Allo maman Ado

Aérosolthérapie Juniors En bonne santé Les bonnes pratiques de la nébulisation

Publié le
Aérosolthérapie Juniors En bonne santé Les bonnes pratiques de la nébulisation

En hiver surtout, les voies respiratoires des petits et des grands sont malmenées. Parmi les traitements proposés, la forme d’administration change. Connaissez-vous l’aérosolthérapie, traitement par nébulisation des pathologies ORL ?

L’aérosolthérapie permet de traiter différentes pathologies touchant les voies respiratoires : sinusite, bronchite, laryngite, etc. D’ailleurs, en cas de crise d’asthme aigu grave (AAG), la nébulisation est sans doute le traitement le mieux indiqué. Le médicament liquide est transformé en brume constituée de microgouttelettes que vous inhalez à l’aide d’un nébuliseur. La nébulisation de particules permet de délivrer des quantités plus importantes de principe actif avec d’autres avantages : une inhalation plus douce et profonde, un minimum d’effort et, en prime, une bonne humidification des bronches. Son action sur les bronches est donc plus rapide que par voie injectable. En raison de leur surface considérable, les poumons présentent justement une zone privilégiée pour l’absorption, par inhalation, de médicaments sous forme d’aérosols.


❖ Bien préparer nébulisation

La solution pour nébulisation exige des précautions. Assurez-vous que l’environnement est propre (évitez la poussière, les fumées ou les vapeurs) et lavez-vous les mains. Ne préparez jamais la solution à l’avance, mais juste avant l’emploi. La solution de nébulisation est constituée d’un ou de plusieurs médicaments liquides additionnés, et dans certains cas de sérum physiologique pour augmenter le volume du liquide, de façon à obtenir un volume total de 4 à 5 ml. Vous devez donc toujours utiliser du sérum physiologique stérile et non pas de l’eau distillée qui pourrait irriter les muqueuses. Tous les médicaments n’étant pas compatibles entre eux, en mélangeant les différents produits, vous devez également respecter la prescription médicale. Le mélange ainsi obtenu est pulsé par un débit d’air (6 à 8 litres/minutes) pendant environ 12 à 15 minutes durant lesquelles le patient respire à son rythme habituel. Ces médicaments (bricanyl, pulmicort, atrovent) doivent être conservés à une température inférieure à 25°C et à l’abri de la lumière. Une fois la solution prête, veillez à la maintenir à température ambiante et, dès le premier usage, à noter en clair la date d’ouverture du sachet, à y maintenir les doses qui doivent être utilisées dans les trois mois qui suivent. Enfin, la dose entamée doit être utilisée dans les 24 heures.


❖ Comment utiliser un nébuliseur ?

  • L’appareil doit être placé horizontalement.

 

  • Introduisez le liquide dans la cuve de nébulisation et refermez le nébuliseur.

 

  •  Adaptez le masque ou l’embout buccal et fixez le tuyau du compresseur au nébuliseur (pour ce type d’appareil).

 

  •  Adoptez une position confortable assise ou semi-assise, pas couchée.

 

  •  Le masque se positionne facilement devant le nez et la bouche, l’embout buccal sera entouré par les lèvres qui ne doivent pas le mordre, et l’embout nasal placé dans les narines.

 

  • Mettre l’appareil en route et garder le nébuliseur en position verticale.

 

  •  Ne parlez pas pendant la séance de nébulisation, sinon stoppez l’appareil le temps nécessaire.

 

  •  Quand le nébuliseur est presque vide, il émet des crachotements. A ce stade, laissez encore l’appareil fonctionner pendant une minute, la séance est alors terminée même si une petite quantité de liquide reste présente dans le nébuliseur.

 

  •  Rincer vous la bouche à l’eau sans en avaler et rincez la peau du visage qui était sous le masque.

 

  •  Si, pendant la nébulisation, le produit vous fait tousser ou provoque un spasme des bronches vous empêchant de respirer correctement, arrêtez la séance et contactez votre médecin.

Et n’oubliez pas de…

Remplacer le set de nébulisation tous les
3 mois, ou selon les normes du fabricant.

 Contrôler régulièrement le filtre du compresseur et remplacez-le s’il est encrassé.

 Ne pas faire fonctionner le compresseur si le nébuliseur est bouché pour ne pas endommager le moteur.

 Nettoyer régulièrement la surface du compresseur et le conserver au sec et à l’abri de la poussière.


❖ Nettoyer son nébuliseur

Il est important de rincer le système de nébulisation après chaque usage. En effet, des micro-organismes peuvent se développer dans un nébuliseur sale, et provoquer une infection. De plus, la solution de nébulisation peut, en se cristallisant par évaporation, boucher les canaux du nébuliseur. Faites donc fonctionner le nébuliseur avec un peu d’eau claire pour éliminer les restes du médicament, ensuite démontez-le et rincez à l’eau tiède ses éléments ainsi que le masque ou l’embout. Enfin, séchez-le complètement avec du papier de ménage, remontez-le et protégez les éléments de la poussière. 