Allo maman Ado

Quand les jeunes fuguent …

Publié le
Quand les jeunes fuguent …

Quand les jeunes se sentent incompris, ils pensent tout de suite à claquer la porte et partir. Telle est la solution pour eux pour dire qu’ils en ont marre et qu’ils ne sont pas prêts à subir encore plus l’autorité des parents. La fugue angoisse les parents et l’entourage qui mettent ça sur le dos de « la crise d’adolescence ».

par Saima Ksibi

Seulement, faudrait-il mieux comprendre ce qui se passe dans la tête des adolescents pour prendre cette décision impulsive et fuguer ?

Qu’est-ce que la fugue ?

La fugue est souvent une décision impulsive et brutale par laquelle l’adolescent fuit le foyer parental. La décision est souvent prise suite à un sentiment d’incompréhension totale, voire de blocage vis-à-vis des parents, et c’est donc, selon le jeune, une façon de dire qu’il se sent incompris et qu’il ne se sent pas bien là où il est.

Généralement, les fugues représentent une réaction à un conflit familial qui s’aggrave, ou alors le jeune quitte la maison lorsqu’il a commis une erreur et qu’il redoute la réaction des parents et la punition. Dans tous les cas, la fugue est souvent un message de souffrance et de blocage que l’adolescent adresse à son entourage.

Pourquoi quittent-ils le foyer familial ?

Il existe une fugue brutale et une fugue préparée à l’avance, seul ou en groupe, vers un lieu déterminé ou sans destination fixe.
Certains jeunes ne partent qu’après avoir tout prévu. Ils fixent leur destination et savent ce qu’ils veulent faire.
Généralement, le jeune quitte la maison pour faire pression sur ses parents. Pour lui, cette stratégie présente le meilleur moyen de se faire entendre. D’autres, sous l’effet de la colère suite à un conflit, quittent impulsivement la maison sans savoir où aller ou que faire. Ils ne savent pas trop ce qu’ils veulent mais cherchent plutôt à transmettre aux parents un message. Ils sentent qu’ils ont mal et cherchent à faire subir le même mal à leurs parents.
Dans certains cas, le jeune qui décide de fuguer annonce son départ en claquant la porte : il en profite pour annoncer ses revendications d’indépendance et annonce qu’il quitte cet univers étouffant (en profitant pour dire toutes les médiocrités et tous les défauts de sa famille).
Quelle que soit la façon dont ils décident de quitter le foyer familial, et quelle que soit la durée, la fugue reste un moyen de pression et de pousser les parents à céder à certaines des revendications de leur enfant, ou à trouver une solution.

L’avis du spécialiste  Meriem Chakroun Psychologue

Pendant son adolescence, l’enfant devient encore plus têtu et essaye de mettre en pratique ce qu’il a en tête. Dans ce contexte, certains quittent la maison sans prévenir et disparaissent pendant quelques heures, voire quelques jours.
Ce qui est important à savoir pour les parents c’est qu’il y a toujours une raison derrière la fugue, généralement liée à un manque (voire un blocage total) de la communication avec les parents, une situation de malaise qui pèse à l’adolescent (le divorce des parents, la négligence, un abus physique ou moral à son encontre, l’alcoolisme du père ou de la mère, ou à des facteurs extérieurs comme les relations amoureuses des jeunes, les mauvaises fréquentations, l’échec scolaire, etc.

Quand le jeune quitte la maison brutalement ou ne rentre pas à l’heure habituelle, il faut agir en urgence. Avant d’avertir la police, il faut faire le tour des camarades, leur demander s’ils l’ont croisé quelque part, s’il les a contactés et avertir l’administration de son lycée/collège.

Il est essentiel aussi de prendre contact avec son meilleur ami ou son confident, il est probable qu’il soit au courant et qu’il essaye de le couvrir. Le meilleur ami peut très bien conduire vers l’enfant fugueur, il faut juste le rassurer, garder son calme et exprimer son inquiétude pour son enfant. S’il est en contact avec lui, le meilleur ami transmettra tout cela au fugueur et le rassurera. Sinon il pourra conduire les parents vers d’autres endroits dans lesquels leur enfant aime aller quand il se sent mal.

Il est important que le fugueur, voit les efforts que font ses parents pour lui et qu’il se sente en sécurité pour revenir à la maison.