Etre une Femme

Hammam : Pourquoi suis-je accro ?

Publié le
Hammam : Pourquoi suis-je accro ?

En Tunisie, depuis l’Antiquité, puis dans tous les pays, du Maghreb au Moyen-Orient, le hammam est devenu une véritable institution. Pourquoi sommes-nous accros au hammam ? La rédaction de Livret santé s’est mouillée pour vous livrer tous les secrets de ce bain si particulier.

par Rim Sassi

Un peu d’histoire…

Puisant ses origines dans les thermes romains, le hammam, littéralement « eau chaude » en arabe – nommé bain maure en référence à l’Espagne musulmane d’Al Andalous ou bain turc par les occidentaux par rapport à l’empire byzantin – a connu une expansion dans les pays du Maghreb jusqu’au Moyen-Orient à la faveur de l’Islam qui préconise une hygiène méticuleuse. Au commencement, le hammam traditionnel romain comportait : 

– le frigidarium, une pièce tempérée à 20°où l’on se reposait, se relaxait et où il était d’usage de consommer du thé. Ensuite venait le tepidarium, une pièce plus chaude où étaient dispensés les soins et les massages puis le caldarium, une petite pièce  très chaude entre 42 et 48 degrés.

Comment ça marche ?

Le hammam produit une chaleur humide, à l’inverse du sauna (qui prend ses origines en Scandinavie, basé, quant à lui,  sur la chaleur sèche) afin de dilater les pores de la peau, permettant ainsi un nettoyage en profondeur. Les différentes pièces du hammam sont recouvertes de mosaïques, de faïences ou de marbre et vont de la plus fraîche (température ambiante) jusqu’à la plus chaude qui peut atteindre les 50°. La vapeur  dégagée donne l’impression d’être dans une brume. L’eau étant un bien meilleur conducteur de chaleur que l’air, l’humidité fait qu’on ressent beaucoup plus la chaleur.

La chaleur doit y être alternée avec la fraîcheur, en s’aspergeant d’eau fraîche afin de créer, après la vasodilatation, la vasoconstriction, sorte de va-et-vient chaud-froid qui stimule la circulation sanguine et procure une réelle sensation de détente.

Les bienfaits du hammam

 Pratiqué régulièrement, il renforce notre résistance aux agressions de toutes sortes : stress, infections, chaleur, froid, etc. La vapeur du hammam, en outre, dégage les voies respiratoires et permet de lutter efficacement contre les rhumes et la toux. Sans pouvoir l’expliquer de façon scientifique, un hammam permet à l’organisme de récupérer plus facilement après un effort physique intense et d’éviter les courbatures.

Mises à part quelques pathologies (insuffisance cardiaque, bronchite tuberculose,  hypertension) pour lesquelles, la pratique du hammam doit être soumise à l’avis du médecin, il n’y a pas de contre-indications spécifiques. De même, les enfants et les personnes âgées peuvent s’y adonner, à condition de privilégier les pièces les moins chaudes.

Délassant, il aide à chasser le stress, relaxe les muscles et favorise le sommeil.

Le + au hammam :

Lors d’une séance au hammam, l’utilisation du savon noir, en plus du gant traditionnel permet un nettoyage encore plus en profondeur grâce à son pouvoir exfoliant.

Idée reçue :

Non, le hammam en soi, ne fait pas maigrir sur le long terme. Par contre, par son action d’élimination des toxines, il permet dans le cadre d’une cure de massages amincissants, de préparer votre peau pour les soins.