A la Une

Le manganèse est neurotoxique en cas d’exposition excessive

Publié le
Le manganèse est neurotoxique en cas d’exposition excessive
par Imen Zine

Si l’exposition professionnelle et environnementale au manganèse aéroporté a été associée chez l’adulte et chez l’enfant à des déficits neurocomportementaux, quelques travaux se sont intéressés aux risques liés à l’exposition à cet élément présent dans les eaux souterraines. Selon ces travaux, il est suggéré qu’il y a un lien, chez l’enfant, entre les concentrations excessives de manganèse dans l’eau et la survenue d’altérations du QI, de la mémoire et de l’attention, et de troubles du comportement à type d’opposition et d’hyperactivité. Ce lien a été évalué par des auteurs canadiens et américains. Les résultats de cette évaluation suggèrent une association entre troubles du développement intellectuel chez l’enfant et exposition chronique, à faibles doses, fréquemment relevées, au manganèse via l’eau de boisson. Le risque de survenue de ces effets délétères à des niveaux de manganèse dans l’eau des puits inférieurs aux niveaux maximaux recommandés provoque des effets sanitaires selon les travaux de «l’Environmental Protection Agency» des États-Unis en 2004 et ceux de l’OMS en 2008. D’autre part, il existe un impact par inhalation lors de douches et l’exposition précoce, à des âges vulnérables, à l’eau potable contaminée. A signaler que le manganèse, oligo-élément essentiel, est neurotoxique en cas d’exposition excessive.

19-08-11