Mon Assiette

Ces épices qui vous veulent du bien

Publié le
Ces épices qui vous veulent du bien

Elles sont l’un des fondements de la cuisine ayurvédique (l’ayurvéda étant la médecine indienne). Aujourd’hui, des chercheurs et des médecins renommés se penchent sur leurs bienfaits. Seraient-elles
aussi agréables au palais que nécessaires à notre bien-être quotidien ?

par Samantha Ben-Rehouma

L’habitude occidentale qui consiste à employer un aromate seul est devenue « has been » ! En effet, broyées et mélangées entre elles, les épices permettent de se protéger des maladies. Autrefois, les épices, coûteuses mais abondamment consommées, avaient la réputation de lutter contre les miasmes et les épidémies de peste. Présentes dans tous les plats, et même dans les vins, elles offraient une alternative à une alimentation peu variée, pauvre en légumes et trop riche en féculents. On les savait déjà conservateurs naturels autant qu’utiles pour corriger ou masquer certaines saveurs. Actuellement, c’est pour éluder le trop salé ou le trop sucré que chefs cuistots et diététiciens s’en emparent.

Mon amie l’épice

Le cancérologue David Khayat, du CHU la Pitié-Salpêtrière à Paris qui, séduit par les épices et leurs applications en médecine préventive et en nutrition, co-signe l’ouvrage Les Epices de la vie (édition Odile Jacob) avec la nutritionniste Nathalie Hutter et le Chef cuisinier Olivier Roelinger, qui, lui-même se définit comme un chercheur d’épices. Un intérêt mérité ne faisant que réveiller notre mémoire culinaire ancestrale. Rappelez-vous la devise d’Hippocrate : « Que ton aliment soit ta seule médecine ».

curcuma

Le curcuma

l’or des Indiens

Bientôt, cette poudre jaune d’or, serait-elle aussi indispensable que le sel ou le poivre? Employée depuis cinq mille ans en Chine et en Inde comme alicament, la curcumine, qui en est extraite, possède de remarquables propriétés antioxydantes et antiprolifératrices, anti-inflammatoires ainsi que proapoptotiques sur les cellules cancéreuses (l’apoptose étant la mort cellulaire). De ce fait, de nombreuses études démontrent que les Indiens seraient quatre fois moins exposés aux risques du cancer de la prostate que les Occidentaux. Consommé frais ou en poudre, le curcuma semble l’épice la plus prometteuse pour ses bénéfices sur la santé.

canelle

La cannelle

le réchauffement exotique

La cannelle provient de l’écorce interne du cannelier. Elle est très appréciée pour sa saveur parfumée et ses propriétés médicinales et ce, depuis l’Antiquité. En tibétain, on l’appelle d’ailleurs Shing-tsha ou «bois épicé». La cannelle entrait jadis dans la composition des mélanges d’épices réputés souverains pour lutter contre la peste. Si elles n’ont jamais empêché de contracter cette maladie, elles ont eu, au moins, le mérite de calmer une envie de sucré : des chercheurs autrichiens ont pu vérifier les effets de la cannelle sur le diabète. Elle équilibre la glycémie et joue un rôle important dans la prévention des risques de complications de cette pathologie. La médecine ayurvédique prétend qu’elle réchauffe en hiver, et la phytothérapie loue ses vertus contre la toux

vanille

La vanille

régressive et apaisante

Des recherches sur les facteurs déclencheurs d’une obésité précoce ont conduit des chercheurs français à placer des échantillons de vanille dans les couveuses de bébés prématurés.
Surprise : en déclenchant une amplitude sans précédent des mouvements respiratoires, la vanille permet une diminution de 36% des apnées du prématuré. L’apnée étant à ce stade la première cause de décès des nourrissons. La vanille est si bénéfique qu’il est même question de la substituer à la caféine, utilisée depuis trente ans en intraveineuse pour diminuer les apnées.
Outre- Manche, une étude conduite par des nutritionnistes de l’hôpital St Georges de Londres a permis de révéler un autre petit miracle : appliqués sur le dos de la main, des patchs aromatisés à la vanille ont sensiblement freiné
l’addiction aux barres chocolatées et autres snacks des patients en surpoids.

Le saviez-vous ?

Selon une étude américaine, la cannelle moulue est classée au quatrième rang parmi les 50 aliments renfermant le plus d’antioxydants par portion de 100 g. Et, même si 100 g de cannelle équivaut à 50 cuillerées à thé, la portion habituelle de cannelle (soit 1 c. à thé) est tout de même assez concentrée en antioxydants pour apporter une contribution non négligeable à notre alimentation quotidienne. Outre sa teneur en polyphénols (des antioxydants), 5 ml de cannelle renferme 1,3 g de fibres. Elle contient également du fer et du manganèse, un minéral qui participe à la prévention des dommages causés par les radicaux libres

gingembre

Le gingembre

piquant et chaleureux

Que des bénéfices pour la santé, riche en vitamines C, D, E, B et en acide folique, en sels minéraux ( et en oligo-éléments . Le gingembre contient aussi des Omegas 3 et 6.
C’est un ingrédients de la médecine traditionnelle chinoise et indienne.

Savez-vous planter les clous?

Le clou de girofle est un aromate anti-inflammatoire et antibactérien.
Bouton de fleur séché d’un arbre originaire d’Indonésie, il renferme beaucoup d’huiles essentielles utiles pour lutter contre beaucoup d’infections : urinaires, digestives, cutanées. Puissant antiseptique, il sert aussi à calmer les douleurs dentaires. Penser toujours à garder des clous de girofle, si vous avez les dents fragiles !

safran

Le safran

l’or rouge

Depuis l’Antiquité, Grecs, Romains, Egyptiens et Hébreux lui attribuent des vertus médicinales, l’utilisent en teinturerie ou en cosmétique, mais aussi à des fins culinaires. S’il ne sert plus aujourd’hui pour la teinture, il reste présent dans la pharmacopée. Il possède des vertus sédatives et des études cliniques récentes ont montré qu’il avait un pouvoir antidépresseur. Des recherches sont en cours pour son exploitation dans les traitements des cancers, des maladies neurologiques et cardiaques. Très apprécié en cuisine, le safran possède trois propriétés : le pouvoir colorant qui donne une couleur jaune très appétissante, l’arôme, très séduisant et suave et la saveur unique car il exalte le goût des aliments et harmonise les saveurs. Le safran est l’épice la plus ancienne et la plus convoitée de la planète !