A la Une

Kit de survie d’un diabétique

Publié le
Kit de survie d’un diabétique

Faites vos propres analyses

Pour les diabétiques, l’équilibre glycémique oblige à une auto-surveillance régulière pour éviter les variations de la glycémie. Un taux de sucre dans le sang trop élevé ou trop bas pouvant entraîner des complications. Testez chaque jour votre niveau de sucre sanguin. Selon la gravité des symptômes et selon que vous prenez ou non l’insuline, vous devrez faire un ou plusieurs tests par jour. Pour garder un niveau de glucose près de la normale, adaptez alimentation, exercices et médicaments quotidiens à votre glycémie.

Collation légère

Une glycémie élevée peut vous duper. Vous croyez avoir faim mais, dans le fond, vous avez surtout besoin de boire de l’eau. Servez vous un grand verre d’eau et attendez 20 minutes. Si votre petit creux persiste, croquez un bâtonnet de légumes (concombre, carotte, fenouil, céleri…) Mieux vaut ne pas attendre que la faim se fasse trop sentir avant d’y remédier. Si les petits creux sont trop fréquents, il convient d’augmenter les aliments à indice glycémique bas de votre alimentation. Evitez de manger au repas de midi, une pizza, une quiche… une viennoiserie qui concentre les calories sans apporter de volume.

 Attention à la grippe

Si vous êtes diabétique et que vous attrapez la grippe, votre risque de complications est six fois plus grand que pour les personnes non diabétiques. Par ailleurs, il est recommandé de vous faire vacciner à l’automne plutôt que d’attendre l’hiver, car une glycémie élevée peut affaiblir le système immunitaire. Il faut compter deux semaines pour que votre corps accumule les anticorps nécessaires à la lutte contre les envahisseurs viraux.

Evitez les pilules amaigrissantes

Lorsqu’on souffre de diabète, il est déconseillé de prendre tout médicament sans avoir consulté au préalable son médecin. Les experts conviennent qu’un régime alimentaire sain et de l’exercice sont les meilleurs moyens de perdre du poids.

Secret japonais 

Les Japonaises qui suivent un régime, râpent les carottes et coupent le poisson en fines lanières pour avoir l’impression qu’elles ont mangé plus car les portions sont plus grandes dans l’assiette. Faites comme elles : coupez les pommes de terre en dés, servez la viande en lanières et râpez une pomme sur votre salade. N’oubliez pas de servir la nourriture dans une petite assiette.

Prenez soin de vous

Un diabétique ne doit pas manquer 3 rendez-vous : son médecin traitant (diabétologue), l’ophtalmologue, étant donné que le diabète risque de causer des lésions de la rétine, et finalement le dentiste, car le diabète peut favoriser les infections des gencives et autres problèmes bucco-dentaires. N’oubliez pas de nettoyer, sécher rigoureusement vos pieds chaque jour. Vérifiez si vous n’avez pas de plaie, d’ampoules ou de gonflement anormal. Prenez soin de vos ongles. Choisissez des chaussures adaptées et ne marchez pas pieds nus.

Consultez un médecin avant de faire du sport

La consultation est nécessaire afin de déterminer le rythme et l’intensité du sport. L’activité sportive permet d’avoir une bonne condition physique, de s’épanouir psychologiquement, de prévenir les maladies cardio-vasculaires et de bien maîtriser son stress. Pour les diabétiques, le sport a un effet hypoglycémiant : le dosage de la glycémie avant le début d’un sport est 1 à 2 heures après un effort de 30 minutes environ, et met en évidence une baisse significative de la glycémie.

L’eau régule la température corporelle, élimine les déchets, protège le corps contre les blessures. Comme le diabète fait uriner à l’excès, il peut vous déshydrater. Même une déshydratation  légère peut entraîner des problèmes de santé, tels que la fatigue et la constipation. Les résultats de certaines études indiquent également que la consommation de quantités adéquates d’eau pourrait contribuer à prévenir certaines affections, par exemple les calculs rénaux, et serait associée à une incidence plus faible de souffrir du cancer du côlon.

Buvez de l’eau

Buvez au moins huit verres d’eau par jour ou plus lorsque vous êtes malade ou que votre glycémie est élevée.