A la Une

Religion et données médicales : à qui l’interdiction du jeûne de Ramadan ?

Publié le
Religion et données médicales : à qui l’interdiction du jeûne de Ramadan ?

Le jeûne de Ramadan est formellement interdit aux enfants, aux vieillards, aux femmes enceintes et allaitantes, aux voyageurs et aux personnes présentant certaines pathologies aigues ou chroniques diagnostiquées par le médecin traitant ainsi que lors d’états physiologiques bien précis, selon la religion et les données médicales. Le jeûne est aussi strictement interdit aux diabétiques insulino-dépendants, aux personnes souffrants d’insuffisance rénale, même légère, à celles souffrant d’un ulcère gastroduodénal et celles prenant plusieurs médicaments en même temps, et ce pour pouvoir répartir leurs médicaments sur toute la journée. Les personnes souffrant d’un état fébrile, ceux sujets à une gastro-entérite aigue ou à une poussée hypertensive ne doivent pas jeûner à cause d’un besoin très élevé en eau. Les gens se trouvant dans l’obligation de fournir des efforts physiques intenses aux cours de la journée ou travaillant dans des atmosphères trop chaudes ou trop froides sont, eux aussi, dispensées du jeûne par la religion. Certaines personnes doivent, de même, interrompre immédiatement le jeûne afin de pallier une situation qui fait qu’un apport énergétique, médicamenteux ou hydrique devient urgent.

01-08-11

                                                                                                                                     Imen Zine