A la Une

Quand le numérique révolutionne la mammographie

Publié le
Quand le numérique révolutionne la mammographie

Du nouveau dans le dépistage précoce du cancer du sein !

A Sfax, le centre de radiologie Ibn Sina s’est récemment doté d’un nouvel appareil numérique de mammographie. Rappelons que c’est le seul appareil de ce genre en Tunisie et même en Afrique du Nord.
Grâce à des capteurs numériques et un écran de cinq méga pixels, la machine permet de donner des résultats rapides et de haute qualité.
Alors qu’une mammographie pouvait durer une heure, grâce à cet appareil, elle ne dure que dix minutes. De plus, pour effectuer une biopsie auparavant, l’opération était inéluctable.
Grâce toujours à cet appareil, il suffit pour une microbiopsie stéréotaxique, d’anesthésier localement le sein à examiner et d’introduire une aiguille fixée à un pistolet qui prélève les « carottes ».
L’échantillon sera systématiquement déposé sur une lame, radiographié de nouveau pour vérifier si les microcalcifications sont prises ou non puis sera envoyé à l’ana-path.
Pour une macrobiopsie, une incision de deux millimètres est toutefois pratiquée.
Enfin, et vu la dose minimale des rayons X, la mammographie numérique peut être répétée une à deux fois par an. Et ce n’est pas tout ! Le centre Ibn Sina devrait très prochainement se doter d’un appareil d’élastographie, qui permettra de poser rapidement un diagnostic sur la malignité ou non du nodule. Cet appareil pourra également être utilisé pour examiner les thyroïdes. On vous en reparlera !