Etre une Femme

Un coach pour changer de vie

Publié le
Un coach pour changer de vie

Même si aujourd’hui le coaching est devenu tendance, son origine remonte à des milliers d’années. Le sujet était déjà d’actualité du temps d’Homère. Cela consiste à accompagner une personne ou une organisation afin d’atteindre des résultats spécifiques ou d’améliorer les choses, autant sur le plan personnel qu’au niveau de l’entreprise.

par Sonia Bahi-Fellah
Le coach est une sorte de catalyseur qui accompagne sans être interventionniste. Il ne donne pas de solutions mais guide la personne ou le groupe vers une prise de conscience à travers une écoute active, un questionnement. Le coach n’est pas un psy et ne recherche pas à découvrir les causes profondes d’un comportement. Il travaille sur « l’ici » et « le maintenant ». Sa mission est de guider les autres pour qu’ils trouvent eux-mêmes les réponses aux questions qu’ils se posent et les solutions aux problématiques auxquelles ils font face.Dale Carnegie, écrivain et conférencier américain a été à l’origine de cette méthode de développement personnel basée sur la pensée positive qui porte aujourd’hui son nom.

Etre moi… en mieux !
Le coaching aide à prendre du recul, à avoir un avis neutre et objectif. Comme c’est un processus vers plus d’autonomie, cela demande un investissement personnel de la part du coaché. Le coaching peut être divisé en deux grandes catégories, le développement personnel appelé plus communément « life coaching » et le coaching professionnel qui a pour but le développement dans le cadre du travail.

Le life coaching touche à tous les domaines de la vie personnelle et professionnelle. Relation amoureuse déséquilibrée ou patron tyrannique, la solution reste la même, il faut trouver la réaction adaptée. Pour cela, le life coaching enseigne à réagir de manière plus efficace parce qu’on aura acquis une vision plus claire de la situation, grâce à une meilleure intelligence émotionnelle et une plus grande confiance en soi. En comprenant son propre mode de fonctionnement, on comprend aussi celui des autres et on apprend à éviter les comportements autodestructeurs.
Le coaching professionnel vise à développer les compétences des coachés mais aussi à améliorer la communication et les relations avec les collègues et la hiérarchie. La croissance d’une entreprise est étroitement liée au potentiel humain.
Le coaching part toujours du principe que la personne est déjà compétente. La mission du coach est d’aider son client à en prendre conscience et donc à développer sa confiance en lui-même.

Raconte-moi le coaching !
Une séance de coaching c’est surtout parler et écouter. Frustrations, problèmes épineux, dilemme, peurs, le coach est là pour écouter, aider à faire le tri, prendre du recul pour arriver à de meilleures décisions. Avec les bonnes questions, la solution (et il y en a toujours une) se présente d’elle-même.
Un coach est un entraîneur qui grâce à un jeu de questions fait prendre conscience de certaines vérités et met en lumière des points clés dans le comportement. Il agit comme un miroir mais un miroir particulier qui apporte un soutien inconditionnel. Jeux de rôle et mise en situation servent à définir la situation telle qu’elle est, l’objectif à atteindre et un plan d’action pour y arriver.

Principes du coaching :
– l’art du questionnement
– l’écoute active et la reformulation
– le feedback positif
– la prise de conscience
– la considération positive inconditionnelle.

Le coaching repose sur une alliance conçue pour accompagner une personne ou un groupe vers son meilleur niveau de réussite et d’épanouissement».

Karim Bahi, coach certifié Dale Carnegie

«Pour aider les gens à progresser, il faut focaliser sur ce qui marche, les qualités intrinsèques de la personne telle qu’elle est aujourd’hui, ce qu’elle a déjà comme atouts. Le feed-back positif doit toujours être sincère et ne pas s’apparenter à de la flatterie. Il faut donc se baser sur l’observation de faits. Ensuite, on demande au coaché de définir la chose qu’il changerait en priorité. On n’a pas besoin de connaitre l’histoire ou le vécu. On doit uniquement avoir une vision claire de l’état actuel des choses à partir de laquelle on élaborera la vision de l’objectif à atteindre. Il est essentiel de rassurer le coaché sur les compétences qu’il possède déjà sinon il résistera à toute forme de changement ».