Allo maman Ado

Réussir sans diplômes c’est possible !

Publié le
Réussir sans diplômes c’est possible !

En voyant aujourd’hui le taux de chômage qui ne cesse d’augmenter, et la galère des jeunes (diplômés ou pas) pour trouver du travail, nous nous posons tous cette question : faut-il obligatoirement multiplier les diplômes et faire le plus d’années d’études possibles pour réussir dans la vie ?

par Saima Ksibi

Quand on arrive à obtenir son diplôme, et parfois à faire des années supplémentaires, est-on sûr de trouver le travail de ses rêves ?

Vous l’aurez compris, faire des études n’est pas forcément un gain de réussite, ceci peut être une perte de temps, d’argent et d’énergie. Mais comment parvenir à réussir et à évoluer dans la vie professionnelle sans un diplôme en poche ?

Les diplômes : une clé pour s’imposer « socialement »

« Termine tes études, obtiens ton diplôme et puis tu pourras faire ce que tu veux » ! Ceci est la phrase tant répétée par les parents à leurs enfants. Une phrase souvent répétée machinalement, sans remise en question. Mais réellement, qu’apportent tous ces diplômes à l’individu ? Pourquoi faut-il faire comme tout le monde même si on n’aime pas vraiment ce qu’on fait ?

Nous avons tendance à faire des études pour faire plaisir aux parents, à la mamie, à la tante, mais est-ce que ça nous fait plaisir à nous ? Pas toujours ! Ils sont fiers de nous mais nous, mais sommes-nous réellement fiers de nous ?

En effet, les parents ont souvent tendance à lier la réussite aux diplômes. Pour eux, c’est la seule et unique clé qui permettra à leur enfant de s’imposer dans la société.

Plein de diplômes, et plein de diplômés chômeurs

En Tunisie, le diplôme devient plus une obsession qu’un objectif. Le système tunisien exige en effet des diplômes mais ne garantit rien en termes d’emploi.

Cette obsession du diplôme n’est pas typiquement tunisienne, elle existe même en Europe ( surtout en France) où la méritocratie scolaire s’est imposée comme modèle de société et que le statut social d’une personne se définit par ses diplômes.

Les ingrédients indispensables pour réussir sa vie avec ou sans diplôme

– La motivation :

Il faut apprendre à être motivé et surtout à le rester tout au long de votre projet pour tenir bon et ne pas abandonner face aux difficultés.

– Déterminer ce qui est vraiment important pour vous :

Est-ce que ce projet vous le voulez vraiment ? N’est-ce pas le projet irréalisable de vos parents ? Pourquoi est-ce important pour vous de réussir ?

Sachez poser les bonnes questions pour bien avancer et réussir dans ce que vous faites.

– Bien s’entourer :

Il ne faut surtout pas rester dans son coin et attendre que le succès vienne tout seul, tissez des liens avec les meilleurs de votre domaine, passez du temps avec ceux qui croient en vous, prenez les choses en main et évoluez.

Conseils pour réussir sans diplôme

– Visez la perfection et apprenez de vos expériences :

Même si vous avez abandonné les bancs de l’école tôt, et que vous tenez malgré tout à prendre en main votre destinée et à réussir, sachez que la vie est une suite de leçons. Les petites expériences que vous confronterez dans la vie ne peuvent que vous enrichir et vous aider à monter progressivement les échelons et ainsi viser ce que vous vous êtes fixé comme but : réussir.

Il suffit de trouver votre point fort, et garder cette ambition de réussir coûte que coûte.

– Osez faire le grand pas !

Il est très important de se fixer les bons objectifs et d’oser les atteindre. Si votre rêve est celui d’être libre et indépendant osez lancer votre propre projet et surtout, sachez comment vous adapter à toutes les situations. Il n’y a rien de mieux que d’être autodidacte. On apprend petit à petit, en voyant les échecs et les réussites, que ce soit les vôtres ou ceux des autres et osez aller vers l’avant, sans vous sous-estimer. Vous pouvez être un très bon profil, même sans diplôme sur votre CV !

