A la Une

Nouveau dispositif d’hémodialyse une invention tunisienne adoptée par la suisse

Publié le
Nouveau dispositif d’hémodialyse une invention tunisienne adoptée par la suisse

Le 16 février à Tunis un contrat a été signé pour la création en Tunisie d’une entreprise tuniso-suisse. Les signataires ? Un laboratoire suisse et un inventeur tunisien Naoufel Bouakez ! L’objectif ? La fabrication d’un circuit extracorporel d’hémodialyse basé sur une invention 100% tunisienne.

Au commencement était le rein ! Et on sait que le dysfonctionnement de cet organe vital peut conduire au décès du patient. Depuis une cinquantaine d’années, il y a eu l’invention du rein artificiel qui consiste à l’épuration du sang par un dispositif extracorporel. Mais voici qu’un Tunisien le docteur Naoufel Bouakez invente un dispositif qui améliore cette technique et qui séduira l’un des plus grands laboratoires suisses. « Cette invention consiste à introduire des améliorations sur l’ancien dispositif, explique le docteur Bouakez. Naturellement au cours de la dialyse, nous avons besoin d’une circulation extracorporelle. Les améliorations que nous avons apportées concernent justement cette circulation extracorporelle ». Une amélioration c’est peu dire car cette invention permis

Au commencement était le rein ! Et on sait que le dysfonctionnement de cet organe vital peut conduire au décès du patient. Depuis une cinquantaine d’années, il y a eu l’invention du rein artificiel qui consiste à l’épuration du sang par un dispositif extracorporel. Mais voici qu’un Tunisien le docteur Naoufel Bouakez invente un dispositif qui améliore cette technique et qui séduira l’un des plus grands laboratoires suisses. « Cette invention consiste à introduire des améliorations sur l’ancien dispositif, explique le docteur Bouakez. Naturellement au cours de la dialyse, nous avons besoin d’une circulation extracorporelle. Les améliorations que nous avons apportées concernent justement cette circulation extracorporelle ». Une amélioration c’est peu dire car cette invention permis

 

d’introduire neuf nouvelles fonctions thérapeutiques en cours de dialyse et qui ne sont pas réalisables au moyen de la technique conventionnelle. Neuf fonctions très techniques et que l’inventeur nous résuma en trois points essentiels :La possibilité d’éliminer tous les caillots qui se forment dans le circuit de la circulation extracorporelle. Le lavage à haut débit du rein artificiel en cours de dialyse. Une meilleure gestion des situations d’urgence en permettant la restitution du sang vers le malade par une voie de secours. Rappelons que dans certaines situations à haut risque hémorragique chez les malades hémiodialysés, le recours aux anticoagulants est contre-indiqué. Cependant, malgré le recours

 

au rinçage, la formation des caillots est l’une des causes majeures de l’échec ou de l’arrêt des séances. Cette invention apporte donc une solution à toutes ces contraintes. des recherches qui ont commencé depuis 1995 à l’unité d’hémodialyse de l’hôpital militaire pour aboutir aujourd’hui à un résultat «très exportable» pour le moins qu’on puisse dire. En effet, plusieurs laboratoires ont été séduits par l’idée. Le laboratoire suisse spécialisé dans la fabrication du consommable en hémodialyse a décidé de commencer la fabrication du nouveau circuit par ses

cinq entreprises et sa distribution dans le monde. Une entrée en production prévue l’armée 2012 dans la zone du pôle d’El Ghazala. Coût de l’investissement ? Entre 15 et 20MD. «Les Suisses ont été convaincus par le dossier technique que j’ai présenté, se réjouit le docteur Naoufel Bouakez, mais notre stratégie doit viser à fabriquer tous les consommables en hémodialyse en Tunisie. En Tunisie, on dépense environ dans les 25MD de devises pour acheter du consommable en hémodialyse. Ce contrat avec les Suisses nous permettra de devenir un pays producteur et exportateur de ce type de produit. On pourrait être un jour autonome et leader en Afrique ». Le savoir-faire pour la fabrication de ces consommables sera importé en Tunisie par les spécialistes appartenant au très sérieux laboratoire suisse. C’est une technologie et un savoir-faire qui ne sont pas maîtrisés par tous les laboratoires qui commercialisent ce type de produits.■