A la Une

Engelures ce cauchemar hivernal !

Publié le
Engelures ce cauchemar hivernal !

Avec l’arrivée de l’hiver, du vent froid, de la pluie et du mauvais temps, tout notre corps souffre !
Cette baisse de température est le climat préféré des engelures qui viennent nous gâcher l’hiver en s’installant sur les extrémités du corps et le plus souvent sur les mains, pieds, oreilles et nez.
Qu’est-ce que c’est que les engelures ? Comment se manifestent-elles et peut-on prévenir leur apparition et donc passer un hiver paisible sans douleurs ni inquiétude ?

Comment ça se manifeste ?

 Les engelures se manifestent sous forme de lésions très douloureuses qui s’apparentent à des gelures locales au 1er degré. Ces lésions prennent tout de suite un aspect rouge et enflé et donnent des douleurs semblables à celle des brûlures et à des démangeaisons très gênantes, voire insupportables. Les engelures surviennent principalement durant les périodes froides et humides. l’humidité, combinée au froid, constitue le facteur le plus important pour leur apparition.

Généralement, les engelures sont sans danger et disparaissent après un bout de temps, qui peut aller jusqu’à quelques semaines, mais elles peuvent, dans certains cas, se compliquer et évoluer vers une forme d’ampoules pouvant se crevasser ou s’ulcérer si elles ne sont pas vite soignées.

Ces lésions peuvent s’aggraver, c’est pour cette raison qu’il faut absolument consulter un médecin.

Comment les reconnaitre ?

Dès qu’une engelure apparaît, on remarque tout de suite que la peau est devenue :

– Plus ferme, plus livide et plus froide au niveau des extrémités (doigts, pieds, oreilles et nez) et devient donc insensible au toucher.

– Sa couleur vire  au rouge ou au violet.

– On ressent une sensation de piqûres/brûlures et un engourdissement lorsque la circulation sanguine est rétablie, ainsi que des douleurs intenses, voire insupportables.

– Quand ça commence à s’aggraver, des crevasses apparaîssent sur la zone touchée par les engelures.

La meilleure prévention est avant tout de bien se couvrir :

Absolument ! La prévention reste la meilleure façon d’éviter de se pourrir l’hiver.

Il faut d’abord bien se couvrir durant toute la saison du froid. Les gants, les chaussettes, le cache-col et le bonnet sont primordiaux, en plus de chaussures convenables, bien épaisses et surtout imperméables.

N’oubliez pas mesdames de porter des collants bien chauds aussi !

Une consigne : Veillez à ce que vos gants, collants, chaussettes ne soient pas trop serrés pour que ça n’interrompe pas la circulation sanguine et ne favorise pas l’apparition des engelures.

Des bains chauds alternés peuvent aussi aider ceux qui ont déjà eu ce problème aux mains ou aux pieds. Cela  va dynamiser naturellement l’appareil circulatoire par les vasoconstrictions et dilatations engendrées par ces chocs successifs de température.

Comment les traiter ?

Quand les engelures commencent à apparaître, ne courez pas les exposer de façon brutale au radiateur ou à n’importe quelle source de chaleur. Au contraire, il faut procéder progressivement.

Pour traiter les engelures superficielles aux mains ou aux pieds par exemple, vous pouvez les mettre dans de l’eau à 35°C contenant de l’eau oxygénée (deux cuillères à soupe par litre), pour éviter la survenue de complications. Vous pouvez également baigner la peau alternativement dans de l’eau chaude et froide afin de stimuler la circulation sanguine.

Les oreilles et le nez peuvent être réchauffés simplement en plaçant une main dessus.

Vous pouvez également effectuer des petits massages circulaires à l’alcool camphré par exemple, pour soulager les picotements et la douleur mais veillez à ce que ça soit fait avec délicatesse car la peau est déjà toute fragilisée.

=> Il est conseillé de ne pas se gratter pour ne pas provoquer des ulcères (qui seront difficiles à cicatriser) et d’appliquer des pommades grasses à la vitamine A qui vous seront recommandées par votre pharmacien.

Quand est-ce que ça devient alarmant ?

Vous devez consulter en toute urgence un médecin dans les cas suivants :

• Si la partie gelée ne dégèle pas en 30 minutes;

• Si les douleurs que vous ressentez persistent et deviennent de plus en plus intenses.

• Si l’engelure est étendue;

• Si vous voyez des cloques qui commencent à se former sur votre peau;

• Et aussi si votre peau devient bleutée ou noirâtre.

ils doivent être beaucoup plus vigilants parce qu’une personne qui a souffert d’engelures une fois a plus de risque d’y être confrontée chaque année si elle ne prend pas les mesures nécessaires.