Etre une Femme

En 2016 je dis non aux résolutions !

Publié le
En 2016 je dis non aux résolutions !

La nouvelle année est le moment de faire son bilan de l’année passée, ce que l’on voudrait changer, ce que l’on voudrait améliorer. C’est le moment de prendre de grandes résolutions, de faire le grand ménage dans sa vie quoi ! Que de pression mes amis !! A Livret Santé, on vous conseille plutôt de souffler, de dédramatiser tout cela, on verra bien ce qui se passe !

par Myriam Bennour Azooz

On est inondé de partout !

C’est le moment de l’année ou internet est inondé par ce thème : les résolutions, vos proches n’ont que ces mots au bout de leur clavier, en statut dans les réseaux sociaux, les différents sites féminins ne parlent que de cela, et vous vous n’en pouvez plus !

C’est tous les ans la même chose. A cette période de l’année, la même rengaine: attention, n’oublie pas les bonnes résolutions que tu dois prendre pour l’année prochaine, as-tu fais la liste des bonnes résolutions que tu dois prendre pour l’année prochaine? C’est à croire que tous les adultes de la terre se soient transformés en bons Samaritains. Imaginez, une armée de bons Samaritains animés de bonnes intentions, et tous redresseurs de torts.  Cette fois, tu vas prendre le temps de réfléchir aux « bonnes résolutions que tu dois prendre pour l’année prochaine. Et attention, tu devras les suivre à la lettre, hein? Ne fais pas comme l’année dernière où toutes tes résolutions sont restées des vœux pieux. Même ma grand-tante que je vois une fois l’an, a lancé, à peine entrée dans la pièce et souriant de toute sa bouche édentée : « Alors? Tes bonnes résolutions,  pour la nouvelle année? »

Aussi vite dit, aussi vite oublié !

En tête des résolutions pour la nouvelle année se trouve l’objectif de perte de poids, de passer plus de temps avec sa famille, d’économiser de l’argent ou encore d’arrêter de fumer.

La majorité de ces résolutions se retrouvent vite aux oubliettes le mois de février venu, parfois même dès la mi-janvier. Pourquoi cela ?

Eh bien tout simplement parce que certaines d’entre elles sont trop ambitieuses. En plus, nombre d’entre nous font des résolutions, juste pour faire des résolutions ! Ils n’en sont en fait pas très convaincus eux-mêmes et le font par habitude ou pour faire plaisir à un proche. D’autres résolutions vont aussi se retrouver chaque année sur votre liste, non pas parce qu’elles sont les plus urgentes, mais pour celles-là, c’est une question de bon sens, même si vous n’êtes pas encore prêts à les assumer, ne reste qu’à attendre la bonne année pour les concrétiser!

L’ingrédient nécessaire : la motivation

Si bien trop souvent, ces fameuses résolutions sont non abouties, et deviennent très vite une source de frustration et de culpabilité, c’est qu’il nous manquait dès le départ un ingrédient primordial : la BONNE motivation ! Eh oui, pour tenir ses engagements, a fortiori envers soi-même, il faut tout d’abord savoir pourquoi ? Si vous vous fixez des objectifs pour faire plaisir à votre chéri ou pour vous faire bien voir par vos amis ou collègues, vous n’aurez ni le souffle, ni la force d’en venir à bout ! Alors, creusez au fond de vous, si vous n’y tenez pas réellement, rayez-le tout de suite de votre liste !

Pour alléger les résolutions de tout leur poids, changeons leur nom en « intentions » !

La résolution ultime : l’anti-résolution !

Chaque année, je tombe dans le piège, je prends de nouvelles résolutions pour l’année prochaine et je ne les suis pas toujours… Résultat, on me bassine avec des remarques du genre, « pourquoi tu ne tiens pas tes résolutions? » « Si tu ne comptais pas les suivre, pourquoi tu les as prises? » Mais parce que vous m’avez matraquée pendant tout un mois avec des bonnes résolutions par-ci, tes bonnes résolutions par-là, que j’ai fini par céder. Mais je ne voulais pas, et je ne veux toujours pas les prendre ces bonnes résolutions! Et d’abord, bonnes pour qui? Pour vous ou pour moi? Eh bien, non! Cette année je n’en prendrai pas, de bonnes résolutions! Je ne prendrai aucune résolution! Ou plutôt si, j’en prendrai, mais pas de bonnes, pour changer… Par exemple, je prends la résolution de faire la grasse matinée chaque fois que je le pourrais…puis je passerai la journée en pyjama à glander…J’ai l’impression que ce ne sont pas les « bonnes » résolutions que l’on attend de moi. Eh bien, c’est ça ou rien. Plutôt rien? okay, alors, cette année, pas de résolutions!

Un mot lourd de sens

Au fil des années, ce mot « résolutions » est devenu de plus en plus chargé de sens, de poids. Déjà, quand vous avez commencé à penser à votre liste de résolutions, vous avez commencé à sentir votre dos se voûter sous tout ce poids ! En effet, les résolutions, ce sont des décisions auxquelles on se tient ou non, ce sont des missions dans lesquelles on réussit ou dans lesquelles on échoue ! Quelle culpabilité ! Une idée toute simple, alors pour se déculpabiliser et se décharger de tout ce poids : en changer le nom ! Pourquoi ne pas faire cette année une liste d’intentions au lieu d’une liste de résolutions ?!

Ma liste anti-résolution

Voici les choses que je ne vais PAS faire/ changer cette année !

-Je ne vais pas devenir une meilleure personne, je vais continuer à faire au mieux avec mes capacités, et ma bonne humeur (parfois).

-Je ne vais pas perdre de poids, cette année, je m’aime avec mes bourrelets.

-Je ne vais pas sauver tous les animaux errants de mon quartier (ni du quartier voisin).

-Je ne vais pas faire plus d’exercices physiques que je n’en fais déjà.

-Je ne vais pas économiser de l’argent ! Il est temps de mettre un frein à la planification maladive !

Selon certaines statistiques, 85 % des gens prennent des résolutions chaque année, seulement 8 % s’y tiennent.