A la Une

Propolis,la colle d’abeilles

Publié le
Propolis,la colle d’abeilles

Le propolis est une résine collante qui s’infiltre à partir des bourgeons de certains arbres et suinte de l’écorce d’autres arbres, principalement de conifères. Les abeilles recueillent le propolis, parfois appelée colle d’abeille, et le portent dans leurs corbeilles à pollen. Il se fond avec des flocons de cire sécrétée par des glandes spéciales sur leurs abdomens. Le propolis est utilisé pour habiller l’intérieur des cellules de couvain dans la préparation de la ponte des œufs par la reine, une procédure des plus importantes. Grâce à ses propriétés antiseptiques, ce revêtement de propolis assure un environnement sain et propre au couvain

par Jemii Zouheir

Connu et apprécié pour ses propriétés médicinales depuis l’Antiquité, son nom vient du grec «pro», signifiant «devant» et «polis» qui signifie «ville ou cité».
Le nom a probablement été choisi en raison de la façon dont les abeilles réduisent leur entrée avec du propolis pour faciliter la défense de la ruche. Les écrits d’Aristote, Pline et le médecin iranien Ibn Sina, décrivent tous les propriétés curatives du propolis, notamment pour les plaies suppurantes, les abcès et les furoncles.

Pendant la guerre des Boers (1899 – 1902), il a été utilisé avec du miel pour traiter les blessures des soldats. Cependant, après cela, il tomba dans l’oubli du fait de l’arrivée de tous les médicaments chimiques.

Un mélange complexe
Chimiquement parlant, la propolis est un mélange très complexe. Ses éléments chimiques varient en fonction de sa source. Les couleurs vont du brun doré au vert brunâtre à brun rougeâtre et brun noirâtre. Une analyse révèle environ 55 % de composés résineux et balsamiques, 30 % de cire d’abeille, 10 % d’éther et d’huiles aromatiques, et 5 % de pollen. D’autres composants incluent l’acide cinnamique, l’alcool cinnamylique, la vanilline, l’acide caféique, tetochrysin, isalpinin, pinocembrin, chrysine, galangine, et l’acide férulique.

Le propolis est surtout le médicament de la ruche. Les recherches ont démontré qu’il est antiseptique, antibiotique, possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et même antivirales. Le propolis est le premier instrument de prévention dans la nature. En effet, il concentre de fortes propriétés antimicrobiennes contre diverses infestations bactériennes et fongiques. Il a même été démontré que le streptocoque est sensible aux propolis.

Un antibiotique naturel
Quant au niveau du système immunitaire, il est soutenu et renforcé par l’ingestion de propolis. Les études scientifiques modernes indiquent que ceux qui prennent du propolis régulièrement échappent aux rhumes d’hiver et aux maux de gorge et semblent développer une immunité naturelle contre les virus communs, y compris les diverses souches de la grippe. Et contrairement aux antibiotiques chimiques qui détruisent toutes les bactéries dans le corps, le propolis respecte la délicate flore intestinale notamment. Un individu qui prend constamment des antibiotiques apprend vite que les médicaments peuvent, à force, ne plus fonctionner aussi bien. En effet, les bactéries finissent par s’adapter, rendant les médicaments de moins en moins efficaces. Le propolis, antibiotique naturel, travaille contre les bactéries nuisibles sans détruire les bonnes bactéries dont l’organisme a besoin.
Le propolis est également efficace contre les souches de bactéries qui résistent à des antibiotiques chimiques. Le champ d’influence du propolis est extrêmement vaste puisqu’il peut avoir un effet bénéfique contre les infections des voies urinaires, la goutte, les plaies ouvertes, la congestion des sinus, le rhume, la grippe, la bronchite, la gastrite, les maladies des oreilles, les infections intestinales, les ulcères, les éruptions d’eczéma, la pneumonie, l’arthrite, la conjonctivite et l’enrouement. Le propolis aide à réguler les hormones et est une substance antibiotique qui stimule la résistance naturelle du corps.
Il peut être utilisé par tous, malades ou bien portants, comme un moyen de protection contre les micro-organismes. Le propolis est également efficace contre les affections causées par des bactéries, des virus ou des champignons. On peut l’utiliser comme une supplémentation quotidienne. Il a aidé la société des abeilles à survivre et prospérer pendant plus de 45 millions d’années. Il se pourrait bien qu’il nous aide, nous humains, à survivre… pendant une aussi longue période!

Le saviez-vous ?

A côté de ses propriétés médicinales bien connues, le propolis est également utilisé dans l’agriculture pour lutter contre certains virus touchant des plantes comme le tabac et le concombre. Il contient également des substances inhibitrices de croissance, dont les effets ont été observés avec le chanvre, la laitue, les pommes de terre, l’ail, l’oignon, l’échalote, etc.
Puisque le propolis est un antibactérien, on peut l’utiliser brut sur un bout de papier aluminium sur du feu doux, afin qu’il s’évapore dans la maison et élimine les bactéries