A la Une

La violence des policiers s’exerce même sur les médecins

Publié le
La violence des policiers s’exerce même sur les médecins

Le Syndicat des internes et des résidents en médecine de Tunis a publié un communiqué dans lequel l’accent a été mis sur la question de l’insécurité et des agressions de résidents en médecine. La violence de la part des policiers est devenue un problème chronique. En accomplissant son devoir en portant assistance aux blessés au cours de la manifestation du 15 juillet dernier, un résident en orthopédie a été humilié par les forces de l’ordre. Bien qu’il se soit présenté comme médecin, il a été agressé et emmené au poste de police où il a passé la nuit avant d’être libéré dans l’après-midi du 16 juillet. Dans cette période, soi-disant de démocratie et de liberté, la violence institutionnelle est dirigée contre de simples manifestants et même contre des médecins.

17-07-11

                                                                                                         Imen Zine