A la Une

Labels :Où en est-on en Tunisie?

Publié le
Labels :Où en est-on en Tunisie?

Les labels… des logos bien en vue sur les emballages des produits destinés à la vente pour en certifier l’origine, les conditions de fabrication ou même pour en garantir la qualité. Dans nos grandes surfaces, rares sont les rayons alimentaires épargnés par la tendance. Et si certains logos sont contrôlés par l’Etat, d’autre sont de simples argumentaires publicitaires qui jouent sur notre envie de consommer des produits sains. Cette jungle des appellations rend indispensable de faire le point sur le sujet en Tunisie

par Nidhal Adhadhi

A l’exception du secteur viticole, dont les produits sont dotés de nombreuses appellations d’origines contrôlées qui témoignent de son prestige d’antan, et malgré la richesse et la diversité de notre agriculture, le reste du secteur agroalimentaire et agricole ne possède qu’un seul label biologique : «Bio Tunisia».
Il s’agit-là d’un label typiquement tunisien qui se distingue des autres labels étrangers et qui vient rassurer des consommateurs inquiets à chaque saison lors de l’apparition de nouvelles contaminations dans les produits agricoles dont la dernière en date concerne le concombre.
Très récemment créé, en 2010, ce label vient honorer les produits agricoles, d’élevage ou transformés, qui ne contiennent aucun élément chimique de synthèse et qui sont cultivés ou fabriqués selon des manières naturelles comme on le faisait avant l’apparition de l’agriculture industrielle.
L’instauration de ce label coïncide en effet avec une nouvelle préoccupation des consommateurs qui souhaitent des produits naturels, bons pour la santé, issus d’une agriculture de qualité et qui respectent l’environnement. La Tunisie avance pas à pas dans ce domaine. Il suffit d’avoir assisté par exemple au dernier salon « Bio Expo» en mai dernier, pour comprendre qu’on a commencé à pimenter l’agriculture biologique. D’ailleurs nombre de marques d’huile d’olive détentrices du label «Bio Tunisia» ont marqué l’exposition. Nous sommes bien sur la bonne voie, certes, mais il reste encore beaucoup à faire.

Le label «Food Quality», mieux vaut tard que jamais
Si l’on fait une petite comparaison entre la France, productrice de 4000 tonnes d’huile d’olive et dont le secteur est doté de huit appellations d’origine, et la Tunisie qui produit 200 000 tonnes et ne possède qu’un seul label et aucune appellation d’origine, le retard est assez clair.
C’est bien par le biais de la création d’un nouveau label baptisé « Food Quality » que l’on va tenter de combler cet écart considérable dans la mise en valeur de nos produits agricoles et agroalimentaires.
Ce nouveau label tunisien sera accordé aux produits faisant montre d’une qualité supérieure, spécifique ou traditionnelle.
Pour qu’il entre en vigueur, une commission nationale du Ministère de l’industrie et de technologie appelée «commission du label tunisien et des denrées alimentaires transformées», va gérer le dossier (l’élaboration du cahier des charges, attribution ou suspension du label, usage et contrôle du label). Les premiers produits concernés seront les sardines en conserve, l’harissa, les dattes « Deglet Nour» et l’huile d’olive.
«Outre la mise en valeur des produits de qualité supérieure, spécifique ou traditionnelle, nous allons essayer, via ce label, de promouvoir nos produits à l’échelle internationale en mettant en avant leur origine tunisienne. Il faut entre autres, dire au monde que nous sommes les créateurs de notre harissa et que notre sardine, pêchée en Méditerranée, est plus savoureuse que celle du Maroc pêchée dans l’atlantique » explique Noureddine Agrebi, directeur du suivi de la production de l’industrie alimentaire au sein du ministère. «La mise en œuvre de ce label va être accompagnée d’une grande campagne de communication pour que les consommateurs aient une idée sur les avantages des produits labélisés » conclut le directeur.
Le retard dans ce domaine ne signifie pas que la situation est alarmante.
Toutefois l’instauration du label n’est pas une fin en soi car il n’est pas évident pour tous de maîtriser toutes les nuances qui foisonnent dans nos rayons telles que « Sélection qualité», «Reflet de Tunisie», «Freshly food», «Qualité naturelle», «Catégorie 1»? ■