– Elargissez votre cercle de connaissances et faites-vous des alliés :

Soyez ouvert, portez de l’aide aux autres, soyez attentif, et sachez visualiser et analyser les échecs des autres…

En vous faisant des alliés, vous profitez d’un cercle social plus souple, plus compréhensif. Ainsi, votre capacité relationnelle se stabilisera au sein de votre projet et ceci pourrait éventuellement vous aider à avancer et à évoluer.

Tout au long de l’avancement de votre projet, n’ayez crainte de rien, et restez objectif. Continuez d’apprendre chaque jour de votre vie et vos qualités feront surface facilement.

Pensez-y !

Ce n’est pas parce que vous avez arrêté d’apprendre à l’école qu’il faut arrêter d’apprendre par vous-même. Vous pouvez évoluer et élargir vos horizons en faisant des formations en lignes, des séminaires, des conférences, en lisant des livres.etc. c’est la meilleure des astuces pour atteindre le succès !

Il a réussi, sans diplômes !

Seif M. 30 ans, Account Executive dans une boîte de publicité et de conseil en communication.

« Personnellement, je n’ai jamais cru que les diplômes étaient indispensables dans la vie d’une personne pour réussir. Ils sont certainement importants pour faciliter l’intégration dans le monde professionnel mais jamais indispensables pour la réussite.

Depuis l’âge de 12 ans, je ne me voyais pas suivre un cursus normal, j’en ai même parlé à mes parents à cet âge-là, et je leur ai dit que je voulais arrêter les études et me consacrer à l’informatique (j’étais accro aux jeux vidéo).

Le refus de mes parents était catégorique, ils voulaient que je termine mes études et que j’obtienne mon diplôme.

Au fil des années, je faisais de moins en moins d’efforts, j’ai même redoublé plusieurs niveaux et j’ai arrêté finalement les études à une année du bac.

J’ai suivi une formation continue suite à laquelle j’ai eu un diplôme en informatique appliquée à la gestion, mais qui ne m’a jamais servi à rien.

J’ai enchaîné les petits boulots : j’ai travaillé dans les centres d’appels avant que mon père ne décide de m’envoyer en Italie bosser dans la restauration. Mon beau-frère m’a par la suite proposé de travailler en tant que serveur à l’étranger, vu que j’avais l’avantage de parler plusieurs langues. Ce boulot m’a beaucoup appris, c’est une expérience unique : le contact avec les gens de différentes nationalités m’a permis de m’enrichir sur le plan personnel, et ça m’a permis d’être vraiment épanoui.

A mon retour en Tunisie, on m’a proposé de travailler dans le référencement web. C’est en effet un domaine qui m’était totalement inconnu. Heureusement qu’il y eu autour de moi des personnes coopératives qui ont eu la patience de tout m’apprendre.

En avril 2015, j’ai été recruté dans une agence spécialisée en digital et c’était encore une fois, un domaine complètement inconnu, et c’est grâce aux personnes qui m’ont encadré que j’ai pu évoluer.

Cette expérience m’a encore une fois fait découvrir un nouveau domaine que j’ai apprécié énormément et qui m’a surtout permis d’avancer et de me construire et là, depuis un mois, j’ai été embauché dans une agence de publicité (l’une des meilleures en Tunisie) dans laquelle j’ai toujours rêvé de travailler. Je suis aujourd’hui Account Executive et cette nouvelle expérience me tente énormément, me booste et me pousse à donner le meilleur de moi-même.

Les expériences que j’ai eues n’ont fait que m’aider à évoluer et à bâtir ma vie petit à petit.

Qu’elle soit en restauration ou dans le monde du digital ou de la publicité, j’ai su me fixer les bons objectifs et je travaillerai dur pour devenir le meilleur Account Executive, mais aussi pour concrétiser mon rêve qui est d’ouvrir mon propre restaurant.

Pour conclure, je peux vous dire qu’avoir un diplôme c’est bien, mais ce qui est encore plus important, c’est, qu’on ait un diplôme ou non, il est essentiel d’aimer ce qu’on fait, de croire en soi, de donner le meilleur de soi-même. Il faut oser tenter sa chance et surtout, ne jamais baisser les bras face aux échecs.

Pour finir, en aucun cas je ne regrette d’avoir arrêté mes études, loin de là, chaque décision prise dans ma vie jusqu’ici bonne ou mauvaise était complètement réfléchie est sans aucun regret.»