Mon Assiette

Fibres et ferments Ces aliments qui nous … dégonflent

Publié le
Fibres et ferments Ces aliments qui nous … dégonflent

Votre intestin vous joue des tours, une affreuse constipation s’est durablement installée, vous êtes ballonné et gêné au quotidien,ça ne peut plus durer !

par Camilia F.

Dans un précédent article, nous avions déjà pointé les aliments à éviter absolument, «ces aliments qui nous gonflent», pourquoi ne pas vous parler aujourd’hui de ceux qui peuvent vous aider à surmonter ces troubles, au demeurant particulièrement désagréables? Quels sont ces aliments miracles?Tout simplement les fibres et les ferments, qui sont les alliés incontournables d’un bon transit, grâce à leur action régulatrice sur la flore intestinale.

Une recette «tendance» :le smoothie au lben

Véritable phénomène de mode depuis quelques années, le smoothie est une boisson mixée à base de fruits et de légumes, mélangés à du jus de fruits, de la glace pilée et parfois à du yaourt. Servi très frais, c’est un véritable concentré de vitamines. De consistance onctueuse et douce, il est beaucoup moins calorique que le milk-shake car il ne contient pas de crème glacée. Alors, pour s’appuyer sur nos produits locaux tout en restant « à la page », remplacez le yaourt par du lben bien frais ; une bonne idée pour l’agroalimentaire tunisien?

A quoi servent les ferments ?

Notre organisme contient 100 milliards de germes, de 400 espèces différentes, et pour sauvegarder l’équilibre entre ces germes, il faut en ingérer au moins 5 milliards par jour (pour se faire une idée, un yaourt de bonne qualité contient de 1 à 2 milliard de germes). En plus de leur action sur la flore intestinale, les bactéries des yaourts ou du lait fermenté sont particulièrement efficaces pour prévenir et calmer les diarrhées, y compris celles générées par les antibiotiques. Outre ces qualités, les ferments augmentent l’immunité des bébés et des personnes âgées, et diminuent le risque d’allergies.

Et les fibres?

Les fibres, aussi appelées prébiotiques, sont un parfait complément des ferments, puisqu’elles stimulent leur multiplication en les protégeant (beaucoup de ferments meurent dans le tube digestif avant d’atteindre l’intestin). En outre, ils facilitent le transit en gonflant les selles (surtout si l’on boit beaucoup d’eau), et jouent un rôle de filtre, constituant un véritable piège à calories et à cholestérol. Les apports en fibres doivent atteindre au moins 15 g par jour, ce qui est nettement supérieur à ce que nous apporte en général notre alimentation ; privilégiez donc toujours le son, les farines et le pain complets, ainsi que les salades ou les pommes (la pectine de pomme est particulièrement bénéfique) ; enfin, pour s’assurer d’en ingérer suffisamment, sachez que des compléments alimentaires sont disponibles en pharmacie. Dernier conseil : allez-y doucement si votre organisme n’est pas habitué, car un trop plein de fibres provoquera immanquablement diarrhées et autres désagréments.

La fermentation, qu’est-ce que c’est?

C’est l’une des plus anciennes techniques de transformation et de conservation des aliments. Il existe plusieurs types de fermentation, dont celle du lait, la plus courante. Le principe? Une réaction biochimique réalisée par les ferments (levures ou bactéries), appelés aussi probiotiques. Ces derniers transforment par exemple le sucre des aliments en alcool (fermentation alcoolique), ou le lactose en acide lactique. Aujourd’hui, on nomme souvent prébiotiques les aliments dans lesquels sont ajoutés des ferments spécifiques, censés exercer un effet bénéfique sur l’immunité ou la digestion.

Fibres, ferments et transit: comment ça marche ?

La clé d’un bon transit et d’une bonne digestion repose sur la qualité et l’équilibre de votre flore intestinale, c’est-à-dire de l’ensemble des micro-organismes, ou bactéries, qui se trouvent dans le tube digestif. Leur rôle consiste à assurer une bonne assimilation des nutriments et à aider votre intestin à élimer les déchets de votre organisme. Mais malheureusement le stress, la sédentarité, certains médicaments, et surtout une mauvaise alimentation ont la particularité de rompre ce fragile équilibre. Comment y remédier ? En rusant, et en utilisant au maximum les propriétés des fibres et des ferments, qui participent à la reconstitution et au rééquilibrage de la flore intestinale.

Petite histoire du yaourt

Le yaourt est d’origine turque et sa consommation est très ancienne, notamment dans le bassin méditerranéen ; le mot «yogurmark» signifie «épaissir le lait» ; pour des raisons pratiques, les tribus d’éleveurs nomades ont solidifié le lait pour le transporter plus facilement. Ils chauffaient le lait au soleil, et grâce à la fermentation naturelle, celui-ci devenait un gel friable et perméable. Le yaourt était déjà très apprécié au XVIème siècle à Constantinople, à la cour de Soliman le Magnifique. Avec le développement de l’industrie chimique, les techniques de conservation ont évolué, et les yaourts se déclinent aujourd’hui à tous les temps, pour la plus grande joie des consommateurs de tous les pays.