A la Une

Régime : Dis-moi ce que tu manges…

Publié le
Régime : Dis-moi ce que tu manges…

Chaque année, avec l’arrivée du printemps, c’est le top départ des régimes. Et comme à chaque saison, un peu comme des collections de « prêt à manger », il y a de nouveaux régimes avec de nouvelles tendances. Voici les régimes les plus réputés

par Rim Sassi

Au-delà du « régime », il existe de nombreux programmes complets qui sont devenus des incontournables. Ces programmes reposent sur des principes diététiques reconnus, avec des approches différentes mais dont le but est toujours d’apprendre à rééquilibrer notre alimentation, être à l’écoute de son corps pour en faire une véritable hygiène de vie. Parmi ces programmes, le régime Montignac, paléolithique, Slim Data, Okinawa,  méditerranéen ou crétois, etc.

Le régime crétois ou régime méditerranéen est le reflet du mode de vie des habitants du bassin méditerranéen, la Grèce, La Crète, l’Italie, la Tunisie …  pays qui utilisent de l’huile d’olive. C’est une alimentation saine, équilibrée, riche en fruits et légumes frais ou légumes secs et en céréales. Le régime méditerranéen permet de manger des aliments naturels et maintient le poids idéal sur une longue période. De plus, Il  est le seul qui a prouvé scientifiquement son efficacité pour prévenir l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral mais aussi notamment le diabète, les cancers, les démences type Alzheimer, les maladies des yeux et même la dépression.

Les régimes ludiques

Parce que plus c’est rigolo à faire … mieux ça marche ! En effet avec ces régimes hauts en couleurs et qui nous changent de la routine, votre  cerveau dit oui au plaisir et votre corps  dit oui,  on mincit. Parmi ces régimes  qui ont fait leurs preuves, on retrouve le régime basé sur la chrono-nutrition, le régime ayuverdique et le régime californien.

Le régime chrono-nutrition se cale sur les rythmes biologiques de votre organisme On mincit en douceur, en respectant ses besoins naturels. Il s’agit de donner à notre organisme ce dont il a besoin au bon moment. Par exemple, au réveil, notre corps a besoin de carburant pour recharger ses batteries : sucres, graisses et protéines lui sont nécessaires. Mais le soir, mieux vaut ne pas le surcharger en lui donnant des aliments faciles à digérer et éviter les aliments sucrés et gras, qui, concrètement, ne lui servent à rien.

Pour les stressées du bikini, celle qui ont trop traîné à la pâtisserie, le régime rapide, quelle que soit la formule choisie, est souvent celui vers lequel on se tourne. Cependant, ces régimes d’attaque ne doivent pas dépasser 3 ou 4 semaines pour éviter les carences et fragiliser votre organisme. Ils sont basés sur une alimentation protéinée qui permet de maigrir sans perdre de muscle  et garder de la vitalité. Evidemment, comme tous les régimes alimentaires, un peu de sport est obligatoire. Parmi ces régimes, on retrouve, le régime Atkins, Miami, bikini express, soupes, protéiné, etc …

Le régime Miami

C’est un cardiologue américain qui est à l’origine de ce régime, basé sur une alimentation composée de bons lipides et de bons glucides. Réparti en 3 phases, il est efficace et sain pour votre santé. Une alimentation de qualité sans compter les calories.

Phase 1 : Période stricte de deux semaines au maximum où tous les féculents ainsi que les sucres sont supprimés pour être remplacés par les protides

Phase 2 : On réintroduit petit à petit les aliments interdits en commençant avec ceux qui ont un index glycémique faible (qui augmentent peu le taux de sucre dans le sang) comme certains fruits, le pain et les céréales complètes. Lorsque le poids idéal est atteint, vous pouvez passer à la dernière étape. Cette ultime phase est à adopter à vie et vous permet de maintenir votre poids. Tout réside dans le choix des aliments. Ces nouvelles habitudes alimentaires sont basées sur le tri entre bonnes et mauvaises graisses, bons et mauvais sucres. Il s’agit de privilégier les aliments à faible index glycémique, les protéines et les graisses végétales.

Résultats

La phase 1 vous permet de perdre 3 à 4 kilos en 2 semaines (en particulier au niveau du ventre). Pendant la phase 2, vous pouvez compter sur une perte de 500 g à 1 kg par semaine. Et surtout, la phase 3 permet de stabiliser votre poids à long terme.

