Etre une Femme

Chute de cheveux : Que faut-il savoir ?

Publié le
Chute de cheveux : Que faut-il savoir ?

On pensait les hommes en première ligne en ce qui concerne la chute des cheveux, il n’en est rien. Les femmes également sont touchées. Que cela soit pour une raison hormonale ou autre, les chutes de cheveux interviennent suite à un déséquilibre. Parfois impressionnantes, les chutes de cheveux et notamment chez la femme peuvent souvent se résoudre en quelques semaines. La Rédaction a fait le point pour vous sur les causes et les solutions.

par Rim Sassi

Chute et Chute

La chute passagère de cheveux

Elle se produit à certaines périodes de la vie et ne dépasse pas en général trois ou quatre mois. Elle se produit de façon diffuse et non localisée. Elle est souvent due  suite à un accouchement, une anesthésie générale prolongée, une opération chirurgicale lourde, un gros coup de stress ou l’arrêt d’un contraceptif œstroprogestatif.

La chute durable de cheveux

Elle fait son apparition en général deux mois après le facteur déclenchant. Bien souvent, c’est parce que notre métabolisme est mis à mal que cette chute diffuse intervient. Dépression, régimes à répétition et draconiens, manque de magnésium, de zinc, de calcium ou de fer, sans parler des personnes qui sont diabétiques,  anorexiques ou qui ont des problèmes thyroïdiens. Même si ce type de chute de cheveux est partiellement ou complètement réversible, on constate très souvent un affinement du cheveu. Dans 80 % des cas, les femmes qui souffrent d’une chute de cheveu souffrent d’une alopécie androgénique. Les femmes produisent des androgènes dont l’action accélère le cycle de vie de certains cheveux. Dans le cas d’une surproduction, à terme, les follicules ne produisent plus de cheveux. Cette pathologie peut commercer à n’importe quel âge, même très jeune, dès 13-14 ans.

Signaux d’alerte

Pas d’affolement, il est normal de perdre des cheveux. Chaque jour, nous perdons entre 50 et 80 cheveux. Il faut commencer à se poser des questions lorsque, au fond de la baignoire, vous voyez beaucoup de cheveux ou lorsque vous passez vos mains dans votre chevelure. Vous ressentez alors une perte de densité et de volume.

Que faire ?

Dans un premier temps, utilisez un antichute. Vous trouverez dans le commerce de nombreuses gammes de produits sous forme de shampoings, ampoules ou lotions.  Ces produits ont pour but de stopper la chute des cheveux, c’est la moindre des choses, mais permettent également une repousse plus rapide du cheveu avec très souvent un effet fortifiant de celui-ci. De nos jours, avec les progrès en « science capillaire », les résultats sont de plus en plus probants. Cependant afin de mettre toutes les chances de votre côté, pensez également à revoir votre alimentation. Notre organisme a besoin de fer d’origine animale que l’on retrouve essentiellement dans les viandes rouges, de vitamines B1, B2 et B3 ainsi que du zinc que vous trouverez dans les légumineuses et les céréales. Pour vous aider, vous pouvez opter pour une cure sous forme de compléments alimentaires à prendre pendant au minimum trois mois. Et surtout, pendant cette période, on chouchoute ses cheveux. 

Attention

Les colorations, défrisages et autres misère faites à nos cheveux pour être plus belle peuvent entraîner une accélération de la chute du cheveu de par  sa nature cassante. Cependant, on ne peut pas l’assimiler à une chute de cheveux. De même, et surtout sur les cheveux crépus ou métissés, le port d’extensions ou de chignons peut entraîner une chute ainsi que des irritations au niveau du cuir chevelu, une repousse de plus en plus fine et un éclaircissement progressif de la chevelure.