Mon Assiette

Plantes traditionnelles: La saveur avec la prévention en prime

Publié le
Plantes traditionnelles: La saveur avec la prévention en prime

Avec ses légumes à volonté, ses fruits à profusion, ses épices suaves et ses arômes qui charment les papilles, l’alimentation traditionnelle est particulièrement bénéfique pour la nutrition et la santé.

Malheureusement, elle est en train de disparaître sous l’influence de l’évolution des modes de vie et l’invasion de nouveaux modes alimentaires.

Consciente de ce fléau qui frappe notre société, et face à l’émergence de plusieurs maladies, l’Association tunisienne des sciences de la nutrition et l’école supérieure des sciences et techniques de la santé ont organisé du 9 au 11 avril 2012, la 5ème rencontre scientifique de l’ATSN sur le thème « Plantes traditionnelles et alimentation » en présence de plusieurs chercheurs tunisiens, algériens et marocains.

Nous en avons profité pour faire le point avec le Pr Abdallah Aouidet,

professeur de physiologie de la nutrition à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de la santé de Tunis, et Président de l’Association tunisienne des sciences de la nutrition (ATSN).

Les plantes traditionnelles sont réputées depuis toujours pour leurs vertus nutritives. Diverses études confirment aujourd’hui leurs effets thérapeutiques. Ces plantes comme la figue de barbarie, l’ail, le thé, les épices, la bsissa et la helba par exemple ont des effets sur notre santé. Nos ancêtres utilisaient déjà ces plantes bénéfiques pour lutter contre ces maladies nouvelles comme la prostate et le cancer. Elles sont aussi préventives contre le vieillissement, utiles pour le système immunitaire et stabilisantes pour le rythme cardiaque, la pression et le taux de triglycérides. Ces aliments préviennent également le diabète et les risques d’infection urinaire, et contribuent à conserver la jeunesse. La bsissa absorbe les graisses et est d’un grand apport nutritif. Quant à la hilba, elle fait baisser l’hyperglycémie.

Pour une nouvelle discipline alimentaire

Pour vivre longtemps, il faut se nourrir bien. On doit s’imposer une discipline alimentaire préventive mariant les deux fonctions de l’alimentation, à savoir la satisfaction des besoins de l’organisme, et la prévention à long terme des pathologies majeures.

De nombreuses enquêtes épidémiologiques ont mis en évidence par exemple le rôle des fruits et des légumes dans la prévention nutritionnelle des pathologies majeures. Les fruits et les légumes ont de nombreux effets sur le tube digestif, luttent contre la surcharge pondérale, le diabète, l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires, retardent le processus de vieillissement et contribuent à la prévention de nombreux cancers. Les épices et les plantes aromatiques renferment une grande variété de produits naturels qui constituent une richesse nutritionnelle car ils ont un haut niveau énergétique et sont surtout riches en minéraux (calcium, magnésium, fer…), en vitamines (A, B, C,) et en fibres alimentaires.