Les plus

C’est un régime simple et peu contraignant : vous bénéficiez d’un large éventail d’aliments Vous ne souffrez pas de la faim car les quantités sont « normales» et les en-cas légers sont autorisés. Le décompte des calories est inutile. Il permet d’adopter un mode de vie sain à long terme  et de conserver votre poids santé sans reprendre les kilos perdus.

Les moins

Ce régime ne permet pas de dîner dehors car trop d’aliments « raffinés» sont bannis.

Les régimes doux

Pour toutes celles qui ne veulent pas avoir l’impression de faire régime et qui ne souhaitent pas  être stressée ou frustrée. Associées à une pratique sportive, une alimentation saine, l’homéopathie et la phytothérapie  peuvent être une bonne alternative aux régimes « traditionnels ». Dans cette catégorie, on trouvera, le régime sans cholestérol.

Dans un premier temps, le végétarisme était plutôt associé à des courants philosophiques ou religieux. Il n’est apparu en tant que tel qu’au 19ème siècle, il doit aujourd’hui son succès à des motivations essentiellement écologiques, gustatives et éthiques. Au sein du régime végétarien, il existe plusieurs variantes plus ou moins restrictives :

le régime ovolactovégétarien consiste à ne pas manger de produits animaux mais autorise les aliments d’origine animale comme les œufs ou les produits laitiers.

Bien qu’apparu en tant que tel au 19ème siècle seulement, le végétarisme ne date pas d’hier puisque de nombreux courants philosophiques, notamment hindous, grecs ou encore chrétiens, le prônent depuis longtemps. A la différence qu’autrefois, il était adopté pour des raisons philosophiques ou religieuses, alors qu’à l’heure actuelle, il doit son succès croissant à des motivations essentiellement éthiques, gustatives, sanitaires et écologiques. Ce type de régime est tout à fait adaptable à notre mode de vie. Il existe plusieurs régimes végétariens, plus ou moins restrictifs :

Le plus répandu,  Le régime lactovégétarien exclut tous les produits animaux sauf les produits laitiers.

Le régime ovovégétarien exclut tous les produits animaux sauf les œufs.

Le régime pescovégétarien n’exclut que la viande et autorise le poisson.

Le plus restrictif, le régime végétalien exclut tous les produits animaux (et d’origine animale) sans exception.

A condition de veiller à une bonne répartition des aliments, on peut donc être végétarien et en parfaite santé, car l’apport en cholestérol et en graisses saturées est plus faible que dans l’alimentation classique. Attention cependant aux formes les plus restrictives qui peuvent entraîner des carences.

Vous l’aurez bien compris, à chacun son régime suivant ses aspirations, ses besoins, sa morphologie. Cependant, si il y a un point commun à tous ces régimes, c’est qu’il faut consulter votre médecin ou un nutritionniste qui, lui seul, après un examen complet, peut vous orienter vers le programme adéquat. De même que faire un régime n’est pas une fin en soi, travailler son estime et apprendre à connaître et à aimer son corps fait partie intégrante de processus.

Les régimes hypocaloriques

Le principe en est tellement évident que ce sont les régimes les plus simples et les plus efficaces.

Il suffit de consommer moins de calories que ce dont votre corps a besoin pour sa consommation journalière.  Parmi les régimes hypocaloriques, on retrouve le très célèbre régime Weight Watchers qui a fait ses preuves depuis fort  longtemps mais également le régime soupe aux choux.

Weight Watchers : comptez les points !

Plus qu’un régime, c’est un véritable programme personnalisé. Un capital points est attribué à chaque personne désirant perdre du poids en fonction de plusieurs critères tels que l’âge, la taille etc…

Le principe de ce régime est de tout consommer mais dans des quantités raisonnables et de façon variée, c’est-à-dire en veillant à consommer chaque jour au moins 5 portions de fruits et légumes, 2 à 3 produits laitiers, 2 à 3 cuillères de matière grasse végétale, des glucides au moins 2 fois par jour, un aliment riche en protéines, et 1,5 à 2 litres de liquide dont au moins 1 litre d’eau. Simple et pratique, le système du capital points évite d’avoir à peser les aliments. Tout ce qui est mangé ou bu est évalué en unités points en fonction du taux de lipides et des calories contenus. Au quotidien, les unités points sont comptabilisées jusqu’à atteindre le capital points. Cette méthode complète comprend les 3 étapes pour une perte de poids réussie.