Mon Assiette

Vive le 4 heures des grands !

Publié le
Vive le 4 heures des grands !

Le goûter, c’est indispensable pour nos enfants ! Mais pour les grands, est-ce de la gourmandise ? Cette petite touche de sucré nous réconforte et nous flatte les papilles… D’autres sont plutôt des partisans du salé. Mais tous se rejoignent pour affirmer, que le goûter c’est indispensable pour avoir la pêche.

par Nour Bouakline

Non seulement le goûter ne fait pas grossir, mais il aide à manger plus équilibré. Les spécialistes recommandent aux petits mangeurs de prendre un goûter pour tenir le coup, lorsqu’on est au régime.

Il n’y a pas de nombre de repas par jour «idéal». La fréquence, l’horaire et la composition des repas sont plutôt une affaire de culture, et très variables d’un pays à l’autre.

Manger par faim, à heures à peu près régulières, un quatrième repas, ne fait pas grossir. Attention, il ne s’agit pas de grignoter mais bien de prendre une collation, quand la sensation de faim est présente. D’ailleurs, goûter facilite la préparation d’un dîner équilibré et léger, il suffit simplement de savoir l’adapter.

Le goûter est bon pour la santé

Le goûter est recommandé pour les enfants, en pleine croissance, et cela dès huit mois ou un an. Il peut aider les femmes enceintes à faire face aux fluctuations de leur appétit. Chez les sportifs, il s’avère nécessaire pour combler le surcroît de dépenses d’énergie, tout en offrant une meilleure régulation. Enfin, pour les personnes âgées, s’alimenter en plusieurs prises permet d’accroître le confort digestif.

Chez l’adulte, le goûter est justifié quand il permet de mieux répartir les apports nutritifs, évitant les baisses d’énergie et de tonus dans l’après-midi. Il peut s’avérer superflu s’il ne correspond à aucun besoin nutritionnel réel.

Correctement composée, la collation de quatre heures permet de mieux répartir les apports alimentaires journaliers, à condition de ne pas manger trop et de ne dépasser pas les apports caloriques nécessaires dans la journée.

Le goûter éloigne également la tentation du grignotage, tout en permettant de tenir jusqu’au soir. Grâce à cette meilleure répartition, le dîner peut être allégé et le sommeil s’en trouver amélioré.

Qu’est-ce qu’on prépare pour le goûter ?

Il doit être composé en fonction de la faim et de la dépense énergétique. Sa composition se fera en fonction de ce qu’on mange à midi. Si le déjeuner s’est résumé à un plat, il faut essayer d’y placer les aliments manquants et qui, globalement, font défaut dans notre alimentation : un produit laitier pour son calcium (lait, yaourt ou fromage), un fruit riche en fibres et en vitamines, comme des pommes, bananes, ou clémentines.

On peut ajouter un aliment céréalier, dont la quantité doit être adaptée à l’appétit et à la dépense énergétique.

Le parfait menu du goûter

Si on est à la maison, on n’hésite pas à se préparer soi-même son goûter ; on peut se faire plaisir avec des verrines à base de laitages par exemple.

On peut opter pour :

• Deux cookies au chocolat.

• Une crêpe à la confiture.

• Un yaourt et une barre de céréales.

• Un morceau de pain avec du fromage.

• Un verre de lait et une poignée de petits fruits de saison.

• Quelques biscuits en quantité raisonnable et un verre de jus de fruit.

• Une boisson chaude, un fruit de saison et un petit gâteau sec.

• Une petite tartelette aux fruits.

• Une petite poignée (car très calorique) de fruits secs (abricots, pruneaux, amandes, noix) qui constituent une excellente source de fibres.

• Une verrine de mousses de fruits.

• Un muffin aux noisettes.

• Un jus de fruit, un fromage blanc et 3-4 petits beurres.

• Un fruit, une tranche de pain, 2 carrés de chocolat, un verre de lait.

• S’il fait chaud, un milkshake aux fruits.

• L’hiver, un chocolat chaud.

Attention aux sucres cachés dans les sodas, confiseries et viennoiseries. Un pain au chocolat est équivalent à 7 sucres ! C’est pourquoi il est conseillé de ne manger une viennoiserie qu’une fois par semaine.

L’avis du spécialiste, Dr Anis Jday ?

« Je conseille à mes patients diabétiques de prendre une collation ou goûter. En effet, cela leur permet d’avoir un bon équilibre alimentaire et surtout un équilibre glycémique. En règle générale, je conseille aux personnes diabétiques de prendre leurs 3 repas principaux et 2 à 3 collations pour compléter ».