Mon Assiette

L’ail, un aliment-médicament aussi vieux que l’humanité ?

Publié le
L’ail, un aliment-médicament aussi vieux que l’humanité ?

L’ail est consommé depuis des millénaires. Il serait issu des plaines du Kazakhstan et se serait propagé vers la Chine puis dans les pays du bassin méditerranéen. Il aurait presque sa place dans les musées d’anthropologie. Selon Hérodote, l’historien grec, on donnait de l’ail aux ouvriers chargés de la construction des pyramides pour leur donner des forces.

par Sonia Bahi

Dans l’Egypte antique, l’ail était utilisé contre les morsures de serpent et accompagnait même les défunts dans la vie éternelle. Au-delà de son histoire millénaire, l’ail a de nombreuses vertus médicinales mais également gastronomiques. Plante de caractère, souvent utilisé cru comme condiment ou cuit en accompagnement, l’ail peut être une véritable star des fourneaux.
A vos gousses !

L’ail sec peut se conserver plusieurs mois s’il est rangé dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et à température ambiante. Il ne faut jamais le mettre au réfrigérateur.

Dans le pourtour méditerranéen, on a coutume d’accrocher des bouquets d’ail dans la maison pour protéger les foyers du mauvais œil. Et ce serait un bouclier imparable contre les vampires !

Consommez de l’ail et éloignez le médecin !

Homère, il y a presque trois mille ans, vantait déjà les vertus médicinales de l’ail. Pour Hippocrate et Aristote l’ail était le symbole de la force physique. Depuis l’Antiquité, l’ail est considéré comme une véritable panacée. En effet, le nombre de ses vertus est impressionnant : antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, vermifuge, anticancéreux et hypotenseur, entre autres. Il serait même aphrodisiaque !

L’ail est ce qu’on appelle un « alicament », c’est-à-dire qu’il est à la fois aliment et médicament. L’ail frais a des propriétés antibiotiques et anticoagulantes. Il permet aussi de combattre l’hypertension et grâce à l’allicine, il a une action inhibitrice sur les tumeurs.

Le saviez-vous ?

Lors de la grande peste, en 1762, quatre voleurs ont été arrêtés pour pillage à Marseille. Le juge a échangé leur liberté contre le secret de leur immunité face à la peste, un vinaigre à l’ail, qu’on a nommé par la suite le «Vinaigre des 4 voleurs ».

L’ail peut laisser des traces au niveau de l’haleine. Si vous avez un rendez-vous galant, mâchez quelques feuilles de persil ou grignotez de l’anis vert. Sinon, du chewing-gum mentholé peut faire des merveilles.
Pour bien choisir l’ail, il suffit de vérifier au toucher que les gousses sont bien fermes.

Remèdes de grand-mère à base d’ail

– Contre les maux de gorge, portez à ébullition un mélange de 30 cl de vinaigre de cidre, une cuillère de graines de carvi et une cuillère de graines de fenouil. Ensuite, ajoutez-y 50 g d’ail cru haché et laissez cuire à feu doux pendant 5 minutes. Filtrez le mélange et incorporez-y 250 g de miel avant de le remettre à bouillir pendant 5 autres minutes. Utilisez le sirop obtenu, à raison d’une cuillère à soupe, toutes les deux heures, pour les adultes et une cuillère à café pour les enfants.

– Contre les piqûres d’insectes : frottez l’endroit de la piqûre avec une gousse d’ail coupée en deux.

Sac à astuces

*Laissez mariner les gousses d’ail dans l’huile que vous allez utiliser pour votre vinaigrette ,arôme garanti!

*Des gousses d’ail ,insérées à l’aide d’un couteau , parfumeront délicieusement n’importe quel morceau de viande.

*Pour parfumer plats et salades ,frottez une gousse d’ail sur les parois de vos saladiers.