Etre une Femme

BIOtiful or Not BIOtiful

Publié le
BIOtiful or Not BIOtiful

Le bio, on l’aime dans notre assiette mais aussi dans notre armoire de toilette. Les cosmétiques, toujours à l’affût du bon filon, n’ont pas fini de surfer sur la vague verte si bien que tout ou presque est estampilé bio ! Agent Sam 007 a mené l’enquête afin de départager le vrai du faux, comme ça vous ne boirez pas la tasse …

par Samantha Ben-Rehouma

Crèmes, huiles, masques, make-up… tout y passe !
Aujourd’hui, quel cosmétique n’a pas son équivalent bio ? Exit le temps où ces produits, surtout des pommades, n’étaient destinés qu’à une poignée de baba cool convaincus. Il faut dire que ces produits un rien ringards
étaient tout sauf fashion voir sexy. Maintenant, les nouvelles marques dûment labellisées et estampillées des trois lettres sont légion, toute une gamme de soins en « cosméto bio » s’offre au consommateur qui, s’il n’est pas averti, aura vite fait de s’emmêler les pinceaux…

Sans conservateurs, les produits bio se gardent moins bien

faux

Les labels bio excluent certains conservateurs jugés nocifs (parabens, phénoxyethanol).
Mais ils autorisent l’utilisation d’autres produits,
comme le benzoate ou le sorbate de potassium.
Ils préconisent surtout l’usage des huiles essentielles,
connues pour leurs propriétés conservatrice.

Ils ne sont pas toujours très attirants

faux

Même si de récents progrès ont amélioré
pas la présentation des produits, certaines
textures sont moins souples voire fondantes
qu’une crème classique car sans silicone ! Idem
pour les odeurs pas toujours agréables. Selon les marques,
ces défauts sont plus au moins marqués. Sachez quand
même que dans les soins bio les huiles essentielles ainsi
que les cires utilisées sont un gage d’efficacité.

Ils ne s’adaptent pas toujours à nos besoins

faux

Surtout dans le domaine capillaire, car le
bio ne saurait rivaliser avec les produits
chimiques comme les laques, gels, fixateurs
et autres… Même chose pour la coloration
végétale très prisée certes, mais il faut bien admettre que
la teinte n’est pas radicale malgré un temps de pose plus
long qu’une coloration chimique.

Un déodorant bio n’est pas efficace

faux

Les déos bio s’appuient sur des plantes
antibactériennes et des huiles essentielles
efficaces pour contrer les odeurs de
transpiration. Le remplacement du chlorure
d’aluminium par la pierre d’Alun, si elle inhibe la
transpiration, s’oppose au processus naturel d’élimination
d’excrétion par la peau. En résumé, le déo bio élimine les
mauvaises odeurs mais n’empêche pas de transpirer.

Les produits bio sont naturels

vrai-faux

Tout dépend de ce qu’on entend
par naturel ! Les matières issues de
l’agriculture biologique, sont privilégiées dans
ces produits. Mais elles ont aussi des produits transformés.
En revanche, elles sont plus naturelles que les ingrédients
dérivés de la pétrochimie ou génétiquement modifiés.

Ils peuvent être utilisés sur les enfants

faux

Qui dit bio dit plantes et huiles essentielles,
alors méfiance car si elles sont très efficaces
elles sont aussi dangereuses à l’état pur !
Heureusement les soins pour petits n’en
contiennent pas une dose suffisante pour être agressifs.
Ce qu’il faut c’est utiliser savons et shampoings avec un
pH doux.

Puisqu’ils ne moussent pas, ils ne lavent pas

faux

Ça ne mousse pas car les tensioactifs
utilisés sont des matières d’origine
naturelle (sodium cocoyl glutamate ou coco
glucoside) aux propriétés lavantes tout aussi
performantes !

Ils sont meilleurs pour la santé et l’écosystème

faux

Ne contenant pas de matières synthétiques
nocives, ils préservent l’environnement.
Côté santé, c’est tout bénef car les actifs
naturels améliorent le fonctionnement de nos
cellules sans le modifier ou le booster par des procédés
artificiels. Les produits naturels ont une forme de parenté
avec nos cellules que des produits synthétique n’ont pas.

La cosméto bio c’est bon

Les antirides bio sont efficaces car comme les traditionnels ils s’appuient sur l’efficacité des plantes (bourgeon de hêtre, beurre de karaté, extrait de rose, …) et sont également dosés en vitamine E, aux propriétés antiradicalaires et en vitamine C connue pour participer à la synthèse du collagène et illuminer le teint.
La green attitude a de nombreux avantages pour le make up :

Les bases végétales comme certaines cires qui sont de vrais atouts protecteurs pour l’épiderme.

Seul bémol : le vernis à ongles qui reste non bio car on ne parvient pas encore à remplacer les solvants

Le bio, c’est toujours plus cher

vrai-faux

Les crèmes pour le visage et les laits pour le
corps sont moins coûteux que les cosmétiques
classiques achetés en parapharmacie. Quant
aux produits d’hygiène corporelle, il est vrai qu’ils sont
quelquefois un brin plus chers, toutefois le prix des produits
bio est justifié dans la mesure où le développement est
plus laborieux et les matières premières certifiées sont à
des prix élevés.