A la Une

Vrai –Faux des protections solaires… T’UV ou t’UV pas ?

Publié le
Vrai –Faux des protections solaires… T’UV ou t’UV pas ?

Si tu connais pas ton type, y a pas photo !

FAUX. D’abord, bien connaître son phototype c’est avoir l’assurance de ne pas se tromper en achetant sa crème solaire car il est défini par rapport à la couleur de la peau et à son comportement au soleil.

Donc si tu t’appelles Blanche-neige, c’est :

Phototypes I et II : peau laiteuse avec très forte tendance au coup de soleil et bronzant peu ou pas. Indice de protection recommandé : 50 ou +.

Si tu t’appelles Claire, c’est :

Phototype III : peau claire avec coups de soleil fréquents mais pouvant hâler un peu. Indice de protection recommandé : 40.

Si tu t’appelles Mate-moi-si-tu-peux, c’est:

Phototypes IV, V et VI : peau mate, coups de soleil rares, bronzage foncé à très foncé. Protection recommandée : 20, eh oui !

Baisser d’un indice sur une peau déjà bronzée, c’est bien ; monter d’un indice en cas d’ensoleillement extrême, c’est mieux ! Et surtout pas de panique, indice élevé ne veut pas dire absence de bronzage.

J’ai mis de la crème donc je fais la crêpe toute la journée !

FAUX. Le fait de se tartiner de crème solaire ne vous préserve pas de recevoir des coups de soleil. Bien choisir son heure d’exposition, c’est primordial : dans l’idéal essayez de zapper le créneau 12h – 16h pour que le soleil soit moins agressif. Les premiers jours c’est 30 minutes maxi et basta cosi pour éviter l’effet écrevisse ou poisson rouge. Ne pas oublier ses lunettes de soleil et de planter son parasol, tant pis si ça fait beauf, et puis il doit bien y en avoir des sympas assortis à la serviette de plage si on cherche bien ?

Ma crème solaire m’empêche de bronzer !

FAUX. Aucune protection solaire n’est totale. Elle vous permet juste de bronzer,   sans passer par la case « coup de soleil ». Bien que la couleur de la peau change moins rapidement quand vous portez un écran solaire, le bronzage final n’en sera que plus beau et plus durable. L’écran solaire empêchera votre peau de brûler et de desquamer.

J’ai la peau noire donc inutile de me protéger face au soleil !

FAUX. Certes la mélanine est plus présente chez les peaux les plus foncées, constituant un bon protecteur face aux UV du soleil mais ce n’est pas synonyme pour autant de protecteur suprême. Les peaux noires bronzent comme toutes les autres peaux, preuve que les rayons du soleil atteignent les couches profondes de la peau. Une protection solaire est nécessaire pour les peaux noires, et d’autant plus pour les peaux mates.

Les autobronzants préparent ma peau au soleil.

FAUX. Les autobronzants colorent artificiellement votre peau, sans la bronzer réellement. Les autobronzants et les accélérateurs de bronzage n’assurent aucune protection contre les UVA et UVB. Ils ne la préparent ni ne la protègent du soleil, sauf si un FPS (indice de protection) est mentionné.

Il fait gris donc inutile de me couvrir

FAUX. Les nuages ne filtrent pas totalement les rayons du soleil, seuls les UVC (courte longueur d’ondes) sont arrêtés par les nuages. Selon la densité et le type des nuages, ces derniers laissent tout de même passer entre 15 et 90 % des UVA et UVB (longueur d’ondes moyenne) qui pénètrent plus ou moins profondément dans la peau et sont source de modifications cellulaires induisant les cancers cutanés! Du coup, il est impératif de se protéger et de ne pas se laisser berner parce que le temps est gris.

Non mais à l’eau quoi ! 

VRAI ! Même en faisant trempette l’eau laisse passer les UV et amplifie même le rayonnement sur certaines parties de votre corps.

Je dois racheter mes produits solaires tous les ans

VRAI. Inutile donc de les mettre au frigo en pensant les utiliser, les filtres UV organiques vont se dégrader, même dans les meilleures conditions de stockage et seront donc moitié moins efficace l’année d’après. Surtout pour les produits de faible et moyenne protection. Alors, au même titre que votre cosméto ou trousse de maquillage, votre crème solaire de l’an passé c’est direction poubelle !

Mets de l’huile !

VRAI. Grâce aux nouvelles formules, la composition de l’huile solaire protectrice en fait un soin aussi efficace que les crèmes, laits et autres sprays. Mais au final, le choix de l’huile se fera plus par feeling, la texture sera ou pas appréciée.

Je m’applique, une fois !

FAUX. L’application doit être renouvelée toutes les deux heures pour assurer une protection maximale, voire même plus fréquemment selon l’activité pratiquée. Que vous soyez plus baignade que Patrick ou que vous soyez plus Alerte à Malibu que Joe Dassin version je-marche-sur-la-plage-en-chantant-L’été indien sachez que le produit sera absorbé aussi vite que Bob l’éponge aspire son soda au Krusty Bar ! Donc le renouvellement c’est maintenant !

Euh, quoi de neuf, docteur ?

Les carottes font bronzer. FAUX. Les carottes protègent des filtres UV. Ne croyez pas qu’il suffit de manger quelques carottes pour bronzer. Riches en béta-carotène, c’est aussi le cas des tomates et des brocolis, ces légumes vous donneront un teint jaunâtre, mais surtout pas un vrai bronzage. Même si vous ingurgitez une quantité astronomique de carottes, l’effet protecteur du béta-carotène face aux dangers du soleil sera toujours insuffisant. Et si vous avez la nostalgie des petits pots et autres purées de carottes, achetez une crème solaire pour enfants.

Un bon hammam c’est l’éclate !

VRAI. Rien de tel pour sublimer sa peau hâlée et surtout conserver ce teint satiné que de faire un bon gommage. Eliminer les cellules mortes et autres impuretés (surtout si on pèle !) ravive le teint. Résultat : coup d’éclat !

Il en va de même si vous allez bronzer, autant avoir une peau bien nettoyée avant l’exposition au soleil en frottant bien les parties rugueuses du corps : coudes et genoux.

T-shirt mouillé c’est le pied !

FAUX. Beaucoup croient (à tort) que si eux ou leurs enfants se baignent avec un t-shirt mouillé, cela les aidera à mieux se protéger du soleil. Au contraire, l’effet de fraîcheur nous fait croire qu’on supporte mieux la chaleur mais cela ne garantit pas pour autant une protection optimale face aux UV. Sachez qu’un t-shirt mouillé laisse passer plus de rayons qu’un sec. Par conséquent, les kids et vous, croyant barboter tranquillos, c’est zéro protection avec un t-shirt sur le dos.

Marche à l’ombre et no pasaran !

FAUX. Même à l’ombre, les UV réussissent à passer, soit par réverbération, soit par diffusion du rayonnement dans l’environnement. Et si vous croyez être à l’abri dans votre maison ou voiture sachez qu’une vitre arrête généralement les UVB, mais laisse passer les UVA qui endommagent l’ADN de vos cellules pouvant même entraîner un cancer de la peau !