A la Une

Le sida a gagné du terrain après la révolution

Publié le
Le sida a gagné du terrain après la révolution

Dans un point de presse, Billel Mahjoubi, président de l’Association Tunisienne d’Information et d’Orientation sur le Sida (ATIOS) a relevé, mardi 19 août 2013, une nette augmentation du nombre de personnes atteintes du sida. Billel Mahjoubi a affirmé qu’en Tunisie les personnes les plus touchées par le virus du sida sont les prostituées ou encore les toxicomanes. Entre 2009 et 2011, l’Association a enregistré entre 70 et 80 cas par an. À ce titre, Billel Mahjoubi a remarqué qu’après la révolution, le nombre de personnes atteintes du virus du sida a augmenté. Il a ajouté : « Mais cela est peut-être dû au fait que les gens se présentent une fois contaminés et non pour se faire dépister ». Actuellement, environ 1.700 cas atteints du virus sont déclarés mais le chiffre réel pourrait être quatre, voire même cinq fois, plus important si l’on considère les séropositifs qui ne se présentent pas pour le dépistage.
                                                                                                                                   HK