Etre une Femme

La chasse aux mauvaises odeurs

Publié le
La chasse aux mauvaises odeurs

Vous êtes du genre à être tirée à quatre épingles et ne rien laisser au hasard côté présentation ? Coiffure, vêtements, maquillage et ongles ; tout est nickel…vous n’avez rien oublié ? L’odeur que vous dégagez ! Eh oui, c’est tout aussi important que le reste pour une bonne présentation ! Alors, faisons la chasse aux mauvaises odeurs !

par Myriam Bennour Azooz

Les odeurs corporelles varient selon l’âge, selon les parties du corps, selon les pratiques d’hygiène corporelle, le régime alimentaire, le mode de vie, le genre, la santé et aussi selon le cycle hormonal ou l’état de grossesse chez la femme. Certains médicaments peuvent aussi interférer avec les odeurs corporelles. Pour le reste, il importe de cibler les zones sujettes aux odeurs pour les éviter.

Nos aisselles

La transpiration ne survient pas uniquement pendant une séance de sport. Elle peut aussi dégouliner lorsque le corps est sous l’effet du stress. La raison : la transpiration permet d’éviter d’entrer en surchauffe. Pour remédier à ce problème, il est conseillé de boire tous les jours du thé à la sauge et de le laisser infuser au moins 10 minutes. Il contient en effet du tanin astringent et plusieurs composés antiseptiques qui peuvent agir pour calmer le système nerveux à l’origine des symptômes de stress. Il est utile de savoir aussi qu’aux aisselles, l’odeur sécrétée par les glandes est accentuée par la présence de poils, qui retiennent les sécrétions et offrent un milieu propice à la multiplication des bactéries. L’épilation des aisselles résout en bonne partie ce problème.

Notre bouche

Pour une haleine fraîche, il est indispensable de ne pas se limiter au seul brossage des dents. La langue est en effet recouverte de milliers de papilles qui peuvent piéger et héberger des petits morceaux de nourriture. Pour éviter d’avoir mauvaise haleine, rien de plus efficace qu’un brossage en règle de la langue, si possible avec un dentifrice contenant du dioxyde de chlore.

Autre facteur responsable de la mauvaise haleine, les brûlures d’estomac. En effet, les reflux gastriques provoquent une mauvaise haleine en remontant dans l’œsophage. Pour freiner ce phénomène aussi gênant que désagréable, il faut limiter les aliments épicés, les agrumes, le café mais aussi les aliments gras qui prennent plus de temps à être digérés et de ce fait passent plus de temps dans l’estomac, ce qui augmente les chances que l’acidité remonte dans l’œsophage.

Nos pieds

S’essuyer avec une serviette humide ? Grossière erreur ! S’essuyer avec une serviette bien sèche est, d’une part beaucoup plus agréable et permet, d’autre part, de dégager une bonne odeur de propre ! Pourquoi ? Parce que l’humidité peut facilement se retrouver piégée entre les plis de la peau, sous la poitrine ou entre les orteils. Si ces parties du corps ne sont pas séchées avec un linge bien sec, l’humidité va s’y installer et les bactéries et champignons se développer et se mélanger avec la sueur. Bilan : cela va provoquer des irritations et une odeur peu agréable. On peut, par exemple, prendre des bains de pieds au thé : l’acide tannique contribue à éliminer les odeurs.

Nos cheveux

En été, on sent toutes des cheveux. Ce n’est pas très glamour, mais bon, c’est bon, normal, on transpire comme des bêtes, à moins de se laver les cheveux tous les jours (ce qui est moyennement recommandé surtout quand on a le cheveu gras). Des odeurs plus qu’étranges peuvent s’infiltrer dans notre chevelure de rêve. Cela arrive si on ne se sèche pas bien le cuir chevelu. La solution ? Veillez avant tout à choisir le shampoing adapté à votre type de cheveux, bien les sécher et, le cas échéant, pensez à la pierre d’alun en poudre à appliquer sur le cuir chevelu, ou encore les parfums pour cheveux.

et le reste du corps… 

Qui n’a jamais reçu une bouffée d’air chargée de transpiration tout en se demandant d’où elle venait ? Mais avant de suspecter son voisin, mieux vaut commencer par vérifier du côté de son soutien-gorge, surtout s’il n’est pas propre du jour même ! Le dos, les aisselles et la poitrine constituent en effet des endroits prédisposés à transpirer. Or, ils sont couverts ou jouxtent le passage du soutien-gorge. Pour éviter d’indisposer son entourage, une seule solution : en changer chaque jour !

L’alimentation est aussi responsable de l’odeur. Il est vrai que l’ail donne une mauvaise haleine, mais bien plus, la peau en dégage l’odeur jusqu’à 24 heures suivant la consommation. Les épices –telles que le cumin- consommées en grande quantité, produisent une odeur de peau très prononcée. Ce n’est pas tant une mauvaise odeur, mais bien une odeur que l’on apprécie ou pas. Une alimentation riche en viande engendre une odeur corporelle plus forte, urine et transpiration s’en ressentent. Au contraire, une alimentation riche en fruits diminuera l’odeur corporelle.