A la Une

Plan National Santé Environnement Un programme de grande envergure

Publié le
Plan National Santé Environnement Un programme de grande envergure

Le Ministère de l’agriculture et l’environnement et le Ministère de la Santé publique ont organisé, le 7 avril 2011 au Centre international des technologies de l’environnement de Tunis (CITET), un atelier de concertation sur le Plan National Santé Environnement (PNSE).

par Afef Horchani

Mis en cohérence avec l’action publique, le PNSE prévient les risques sanitaires liés aux agents chimiques, physiques et biologiques en mettant en oeuvre une panoplie d’interventions sur les milieux interne, externe et de travail. Ayant été examiné par des médecins de spécialités distinctes et des ingénieurs de différentes disciplines, exerçant dans les secteurs de la santé et de l’environnement, le PNSE assurant à la population une santé environnementale saine, met en oeuvre des stratégies visant à réduire les effets environnementaux sur la santé humaine et sur la gestion optimale des risques sanitaires liés à la dégradation des facteurs environnementaux, des lignes directrices et des mesures préventives dans le domaine de la sécurité sanitaire liée à l’environnement, des actions déjà entreprises dans ce domaine et de nouvelles actions (non encore programmées) pour les risques non encore pris en charge. S’agissant du cadre référentiel du PNSE, le chapitre 6 intitulé « Protection et promotion de la santé humaine » de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) de Rio de Janeiro, en 1992, stipule que la santé publique était dépendante de la qualité de l’environnement physique et qu’il est nécessaire d’établir une liaison entre santé et environnement humain. D’un autre côté, la « santé environnementale» selon l’OMS (conformément à la conférence d’Helsinki 1994) « comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement ». Exhaustif et ramifié, le PNSE inclut le diagnostic de la situation environnementale et de son impact sanitaire en Tunisie (identification des pressions sur l’environnement externe, impacts sanitaires de l’exposition aux dangers environnementaux, les intervenants impliqués dans la maîtrise de la pollution, la réponse aux pressions sur l’environnement en Tunisie, l’adéquation des actions engagées avec les risques sanitaires), le diagnostic du milieu de travail (la population exposée aux risques professionnels, l’ampleur du risque pour la santé en milieu de travail, le système de santé et sécurité au travail en Tunisie, les perspectives d’avenir pour la prévention dans le milieu du travail) et le diagnostic du milieu interne (analyse des risques physiques, les bio-contaminants, les contaminants chimiques, les risques d’origine électromagnétique). Les thèmes prioritaires du PNSE consistent en la pollution chimique de l’air extérieur, les contaminations d’origine environnementale des aliments, la qualité de l’eau et de l’assainissement, l e s r i s – q u e s morbides liés aux extrêmes climatiques, la pollution sonore, le tabagisme passif, l’intoxication par le monoxyde de carbone (CO) en milieu intérieur outre les risques morbides liés à l’humidité et la qualité de l’air intérieur, le risque chimique en milieu de travail, le risque cancérigène lié à l’environnement et les risques auditifs et extra- auditifs liés au bruit en milieu de travail. Pour les sources de pollution diverses, le PNSE prévoit un dispositif institutionnel et administratif ainsi que maintes incitations règlementaires et financières de grande envergure. ■