Etre une Femme

Cancer du sein quand il veut notre peau

Publié le
Cancer du sein quand il veut notre peau

Le cancer du sein est le premier cancer qui touche les femmes dans le monde et en Tunisie. Près de 8 femmes sur 10 pourraient être confrontées à cette maladie au cours de leur vie. Le risque de survenue de cette pathologie augmente avec l’âge. Il est plus fréquent chez les femmes de plus de 50 ans quels que soient les antécédents familiaux ou médicaux. Par ailleurs, le cancer des glandes mammaires peut être traité pour neuf cas sur dix, s’il est diagnostiqué à une phase précoce.

par Hela Kochbati

Dans le cadre de l’Octobre rose, une mobilisation et des dispositifs sont assurés pour une sensibilisation et une information de davantage de femmes, celles qui présentent un risque élevé de cancers du sein et également celles qui sont atteintes de cette maladie oncologique pour les prémunir de certains risques et effets indésirables comme les lésions mammaires liées à des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

L’avis du spécialiste Dr Houda Kennou Dermatologue

Quels sont les soins dermiques à adopter pour les femmes atteintes d’un cancer du sein ?

C’est au moment du traitement du cancer du sein et à la suite de la prise en charge que les soins dermiques doivent être prescrits. Lors d’une intervention chirurgicale, une mammectomie ou une tumorectomie mammaire, il y a des soins qui permettent une meilleure cicatrisation afin de pallier les lésions et infections postopératoires. Pour cela, on utilise souvent des crèmes cicatrisantes.

Quels sont les effets des thérapies ciblées comme la chimiothérapie ?

Premièrement, après la mammectomie, il faut prévoir des traitements cicatriciels.
La chimiothérapie est la thérapie qui altère le plus la peau et induit une chute de cheveux. Avec des séances prolongées de chimiothérapie, la patiente peut devenir chauve et perdre ses sourcils.
On conseille souvent à ces femmes de mettre un casque réfrigéré pour limiter les effets secondaires. Celui-ci constitue un soin préventif controversé, parce qu’il est douloureux à porter et entraîne une sensation de froid au niveau de la tête.
De plus, dans certains cas, il ne donne pas les résultats escomptés. Pour la chute des cheveux, elle est généralement prise en charge après l’achèvement des séances de chimiothérapie par un traitement, des compléments alimentaires ou une transplantation par exemple ainsi que des soins complémentaires pour avoir une repousse de qualité.
Le deuxième effet de la chimiothérapie est au niveau de la peau. Ce sont les ongles qui devenant friables, se décollent pouvant entraîner des infections au niveau du pourtour de celui-ci.
Pour pallier cette altération, des soins tels que l’application d’un vernis à base de silicium peuvent permettre d’éviter le ramollissement et la mucosité des ongles.
Le troisième effet est la sécheresse cutanée. La peau devient rude et épaisse, la paume des mains et la plante des pieds sont très sèches. Par ailleurs, certains médicaments utilisés dans le cadre d’une chimiothérapie entraînent des plaies et des lésions au niveau des mains et des pieds. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’adopter des soins quotidiens avec une hydratation adéquate pour la peau par des pommades réparatrices, particulièrement lors de l’apparition de squames (desquamation de la peau) et de décollement cutanés. Certaines muqueuses peuvent être altérées au cours de la chimiothérapie comme la muqueuse buccale.
Très souvent, les femmes atteintes d’un cancer du sein développent une mucite cutanée. Une érosion se produit au niveau de la peau ou des muqueuses et apparaît au niveau de la langue et de la cavité buccale. Les patientes ont du mal à manger, à avaler et à déglutir les aliments.
Dans ce cas, on prescrit des médicaments à base de bains de bouche et de sérums carbonatés, des traitements également antifongiques ou antibactériens pour éviter une détérioration de la muqueuse buccale.

Quels sont les effets de la radiothérapie et quels traitements dermiques sont préconisés ?

La radiothérapie peut provoquer des brûlures. Avant la radiothérapie, il ne faut jamais appliquer de crèmes. Pour pallier les effets indésirables des séances de radiothérapies, il faut vraiment utiliser des crèmes contre les brûlures et ayant un pouvoir apaisant. Après des mois de radiothérapie, il y a une effraction de la peau qui devient fibreuse, épaisse. Des séances de kinésithérapie avec des huiles essentielles et des émollients permettent d’éviter le ramollissement de la peau.

Quels sont les effets de l’hormonothérapie et quels traitements ?

L’hormonothérapie peut également entraîner une sécheresse de la peau. Cette sécheresse causée par le traitement hormonal peut être très gênante pour la femme. La peau devient vulnérable, la patiente présente des démangeaisons et là il faut adopter un régime alimentaire équilibré et appliquer des crèmes hydratantes et apaisantes. Ce traitement endocrinien peut également entraîner une sécheresse vaginale, c’est pour cette raison qu’il est essentiel de préconiser des traitements ciblés et des gels de toilette intime pour la muqueuse vaginale.

Quels risques en cas d’une absence de traitements et de soins dermiques pour les femmes atteintes d’un cancer du sein lors d’une thérapie ciblée ?

Pour la chimiothérapie, il n’y a pas de grands risques mis à part la sécheresse de la peau et l’inconfort.
Les risques majeurs sont pour la radiothérapie, si on ne prévient pas les risques de brûlures ou si on ne les traite pas, les lésions persistent à long terme et il peut y avoir des infections et des séquelles assez graves. Généralement, ce ne sont pas des risques sévères qui sont causés par les thérapies ciblées car ils peuvent être traités.
Pour les ongles, on peut utiliser des vernis et des gants de protection et il est très important d’avoir toujours la peau bien hydratée en massant régulièrement les cuticules et les ongles pour pallier un décollement et un desséchement. Il est essentiel d’hydrater également régulièrement le corps, les paumes des mains et les plantes des pieds.
Pour les cheveux, il faut attendre la fin de la chimiothérapie pour entreprendre un traitement afin de réactiver la pousse des cheveux.

Existe-t-il d’autres protocoles d’accompagnement pour les femmes atteintes d’un cancer du sein en association avec les soins dermiques précédemment cités ?

Il n’y a pas vraiment un protocole d’accompagnement bien établi, chaque cas est à part. Généralement, les oncologues, les chimiothérapeutes et les chirurgiens orientent leurs patientes vers un dermatologue qui préconise des soins dermiques selon les cas.
Il n’existe pas de protocole spécifique.
Par ailleurs, il est important de bien hydrater la peau, conserver une hygiène de vie avec un régime alimentaire sain, avoir une bonne hydratation en eau et une activité sportive régulière. Au moment de la chimiothérapie, certains dermatologues donnent des corticoïdes par voie générale.

Quelles recommandations pour les patientes atteintes d’un cancer du sein après une thérapie ciblée ?

Après une chirurgie ablatoire et/ou un traitement thérapeutique ciblé à la suite d’un cancer du sein, il faut continuer à prendre soin de sa peau, se protéger convenablement du soleil, bien hydrater sa peau, adopter une hygiène de vie et éviter les crèmes agressives et nocives pour la peau.