Allo maman Ado

Le bac sans trac

Publié le
Le bac sans trac

Le bac est un examen qui en inquiète plus d’un. Pourtant, sans le prendre à la légère, on ne doit pas en faire des cauchemars ! Il s’agit tout simplement de bien le préparer et de bien se préparer. Pour cela, il faut être en pleine possession de ses moyens, limiter le stress et être prêt le jour J. Quels trucs permettent de tenir le coup durant les épreuves ? Peut-on doper ses performances intellectuelles lors des révisions ou pendant les exams ?

par Jaouida Ben Aouali

La réussite, ça se prépare et « rien ne sert de courir, il faut partir à point ! » Les révisions sont, bien entendu, incontournables et il faut s’y mettre dès maintenant tout comme il est nécessaire également que l’intellect fonctionne correctement. Pour cela, il est indispensable de bien dormir, de chasser le stress et le trac qui nous entourent. Pour réussir, il faut dormir ! Le sommeil est absolument nécessaire, sans quoi la mémoire ne peut pas se construire.

Du sommeil pour l’éveil

Le sommeil est, ô combien, vital. De la qualité des nuits dépend celle des jours. En dehors de sa fonction principale de repos, il joue un rôle dans la consolidation de l’organisme. C’est d’ailleurs en cas de privation que l’on s’en rend compte : troubles de l’équilibre, du comportement, de la vigilance… Et bien d’autres problèmes qui risquent d’affecter la vie personnelle et professionnelle.

Autrement dit, il vaut mieux bien dormir pour être en forme et ce, à tout âge. Car pendant que l’on dort, le cerveau s’active. En effet, il revit tout ce que l’on a appris dans la journée et l’emmagasine, ce qui renforce la mémoire. Cette activité nocturne correspond ainsi à quelques heures de révision en plus, ce qui n’est pas négligeable !

Par ailleurs, des études récentes permettant de repérer les zones actives du cerveau, ont montré que les régions cérébrales en fonction lors des périodes d’apprentissage,

l’étaient de nouveau pendant certaines phases du sommeil. Cependant, cela n’est valable que si l’on a travaillé avant de dormir, si l’attention s’est déjà focalisée, en état d’éveil, sur le sujet à retenir. Le relire et le réviser la veille d’un examen permet au cerveau d’y « retravailler » la nuit, durant le sommeil. Mais attention ! Ceci ne signifie pas que l’on puisse s’y mettre au dernier moment ! Le travail en amont des quelques mois qui précèdent l’examen est indispensable.

Manger et bouger

Le sommeil étant le premier que l’on néglige en période d’examen, il faut tâcher de ne pas trop le raccourcir, cela pourrait affaiblir les capacités intellectuelles. Mais un bon sommeil ne suffit pas à lui seul, il faut aussi manger sainement, c’est-à-dire éviter le café et les sandwichs et leur préférer les sucres lents, comme les pâtes, et les autres aliments vitaminés.

Faire un minimum d’exercices est aussi important car cela favorise une bonne circulation sanguine et donc une meilleure oxygénation du cerveau. En appliquant ces simples conseils, la mémoire devrait être plus efficace. Et même si on a parfois l’impression d’avoir oublié toutes ses connaissances au réveil, pas de panique ! Si on a bien travaillé la veille, le cerveau aussi !

On a étudié toute l’année, on s’est sérieusement préparé mais le jour de l’examen, le trac peut faire perdre les moyens. L’examen, c’est la conclusion d’une scolarité et donc la reconnaissance d’un niveau d’études. En quelques jours, il faut donner son maximum sur ce qui a été étudié durant une année. On a le sentiment que là se joue l’avenir. C’est cela qui fait craquer et qui prend à la gorge. Le bac est proche…on stresse, on ne se sent pas prêt…Entre les épreuves écrites et les oraux, comment faire pour garder la tête froide et les idées en place ? Voilà dix astuces pour ne pas faillir.

1.N’hésitez pas à vous exercer avec des proches, à découvrir quel type de questions vous déstabilise, pour apprendre à réagir.

2.Présentez une image positive de vous-même. Ne prononcez pas de phrases qui vous dévalorisent. Partez gagnant plutôt que de chercher à savoir quelle opinion on a de vous.

3.Pour les examens écrits, préparez à l’avance votre matériel et vérifiez son bon fonctionnement : pour paniquer, rien de tel qu’un stylo qui n’écrit plus ou une calculatrice hors d’usage !

4.Choisissez des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise et dans lesquels vous ne transpirez pas ou accoutumez-vous, à l’avance, aux vêtements que vous devrez porter ce jour-là.

5.Toutes les techniques de relaxation sont bonnes : yoga, sophrologie… A l’écrit, vider sa tête quelques minutes est parfois nécessaire et même très efficace. Si vous le pouvez, faites une petite sieste entre les épreuves du matin et celles de l’après-midi par exemple.

6.Pour ne pas avoir le trac, il faut être bien dans son corps ! Evitez l’hypoglycémie et la soif : manger un fruit ou une barre de céréales redonne de l’énergie. En été, dans les salles d’examen surchauffées, il est indispensable de prendre avec vous une bouteille d’eau.

7.Rien de mieux que d’imaginer ce que le jury attend de vous pour réussir une épreuve. En vous projetant dans sa logique, vous écrirez ou prononcerez les phrases qu’il veut lire ou entendre, au lieu de vous limiter à une réponse trop scolaire.

8.Ne vous laissez pas impressionner par la froideur ou les provocations des examinateurs ; ils ont le même comportement avec chaque candidat et testent votre résistance. Eventuellement, imaginez-les dans une situation embarrassante : par exemple, en train de glisser dans leur baignoire. Vous vous détendrez et chercherez à être performant plutôt qu’à comprendre ce qui les rend si agressifs à votre égard.

9.Attention aux commentaires des autres candidats : il y a de vrais professionnels du découragement. Sous couvert de gentillesse ou sous prétexte de communiquer des informations confidentielles, ceux-là prononcent « la phrase qui tue ». Evitez-les, en déjeunant seul ou avec de véritables amis. A l’oral, pour les plus sensibles, il est parfois plus facile d’être parmi les premiers à passer. Ainsi vous ne vous comparerez à personne avant l’épreuve.

10.Enfin, dernier conseil : faites-vous confiance ! C’est la clé de la réussite…