A la Une

Frontières Tuniso-libyennes : Tuberculose, violence de genre et hygiène détectés

Publié le
Frontières Tuniso-libyennes :  Tuberculose, violence de genre et hygiène détectés

Une baisse de 50% du nombre de consultations a été effectuée dans le gouvernorat de Tataouine. Cette baisse est liée avec le retour d’un grand nombre de réfugiés en Libye. Quant au gouvernorat de Médenine, la situation est un peu claire même si le nombre de consultants libyens à l’Hôpital Militaire Marocain a également diminué de 30% cette semaine.

 

Situation épidémiologique:

Le réseau de surveillance épidémiologique a signalé la suspicion d’un cas de rougeole chez un libyen de 22 ans. Jusqu’au 22 juillet dernier et sur les 58 malades, de nationalités différentes, admis au service de pneumologie de l’Hôpital régional de Médenine; 22 cas de tuberculose ont été diagnostiqués, dont 3 ganglionnaires. A cet égard, la réunion de coordination santé de Tataouine, organisée le 3 août dernier, a traité la révision des programmes des consultations médicales. Pour l’instant, toutes les consultations pour réfugiés restent actives et en attente de leur éventuel retour. La situation reste imprévisible en Libye. Les services de triage chirurgical aux frontières n’ont pas vu de baisse de leur niveau d’activité. Une autre réunion, tenue le 5 août à la localité de Choucha, avait pour but de traiter la réorganisation des consultations et des transferts vers les structures publiques et de la coordination entre les différents intervenants, de stomatologie, de la mise à jour du plan de contingence, du transfert de la consultation de MSF ainsi que la prise en charge des personnes vulnérables.

10-08-11

                                                                                                              Imen Zine