Mon Assiette

Un cœur d’artichaut c’est bon pour la santé !

Publié le
Un cœur d’artichaut c’est bon pour la santé !

L’artichaut est superbe sur les étals de nos marchés ! Il est également très bénéfique pour notre santé. On le consomme nature, accompagné d’une simple vinaigrette ou même en gratin ! Mais une chose est certaine : le régal des papilles répond présent… et les vitamines aussi !

par Nour Bouakline

 

Un peu d’histoire d’artichaut…

L’artichaut a pour origine, comme le cardon, une plante épineuse de la région méditerranéenne. Mais, plus jeune que le cardon qui avait des amateurs dès l’Antiquité, l’artichaut n’a commencé à être dégusté, en Italie, qu’au 15ème siècle.

D’abord employé comme remède, l’artichaut avait la réputation d’être aphrodisiaque et on l’interdisait souvent aux femmes. C’est cependant Catherine de Médicis qui encouragea sa culture en France.

Les deux principales variétés d’artichaut cueillies à l’automne et au printemps sont :

-le camus de Bretagne : gros, rond et lourd, avec un fond important. Il représente près de 80 % de la production nationale.

-le violet de Provence, appelé aussi poivrade, qui peut se consommer cru quand il est jeune et petit (le foin est peu développé).

Une fois cuit, l’artichaut doit être consommé dans les 24 heures au risque de produire des moisissures toxiques.

Minéraux, fibres et vitamines au rendez-vous !

Son apport minéral est très intéressant. L’artichaut est bien pourvu en potassium (385 mg/100 g) et en phosphore (95 mg/100 g).

De même, sa teneur en calcium (47 mg/100 g) et en magnésium (31 mg/100 g) est plus élevée que dans la plupart des légumes. Tous ces minéraux étant essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

L’artichaut apporte également un large éventail de vitamines, en particulier les vitamines du groupe B et la vitamine C, antioxydante et antifatigue (8 mg/100 g, soit 10 % des besoins quotidiens).

L’apport énergétique de l’artichaut est modéré (40 kcal/100 g), il se situe au même niveau que celui de la carotte. Il constitue, par contre, une source élevée de fibres alimentaires, avec 4,7 g pour un artichaut de taille moyenne.

Pour rappel, une alimentation riche en fibres variées est associée à un plus faible risque de cancer du côlon et peut aider à contrôler l’appétit en apportant plus rapidement un sentiment de satiété.

Conservez l’artichaut cru frais quelques jours en plongeant sa tige dans l’eau comme un bouquet.

Les autres bienfaits de l’artichaut

Sa teneur élevée en potassium et inuline (glucide composé de fructose) le rend diurétique.
Il favorise, donc, les fonctions d’élimination urinaire et intestinale.
Cependant, consommé en trop grande quantité, il peut provoquer des ballonnements.
Les parties comestibles de l’artichaut renferment une grande variété d’antioxydants, tels que certains composés phénoliques et des anthocyanines. La silymarine, un autre antioxydant de l’artichaut, pourrait contribuer à la prévention et, potentiellement, au traitement spécifique du cancer.