Mon Assiette

Boostez votre cerveau avec la powerfood

Publié le
Boostez votre cerveau avec la powerfood

Impossible de faire fonctionner nos neurones sans leur apporter le carburant nécessaire : la nourriture. Oui, mais pas n’importe laquelle ! Aussi pour garder un cerveau en forme et bien l’entretenir, il faut choisir les bons aliments…qui rendent intelligent !

par Samantha Ben-Rehouma

H2o

H20 source de vie

Boire de l’eau pendant toute la journée irriguera votre cerveau, améliorant la bonne circulation et éliminant tous les résidus et toxines du corps. Le besoin minimum est de 1 à 1,5 litre par jour. Autre source « d’arrosage » de nos neurones, notre fameux thé vert (à boire sans sucre) qui constitue une excellente boisson, riche en vitamine E (anti oxydante).

 

poisson

Au rayon poisson

Manger du poisson au moins deux fois par semaine. Le top ? Saumon, sardine et maquereau. Ces poissons gras sont riches en oméga 3 à longue chaîne, notamment l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque). Un taux élevé d’EPA dans le plasma sanguin est associé à un moindre risque de maladie d’Alzheimer et de dépression. L’EPA aurait un effet anti-inflammatoire, tandis que le DHA est le principal composant lipidique des neurones. Le poisson contient, par ailleurs, du sélénium, un antioxydant et de la vitamine D, qui contribuent à maintenir nos cellules grises en forme. Effet multiplié si vous consommez le poisson accompagné de fruits et légumes.

Suivez le glyx

légumes

Les aliments à index glycémique (glyx) élevé : pâtes blanches, courge, pastèque, corn-flakes…

Les aliments à index glycémique (glyx) moyen : les céréales complètes, haricot blanc, pamplemousse, choux, pain complet, bsissa

Les aliments ayant un index glycémique (glyx) bas : fraise, pamplemousse, poire, légumes verts, pâtes complètes, borgol,…

Ces aliments (glyx bas et moyen) doivent être présents aux trois repas de la journée !

miel

Dynamite en direct de la ruche

Fortifiante supersonique, la gelée royale fraîche permet aussi de maintenir à distance la tension nerveuse, 1g de gelée renferme 1 mg d’acétylcholine. Epoustouflant, sachant que ce neuromédiateur transmet l’impulsion nerveuse à l’organisme, joue sur les muscles, la mémoire et les perceptions sensorielles. Avalez-en 1,5 g par jour. Autre particularité de la gelée royale, celle qu’on trouve en pharmacie sous forme de comprimés (bio lyophilisée). concentrée, efficace et agréable au goût. Utile toute l’année pour les enfants, adultes, personnes âgées, les femmes enceintes, les sportifs et conseillé aussi pendant les périodes de croissance, stress et activité intense. Efficace aussi pendant les périodes de convalescence. Le pollen, cette semence mâle des fleurs est un puissant revitalisant et un vigoureux stimulant de l’immunité. La bonne dose : 1 cuillère à café ou 1 gélule 1 à 3 fois par jour selon le produit (en pharmacie).

Caféine express

Non, la caféine ne fait fuir ni les minéraux ni les vitamines, et n’excite pas l’insuline. Quel nectar optimisera vos neurones ? Le robusta, deux fois plus riche en caféine que l’arabica (150 mg dans un mug et 80 mg dans un expresso), fournit aussi 100 mg de potassium et totalise 50% de polyphénols en plus. Une tasse et le métabolisme de base s’envole de 3 à 4%. Bien sûr si vous êtes réactive ne dépassez pas trois mugs par jour. Egalement 25,6 mg de caféine dans un verre de Coca Light ! Le robusta et l’arabica (Grand-mère, Lavazza) sont en vente chez nous, vous les trouvez sur les étals qui vendent des produits importés.

proteine

Protéines dopantes

La bonne dose : 1,2 g par kg de votre poids par jour. Les poids lourds protéiques et poids plumes en gras : steak et rosbeef (28 g de protéines pour 100g et 5% de matières grasses), bavette, rumsteck, faux-filet, blanc de poulet (25g de protéines et 1,5% de matières grasses), escalopes de veau, dinde. Sans oublier le foie de veau et de volailles, sources de vitamines B12, inexistante dans les végétaux et capitale pour convertir les aliments en énergie (également dans les fruits de mer)

Des graisses pour « huiler notre mécanique cérébrale

La moitié du cerveau est formée par des graisses, seulement le cerveau préfère les graisses insaturées (acides gras insaturés) et surtout les omégas 3 qui agissent sur le transport des informations entre les neurones et vont jouer un rôle important sur la concentration, l’intelligence et la bonne humeur de l’être humain.

