Allo maman Ado

Je Harlem shake,donc je suis

Publié le
Je  Harlem shake,donc je suis

Un nouveau phénomène a pris l’assaut de la toile depuis quelques semaines, essayez de taper l’expression « Harlem shake » et vous verrez défiler, sous vos yeux, des centaines de vidéos intitulées différemment : « Harlem shake IHEC », « Harlem shake polytech Montréal » en passant par « Harlem shake Arabie Saoudite ».

Vous l’avez compris, c’est un phénomène mondial auquel tout le monde prend part et plaisir. Mais en réalité c’est quoi, le Harlem shake et pourquoi a-t-il suscité tant de polémiques en Tunisie.

Pour ceux qui n’en ont  pas entendu parler, et c’est fort douteux, le Harlem shake est une danse assez particulière ! Eh oui !  Les vidéos You tube, d’une trentaine de secondes, bien que d’apparence différentes, suivent le même principe : les premières secondes montrent un groupe dans lequel une seule personne est  en train de danser , généralement déguisée ou masquée, le reste faisant mine de rien ou occupées à une activité ordinaire comme la lecture d’un livre. Subitement, une coupure dans le temps et la deuxième partie de la vidéo montre tout le groupe déchaîné, dansant hystériquement, se balançant ou balançant des objets. Le tout sur les notes du morceau de DJ Bauer ‘’ «Con los terroristas. Let’s do the Harlem Shake» Traduites de l’espagnol : « avec les terroristes ». Bien sûr, la seule manière de mieux comprendre le Harlem shake est de le faire et franchir ainsi le pas dans la communauté des Harlem shakers.

Tout le monde est charmé par ces trente courtes secondes intenses et les Tunisiens n’y échappent pas. Cependant, cette danse d’aspect anodin voire absurde, prend un autre ton et pour les élèves du lycée ‘’ Pères Blancs’’ l’aventure au début ‘’ amusante’’ dévie au cauchemar.  En effet, le ministère de l’Education ne considère pas d’un œil amusant cette danse et les élèves participant à la vidéo se voient convoqués, pour enquête dont le risque est l’expulsion. Le personnel éducatif du lycée est mis aussi au banc des accusées et encourt le licenciement. Suite à cette décision, les réseaux sociaux s’insurgent contre cette prise de décision jugée beaucoup trop sévère. Une vague de vidéos de Harlem shake déferle sur internet, en signe de protestation contre le ministre de l’Education et en soutien aux élèves. Le Harlem shake tunisien n’est plus considéré comme une simple danse absurde, sans but, mais un moyen de résistance et de protestation : je Harlem shake donc j’existe.

Que représente pour vous le Harlem shake

Mohamed Khalil Kechrid, 17 ans 

Le Harlem shake est un moyen de distraction pour oublier le stress et la routine. C’est un phénomène mondial et une opportunité pour déstresser. Peut-être que les gestes étaient un peu provocateurs mais la vidéo est innocente. On est entre jeunes et on veut profiter de la vie. Les adultes ne voient pas cette danse de la même manière. On a imaginé que la vidéo allait avoir du succès sur You tube  mais jamais une telle réaction de la part du ministère.

Tarek Biri, 16 ans

Une danse a fait tout ça ! C’est vraiment surprenant. Ça ne m’a pas gêné du tout, il n’y pas grand-chose à signaler quant aux gestes et aux déguisements des élèves. D’ailleurs, j’approuve le Harlem shake, car ce n’est pas immoral.