les femmes pourront dialoguer avec le personnel de santé et être amenées à considérer l’examen clinique du sein comme partie intégrante de l’examen médical en général.