A la Une

Gastroentérite : Bien se soigner à la maison

Publié le
Gastroentérite : Bien se soigner à la maison

Vous avez mal au ventre, de la fièvre, des maux de tête, des diarrhées et des nausées régulières…vous n’êtes pas à l’abri d’une gastro-entérite… Que faire pour vous soigner vous-même à la maison, sans risque et prendre en main votre traitement et celui de votre famille ?

par Hela Kochbati

Comment attrape-t-on une gastro-entérite ?

Une gastro-entérite se produit à la suite d’un repas mal préparé et loin des règles d’hygiène, d’un manque d’hydratation ou d’une intoxication par des produits divers, tout comme par une automédication inappropriée, ou encore par contact avec un produit ou une personne contaminés. Une personne atteinte peut être contagieuse dans un intervalle de 48 heures. Celle-ci doit prendre des précautions pour prévenir la contagion, il s’agit de rituels simples et faciles à suivre au quotidien.

Comment bien se soigner chez soi ?

-Par massage abdominal : Faire un massage avec des solutions hydro-alcooliques et des gels vendus en pharmacie. Avec une petite quantité sur la paume de la main, on frotte le périmètre du ventre. La solution ou le gel sèchent tous seuls, sans rinçage et au bout de quelques minutes.

-En préparant des repas sains et diététiques: Préparer des repas sains en lavant convenablement des aliments frais et ranger les conserves au réfrigérateur en respectant les dates limites de consommation.

-En prenant soin de l’hygiène des mains : Se laver les mains plusieurs fois par jour est un geste essentiel pour prévenir une gastro-entérite, il est simple et doit être un réflexe quotidien. A titre d’exemple, pour le cas des mamans, ces dernières doivent veiller à bien nettoyer leurs mains avant de toucher leur bébé et faire la cuisine, pour limiter tout risque de contagion.

-Par une bonne hydratation : Les diarrhées et les nausées conséquentes à une gastro-entérite entraînent une grande perte en eau et en sels minéraux. Il faut donc boire beaucoup d’eau et autres boissons pour bien s’hydrater. Il est important de consommer au moins un litre et demi d’eau par jour, de préférence de l’eau minérale.

-Par automédication adéquate : Eviter de prendre des médicaments associés à une intolérance, comme certains antibiotiques qui peuvent entraîner des effets secondaires du type diarrhées.

-Par reconstitution de la flore intestinale: Un régime équilibré est à adopter en choisissant un aliment riche en vitamine A, comme le riz cuit à l’eau, les carottes cuites et les poissons. Apprêter des fruits comme les pommes, les poires, les abricots, les mangues et les bananes bien mûres en compote. Les dattes et le miel constituent aussi d’excellents et doux remèdes pour la gastro-entérite.

– Par pro-biotiques : La consommation de pro-biotiques est une ressource pour protéger sa flore intestinale à la suite d’une gastro-entérite. Les pro-biotiques, comme les yaourts et autres produits laitiers, les céréales et les légumes comme les artichauts, permettent de réguler le transit intestinal.

-Par l’homéopathie: Pour bien soigner une gastro-entérite on peut recourir au traitement homéopathique. Des granules de Nux vomica 9 CH, de Ipeca 5 CH ou de Podophyllum 9 CH, des doses de Arsenicum album 15 CH ou de China 9 CH, voilà quelques médicaments homéopathiques pour se soigner en douceur et sans effets secondaires.

“Chez soi, il est essentiel de suivre une bonne réhydratation, de consommer beaucoup de liquides et d’aliments riches en potassium : les bananes et les dattes sont très bénéfiques pour équilibrer les pertes.“

Des recettes maison

Six cuillères de thé vert en infusion dans un litre d’eau en y ajoutant de la menthe, une cuillère à soupe de graines de fenugrec bouillie dans un quart de litre d’eau que l’on boit filtré chaque matin, une cuillère à soupe d’argile blanche dans un verre d’eau que l’on laisse reposer durant la nuit et que l’on boit le matin, deux coings bouillis dans 1/4 l d’eau que l’on presse et que l’on filtre (à boire deux fois par jour), un verre de coca avec une cuillère à soupe d’amidon, sont autant de recettes maison pour se soigner bio.

La gastro-entérite est une affection modérée en Tunisie.

Les résultats de la première étude d’investigation épidémiologique des cinq principaux virus, menée en 2011, a montré que près de la moitié des enfants atteints de gastro-entérite étaient infectés par au moins un des 5 virus recherchés. A savoir le rotavirus du groupe A, le calicivirus humain, l’astrovirus, l’adénovirus entérique et le virus Aichi.
Les gastro-entérites sévères sont la cause d’un taux de mortalité infantile très élevé dans le monde (soit entre 800 millions et plus d’un milliard par an).

Nadia Maâmouri, gastro-entérologue à l’hôpital La Rabta, nous en parle.

A l’hôpital, la gastroentérite est beaucoup plus diagnostiquée chez les enfants. Quant aux adultes, ils se soignent souvent dans les dispensaires ou dans le secteur privé.
Les gastro-entérites sont des affections virales ou bactériennes et les symptômes sont des états fébriles ou non, des vomissements, des douleurs abdominales et des diarrhées, ils ne sont pas toujours présents en même temps. Les diarrhées avec des germes invasifs, des glaires et du sang doivent alerter par leur gravité.
Les diarrhées accompagnées de vomissements provoquent une déshydratation qui peut aboutir à une insuffisance rénale fonctionnelle chez les sujets âgés. En cas d’évolution spontanée de la gastro-entérite, il est important de faire un bilan et de bien réhydrater ces personnes, un régime liquidien étant toujours recommandé.
En cas de diarrhées glairo-sanguinaires, des examens plus spécifiques, comme la coproculture (il s’agit de recherche de germes invasifs), sont nécessaires.
Dans un autre volet, l’exploration parasito-sellaire (EPS) permet de donner un traitement spécifique du germe que l’on trouve. Dans ce cas, pour les sujets âgés, l’hospitalisation est de rigueur, les patients devant être sous surveillance pour le contrôle de leurs fonctions rénales. Il est à noter que la gastro-entérite peut provoquer des troubles psychologiques chez ces patients.

En période sensible et pour se prémunir contre cette maladie, je recommande d’éviter de consommer dans des lieux publics où l’hygiène n’est pas garantie et de bien nettoyer les fruits et les légumes.

La gastro-entérite n’est pas une maladie grave en Tunisie, surtout si elle est traitée convenablement : il s’agit d’une bonne hydratation, d’un traitement symptomatique et surtout d’une grande vigilance chez les sujets âgés.

En cas d’atteinte, il faut consulter d’urgence, surtout en cas de gravité des symptômes.