La consommation d’au moins deux fois par semaine de poissons bleus tels que sardine, thon, saumon, maquereau, anchois, de même que la consommation d’une noix par jour est fortement conseillée pour assurer vos besoins en oméga 3.

Les graisses saturées sont néfastes pour les cellules du cerveau et sont nuisibles sur la mémoire et l’apprentissage. Eviter donc les fritures et les graisses animales.

bienfaits pour la santé

Atouts verts méconnus

Les pommes de terre nouvelles, ultra-jeunes, sont truffées de vitamine C (125 mg pour 100g), mais il faut vite sauter sur l’étal dès que vous faites votre marché, car ce taux s’érode vite : 6 mois plus tard il n’en reste que 12 mg. Leur atout : la finesse de la peau permet de la consommer telle quelle, ce qui abaisse le glyx. Vous fondez pour le coeur de laitue croquant ? Tout faux ! Les feuilles les plus vertes concentrent toute la vitamine C, quand elles sont ultra fraîches et non « prélavées » Autre surprise ? La figue. Un vrai gisement de calcium : un fruit en recèle autant qu’un petit verre de lait (75mg)

Pour vous repérer

Les protéines sont indispensables pour la formation des cellules du cerveau, des agents responsables de la communication de l’information au niveau du cerveau ou neurotransmetteurs.de l’hémoglobine responsable de l’oxygénation du cerveau !

Comptez 30g de protéines dans :

1 blanc de poulet, 1 darne de poisson, 1 steack, 5 yaourts nature, ½ pot de fromage banc, 3 oeufs, 8 bâtonnets de surimi, 1 portion de camembert

Et aussi :

Dinde : 29% de protéines.
Lapin, côtelettes de veau, haricots blancs : 20% de protéines.
Cacahuètes : 26% de protéines

fruit et legume

Fruits et légumes « coup de fouet »

A glyx (index glycémique) bas et à forte concentration en vitamine C, en fer, en potassium (garant du tonus général et de la vivacité d’esprit, car il augmente l’apport d’oxygène au cerveau), et en magnésium : kiwi (80mg), orange (79,5 mg), fraise, citron, mangue. Le bonus du kiwi ? Il favorise l’éviction des toxines solubles dans les graisses, comme les résidus de l’alcool. Avec les fraises, c’est l’acide urique qui prend la voie express vers les urines !

Les fruits et les légumes verts frais sont très riches en vitamine C antioxydant puissant contre la formation des radicaux libres qui détruisent les neurones et facteur essentiel à l’absorption du fer nécessaire à l’oxygénation du cerveau. Il est conseillé 400 à 500 gr de fruits et légumes frais par jour pour assurer une bonne oxygénation et une meilleure performance du cerveau.

Alors abusez des rois de la vitamine C : choux, poivrons, épinards, ail, bettes, brocoli, cresson, oseille, tomate, petits pois, patate douce, radis noir, pissenlit.

La guerre du sucre

Le principal carburant du cerveau est le glucose résultant de la dégradation des glucides simples (comme le sucre, les fruits, confiseries) ou des sucres composés (pain, borgol, légumineuses…)

Les sucres simples : Consommer voire grignoter bonbons, biscuits, et autres barres chocolatées ralenti l’activité intellectuelle et stoppe la croissance des cellules du cerveau (neurones), par conséquent le cerveau n’aura besoin de sucres simples qu’en état d’alerte (hypoglycémie).

Les sucres composés : Le cerveau préfère les aliments riches en sucres composés tels que les féculents (pommes de terre, pâtes). Ils vont alimenter le cerveau en glucose de façon continue (pas de sensation de fatigue), ils vont éviter par leur richesse en fibres, les hypoglycémies ou fringales. Enrichis en vitamine B, ils luttent contre la fatigue intellectuelle, favorisent l’attention et assurent une meilleure performance intellectuelle !