Etre une Femme

« Che veux » de l’attention !

Publié le
« Che veux » de l’attention !

Vos cheveux sont ternes, fragiles, cassants ? Quoi de plus normal si vous avez passé tout l’hiver à les étouffer sous des bonnets, à les sécher au sèche-cheveux, à les teindre, à les laquer et à les attacher en chignon.

par Hajer Missaoui

Et comme si ça ne suffisait pas, vous vous préparez sereinement à aborder la saison chaude sans penser à votre chevelure, si chère à votre coeur. Ne faites pas de bêtises, sinon vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même ; nous, on vous aura prévenu. Voici quelques conseils pour vous mettre sur la bonne voie

Vous avez dit abîmés ?

Les cheveux peuvent passer par des phases de baisse de forme et c’est normal. Seulement, quand certains signes apparaissent et surtout persistent, il faut tirer la sonnette d’alarme. Vous pourrez officiellement déclarer vos cheveux abîmés s’ils sont :
➤ ternes d’apparence,
➤ secs et cassants au toucher,
➤ rebelles et difficiles à peigner,
➤ frisottés aux pointes fourchues.

Pourquoi en est-on arrivé là ?
Ce sont les traitements qui vous semblent anodins et que vous infligez quotidiennement à votre chevelure qui la mettent à mal.
Le brossage excessif, l’utilisation d’un peigne fin pour démêler les cheveux, surtout lorsqu’ils sont mouillés, mais aussi les noeuds, les torsades, les chignons et l’utilisation d’élastiques pour les attacher vont provoquer une détérioration mécanique.
Les sèche-cheveux, fers à lisser ou à défriser et autres outils indispensables pour discipliner vos cheveux selon vos caprices vont, quant à eux, entraîner une détérioration thermique, c’est-à-dire induite par la chaleur.
Les colorations, permanentes, défrisages… bref, tout ce qui fait intervenir des produits chimiques a sa part de responsabilité dans la dégradation de l’état de votre tignasse puisque leur mode d’action modifie la structure capillaire et la fragilise.
Le climat ambiant n’est pas en reste non plus. On a toujours tendance à penser que l’été est la seule saison qui affecte le capital capillaire. Apprenez dans ce cas que le vent qui emmêle les cheveux cause une friction entre les tiges capillaires qui peut être assez importante pour les abîmer et les rendre cassants.

Nos huit (précieux) conseils pour vos cheveux

  • 1-Brossez vos cheveux de préférence lorsqu’ils sont secs et préférez les brosses à poils de sangliers et les peignes à dents larges pour les démêler sous la douche.
  • 2-Pour vous attacher les cheveux, préférez les pinces avec des dents et les clips plutôt que les chouchous et élastiques qui accrochent et cassent la tige capillaire. Et surtout, ne les serrez pas, gardez-les plutôt lâches.
  • 3-Protégez vos cheveux des effets du sèche-cheveux et des fers friser et à la lisser en utilisant des soins sans rinçage ou des sérums qui vont envelopper la fibre capillaire et la mettre à l’abri.
  • 4-Enveloppez vos cheveux dans un bain d’huile deux heures avant de procéder à une coloration permanente ou à un défrisage. Cela réduira considérablement les dégâts.
  • 5-Utilisez des soins spéciaux de protection des cheveux contre les UV lorsque vous sortez. Et si vous comptez vous exposer assez longtemps, enveloppez-les sous un chapeau ou un foulard, façon Marylin Monroe, histoire de vous donner un look spécial.
  • 6-Choisissez un shampoing adapté à l’état de vos cheveux et à la fréquence de son utilisation. Cela peut paraître anodin, mais bon nombre de problèmes de détérioration de la fibre capillaire y sont directement liés.
  • 7-Coupez régulièrement les longueurs, en moyenne une fois par mois. Une fois que le cheveu a commencé à éclater au niveau des pointes, le mal se propage rapidement sur toute la fibre et au lieu de supprimer quelques millimètres, ce sont des centimètres qui iront à la poubelle.
  • 8-Abandonnez votre coloration permanente le temps d’une saison au moins et préférez-lui des produits sans ammoniaque, moins corrosifs. Et si vous envisagez une permanente ou un défrisage, n’attendez pas la veille du départ en vacances pour le faire, laissez un peu de temps à vos cheveux de récupérer avant de les exposer à un nouveau supplice.

Le froid n’améliore pas les choses puisqu’il va les assécher, et si en plus vous avez l’habitude de passer d’un endroit surchauffé à la température ambiante de l’hiver sans les protéger, le choc est vraiment fatal.