Mon Assiette

La Tunisie excelle dans le BIO

Publié le
La Tunisie excelle dans le BIO

Vouloir consommer bio, c’est bien. Encore faut-il trouver tout ce dont on a besoin sur le marché. Vous n’avez aucune idée de ce qui est produit sur les terres de notre pays ? Alors, voici une occasion de le découvrir et de vous convaincre que le bio, ce n’est pas du fictif.

par Hajer Missaoui

L’agriculture biologique en chiffres

Selon les dernières statistiques officielles de 2008, 285.000 hectares de terre ont été consacrés à l’agriculture biologique, dont 130.000 sous forme de cultures et de plantations, et 155.000 sous forme de pâturages et de forêts. Avec les décisions présidentielles du 27 janvier 2010, on compte atteindre les 500.000 hectares en 2014.

L’olive et ses dérivés

L’olivier est l’un des plus anciens affiliés au concept bio. On commercialise bien sûr ses olives, naturelles ou en conserves, son huile avec des variantes, comme l’huile d’olive infusée au citron, mais aussi de la pâte d’olive.
Moins connu, l’oléastre, forme sauvage et ancêtre de l’olivier, est également exploité mais dans le domaine cosmétique. C’est une excellente source d’antioxydants pour la peau.

Les plantes maraîchères

Même si les quantités produites restent encore assez faibles, les variétés sont multiples.
On trouve quasiment de tout : des tomates, du piment, des poivrons, des pommes de terre, des courgettes, des petits pois, de l’artichaut, du chou-fleur, du fenouil, de l’oignon ou encore de la laitue, bref, de quoi satisfaire toutes vos envies.
Ce qui est encore plus intéressant, c’est que certains produits existent aussi sous forme conditionnée. Vous pourrez ainsi profiter par exemple de tomates séchées, de différents types de sauces tomate en conserves pour pizza ou pour pâtes, de pâtes de tomates pimentées, de pâte de piment, de harissa ou de petits pois en conserves.

Les arbres fruitiers

En tête de liste trônent bien sûr les dattes, suivies de près de la figue de barbarie, l’abricot, la pêche, la pomme, la pastèque, le melon, les amandes et les agrumes.
Ces fruits sont aussi transformés pour être vendus en compote, en confiture ou en lamelles séchées.
Le cactus est particulièrement intéressant car en plus de produire le fruit dont les Tunisiens sont très friands en été, ses différentes parties peuvent être exploitées à des fins cosmétiques. On verra ainsi ses raquettes séchées et broyées pour donner de la poudre de cactus utilisée comme astringent et dans les produits diététiques. Les pépins du fruit seront broyés pour en extraire une huile très efficace contre les rides. Quant aux fleurs, elles sont distillées.

Les céréales

Même s’il n’y a pas encore de boulangerie bio à chaque coin de rue, les différentes variétés de céréales sont cultivées et disponibles. On peut donc acheter du pain à base de farine bio, des baguettes au son bio ou encore du pain complet bio.
Des pâtes bio sont maintenant commercialisées : spaghettis, lasagnes ou tortellinis, vous pourrez agrémenter vos plats en fonction de vos désirs.

Les plantes aromatiques

Utilisées sous forme séchée, sous forme d’huile essentielle ou encore d’hydrolysat, les plantes aromatiques tunisiennes, comme le romarin, la lavande, le myrte, la bigarade, la verveine ou le néroli, occupent une part très importante comme actifs de préparations cosmétiques et thérapeutiques mais aussi comme condiments alimentaires.