Etre une Femme

Au supermarché, je remplis mon panier avec une diététicienne

Publié le
Au supermarché, je remplis mon panier avec une diététicienne

Pour que les courses ne soient plus un casse-tête, nous avons suivi Meriem Toukebri, nutritionniste, diététicienne.

par Chiraz Bouzaeien

Un parking d’un supermarché de Tunis. Il est onze heures, et ça y est, nous allons découvrir ce qu’une nutritionniste met dans son panier. Nous traversons la première allée : au bout, les viennoiseries, impossible de les rater. Pains au chocolat et croissants attirent les enfants qui implorent leurs mères : Oh allez, c’est l’heure du goûter… « Trop de gras, trop sucrés, surtout à cette heure-là », tranche Meriem Toukebri, notre spécialiste pour ce reportage. Elle nous conseille plutôt les chouquettes. Elle n’est pas encore une maman, mais elle n’est pas déconnectée de la réalité.

Viandes

Je prends quoi ? 

Du poulet, de la dinde, du poisson, du jambon. Pour la viande, il vaut mieux consommer les produits naturels, un produit qui n’a pas subi de transformation au niveau de sa composition. Il faut faire attention à la couleur de la viande « elle doit avoir une belle couleur lumineuse et ne pas être terne » précise la nutritionniste. Choisir des morceaux de viande sans gras, par exemple : les côtelettes, les cuisses. Le mode de cuisson est aussi important, préférez la grillade, le four ou la vapeur.

Je laisse quoi ?

Les viandes traitées comme le salami, les manchons de poulet, les panures de poissons et les plateaux barbecue.  « Ces viandes subissent beaucoup de traitements lors de leur fabrication et contiennent beaucoup d’additifs alimentaires ».

Les produits laitiers

Je prends quoi ? 

Le lait entier ou demi-écrémé pour les enfants où on trouve les vitamines A, D, E, K. Les yaourts nature (additionnés de miel ou de morceaux de fruits par soi-même). Les desserts lactés, eux, sont considérés comme des desserts. Les fromages blancs (ricotta, Sicilien, mozzarella), pauvres en matières grasses et riches en protéines, calcium et phosphore. Le lait caillé « raieb » et le petit lait « lben » riches en ferments lactiques bénéfiques pour le système digestif.

Je laisse quoi ?

Les yaourts aromatisés et aux fruits, les yaourts à boire, ils contiennent arômes, colorants et autres additifs alimentaires, les yaourts édulcorés dits « lights » sont à éviter aussi. Certains fromages fondus et râpés emballés qui ne sont que des préparations à base de fromage.

Les boissons

Je prends quoi ?

De l’eau minérale, mais vous pouvez aussi boire l’eau du robinet. En l’absence de jus de fruit frais, et occasionnellement du jus de fruits 100 %, sans sucres ajoutés.

Je laisse quoi ?

Les boissons gazéifiées et énergisantes, les poudres de jus de fruits, les sirops sucrés…

Les fruits et légumes

Je prends quoi ?

Les fruits et les légumes de saison. Les tomates fraîches, melons, pêches. Les fruits secs et oléagineux, souvent délaissés au profit des chips et glibettes.

Je laisse quoi ?

Les compotes emballées, les plats pré-cuisinés surgelés, les conserves de tomates et autres légumes, les chips, les sauces d’assaisonnement (moutarde, ketchup, mayonnaise, sauce barbecue…)

Pains, viennoiseries

Je prends quoi ?

Du pain complet, des biscottes au son, des muffins au blé complet et des galettes de sarrasin : « Elles font un très bon petit déjeuner et sont idéales au moment du goûter».

Je laisse quoi ?

Les brioches qui renferment de l’huile de palme et des matières grasses hydrogénées riches en acides gras trans, néfastes pour la santé. Le pain de mie blanc au fort pouvoir glycémiant et les céréales soufflées ou caramélisées. Les cakes et les biscuits fourrés au chocolat et à la crème.

Les confiseries et gâteaux

Je prends quoi ? 

Chocolat noir, blanc, au lait, avec ou sans noisettes, il n’est pas question de comparer, ici, les étiquettes.

Achetez ce qui vous fait envie et mangez-en raisonnablement ! », explique Meriem Toukebri.

Je laisse quoi ? 

Tous les gâteaux contenant du sirop de glucose-fructose, incriminé dans l’épidémie d’obésité et de diabète.

Bien déchiffrer les étiquettes

*La liste des ingrédients est toujours écrite dans l’ordre décroissant : de la plus grande quantité à la plus petite

*Pain, gâteau, poêlée de légumes, sauce tomate : moins il y a d’ingrédients, mieux c’est.

*Plus la liste d’ingrédients est proche de ce que vous auriez cuisiné, meilleur est le produit.

Je garde : tous les plats cuisinés avec viandes ou poissons, qui contiennent au moins deux fois plus de protéines que de lipides.

Je repose :