Mon Assiette

Gingembre,une racine aux 1000 vertus

Publié le
Gingembre,une racine aux 1000 vertus

Dès qu’on vous évoque le gingembre, vous pensez à son effet aphrodisiaque. Reconnu comme stimulant sexuel, le gingembre est aussi utilisé, dans la médecine traditionnelle, pour soulager d’autres maux. Vous serez étonné de savoir tout ce qu’il peut vous apporter !

par Nour Bouakline

L’avis du spécialiste : Saida Chaouachi Nutritionniste à l’hôpital Charles Nicolle

Le gingembre est un condiment très bénéfique pour la santé : il donne de l’énergie (80 kcal/100 g), est riche en sucre 17.7 g/100 g. Il possède aussi une teneur importante en vitamines C, D, E, B et en acide folique (11 mg/100 g). Son apport est important en sels minéraux (potassium 415 mg/100 g, sodium …) et en oligo-éléments (calcium 16 mg/100 g, magnésium 43 mg, phosphore 34 mg/100 g, cuivre, zinc …). Le gingembre contient aussi l’Omega 3 et 6.

Vous arrive-t-il de prescrire du gingembre et pour quel motif ?

Je prescris le gingembre dans les régimes en tant que condiment pour lutter contre le cancer.
Le gingembre a un pouvoir stimulant et peut donc être prescrit dans les régimes des patients qui manquent d’appétit.

Une racine venue d’ailleurs

Le gingembre, originaire d’Asie, est utilisé dans nos cuisines en tant qu’épice et condiment. Mais en Inde et en Chine, il est un ingrédient très efficace, depuis des milliers d’années, en médecine traditionnelle, notamment.

Sa saveur et son odeur piquantes apportent chaleur à nos plats. À l’origine de son goût si particulier, le gingérol qui possède, par ailleurs, des vertus antioxydantes. Véritable plante médicinale et exhausteur de goût, il ne faut pas hésiter à consommer du gingembre, régulièrement.

C’est sa partie souterraine, la racine, qui est exploitée. Elle est constituée de rhizome (c’est la partie noueuse et charnue de la plante). Ce dernier est lavé puis séché et réduit en une fine poudre qui donnera l’épice que nous consommons le plus généralement.

Et aussi… aphrodisiaque ?

Est-ce une idée reçue ? Le gingembre est-il un stimulant sexuel ? Dans le passé, ses prétendues vertus aphrodisiaques amenèrent le Portugal à en développer la culture. Actuellement, au Sénégal, les femmes s’entourent le bassin d’une ceinture faite de gingembre pour exciter leur conjoint. On pense que ces légendes et croyances populaires viennent de la forme phallique de la racine. Mais qu’en pense la science ?

Son action vasodilatatrice agit sur les organes du bassin et ses vertus reconstituantes sont reconnues pour apporter vigueur et dynamisme à ceux qui en manquent. Certains scientifiques s’accordent pour dire que le gingembre peut être utile pour aider les personnes, de plus de trente ans, dans leur vie sexuelle… mais rien de concluant. Toutefois, pour en bénéficier, il faut consommer le gingembre cru.

Le gingembre, un puissant antioxydant

Grâce à son principal composé actif, le gingérol, le gingembre pourrait aider à lutter contre le cancer. En effet, cet antioxydant protège les cellules des radicaux libres. Ces derniers sont des particules qui participeraient à l’apparition des troubles cardiovasculaires, de cancers et de pathologies liées au vieillissement.

Ses bienfaits sur la digestion

Au-delà de sa réputation d’aphrodisiaque et de stimulant sexuel, le gingembre a fait l’objet de plusieurs études, parues en 2004 et qui démontrent qu’il pourrait stimuler la sécrétion de sucs digestifs et l’activité de différentes enzymes digestives, ce qui entraîne une digestion plus rapide des aliments.

Le gingembre joue également un rôle important dans l’élimination de certaines bactéries surtout au niveau gastro-intestinal.

Pour les personnes souvent victimes d’une crampe d’estomac, en consommer ne peut qu’être bénéfique !

Pour éviter les nausées

Le gingembre contient des gingérols (composé actifs qui agissent sur la muqueuse de l’estomac), excellents pour lutter contre les nausées et les vomissements de la grossesse. Les gingérols et les shogaols, contenus dans le gingembre, joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant sur la réduction des mouvements de l’estomac. Le gingembre en poudre serait donc une alternative efficace à la vitamine B6, généralement prescrite aux femmes enceintes ; d’autant plus qu’il ne provoque aucun effet secondaire. Vous pouvez demander l’avis de votre médecin.

Un puissant anti-inflammatoire

Dans la médecine traditionnelle indienne, le gingembre est utilisé pour soulager les douleurs liées à l’arthrite et aux autres rhumatismes inflammatoires. Aujourd’hui, les dernières études effectuées comparent l’efficacité du gingembre à celle des médicaments indiqués pour ce genre de symptômes. Les gingérols contenus dans le gingembre auraient des effets bénéfiques. Selon le Dr Srivastava, chercheur danois de renommée mondiale, la prise régulière de gingembre lutterait contre l’arthrite rhumatoïde.

Comment consommer le gingembre ?

Le gingembre peut être consommé quotidiennement. Il ne faut donc pas hésiter à en mettre dans vos plats. Ce condiment peut, néanmoins, être consommé de différentes manières. Une bonne tisane parfumée au gingembre est aussi succulente. Pour cela, utilisez du gingembre frais râpé. Pour adoucir le goût de la tisane, vous pouvez y ajouter du miel.

Pour profiter de ses vertus de manière ponctuelle ou si vous n’avez pas particulièrement envie d’en utiliser en cuisine, il reste toujours l’alternative des gélules que vous trouverez en pharmacie.

Attention : ne jamais dépasser 2 g de gingembre séché par jour, en doses divisées, ce qui équivaut à 10 g de gingembre frais. Respectez bien la posologie et, en cas de doute, demandez conseil à un pharmacien ou à un médecin.