Etre une Femme

En finir pour de bon avec les pellicules

Publié le
En finir pour de bon avec les pellicules

Les pellicules des cheveux sont des squames, plus précisément des cellules superficielles du cuir chevelu ayant desquamé, mais d’une taille inhabituellement grande, plus épaisses, ou plus nombreuses que les cellules normales.

par Imen Zine

Les pellicules constituent un terrain favorable pour la multiplication des micro-organismes (bactéries, champignons…).
Elles démangent, alors on se gratte, ce qui provoque une inflammation. C’est pourquoi il faut les traiter avant qu’elles ne deviennent un problème de grande ampleur.

A ce sujet, le Dr Mohamed Djait, Dermatologue, nous donne plus de détails.

Les pellicules sont provoquées par un organisme microscopique, le pityriasis.
Ce champignon, présent sur tous les cuirs chevelus, reste généralement inactif.

Les pellicules peuvent être sèches ou grasses

les pellicules sèches sont visibles et se présentent comme des parcelles de la couche cornée du cuir chevelu. Elles sont blanches, plates et se détachent spontanément.
Il faut éviter de gratter ou décoller les pellicules avec un peigne pour ne pas accentuer ce phénomène, ne pas provoquer une irritation et ne pas accélérer le processus de division des cellules de la peau.
Quant aux pellicules grasses, «elles sont plutôt petites, rondes et jaunâtres. Elles adhèrent au cuir chevelu et aux cheveux. Elles y forment une couche jaunâtre et collante. Elles sont accompagnées de démangeaisons. En général, elles sont la conséquence d’une séborrhée (surproduction des glandes sébacées), c’est-à-dire d’un cuir chevelu et de cheveux gras.
La formation des pellicules grasses est identique à celle des pellicules sèches. Les cellules se divisent trop vite et s’accumulent à la surface de la peau. Elles se lient avec le sébum et collent».

A noter que «la dermite séborrhéique est considérée comme l’état pelliculaire le plus grave. Les pellicules recouvrent tout le cuir chevelu et débordent même jusqu’au front et aux sourcils».

Facteurs favorisant les pellicules

Le dysfonctionnement peut être causé par plusieurs facteurs à savoir :

  • Manque d’hygiène, grattage, séborrhée…
  • Un excès de consommation de tabac.
  • Une alimentation déséquilibrée.
  • Les personnes ayant tendance à avoir une peau grasse et des cheveux gras sont plus souvent sujettes aux pellicules.
  • L’acné.
  • Le psoriasis.
  • Le stress et la fatigue.
  • Les saisons : l’hiver étant plus propice aux pellicules que l’été, en raison du froid, de l’humidité et du chauffage.
  • Les variations hormonales.
  • Le foie lorsqu’il est surchargé par une surconsommation de graisses et d’alcool.
  • Les micro-traumatismes des cheveux générés par les brushings, un séchoir trop chaud ou un brossage trop énergique.
  • Certains produits capillaires trop agressifs ou inadaptés : shampoings trop détergents, teintures, défrisages, permanentes…
  • La pollution atmosphérique.

Les bons vieux trucs de grand-mère

Il ne faut pas oublier que les cheveux peuvent devenir dépendants au shampoing. Plus on les lave, plus ils sont gras rapidement et plus nous avons des pellicules. De ce fait, on peut avoir recours à un traitement purement naturel, dit aussi remèdes de grand-mère.

Alors comment faire ?

Il faut d’abords commencer par soigner son alimentation.
En effet, il faut éviter une alimentation à base de matières grasses et privilégier les produits crus et cuits à la vapeur par exemple.

Ensuite, utiliser les huiles végétales pour combattre les pellicules et avoir un résultat à long terme :

-L’huile de cade peut être appliquée deux fois par semaine. En la combinant avec de l’eau, on peut appliquer le mélange sur les cheveux en les massant soigneusement.
-L’huile d’olive est aussi efficace. En le mélangeant avec du citron et de l’huile essentielle de romarin, on peut obtenir une solution efficace contre les pellicules. Il faut appliquer ce mélange de façon régulière.

Le vinaigre de cidre des pommes constitue une autre astuce naturelle et facile. C’est une solution efficace et instantanée. Il suffit de verser deux cuillères à soupe de ce vinaigre dans la paume de la main et de frictionner le cuir chevelu en massant légèrement. Puis, on rince tout simplement les cheveux à l’eau.

Mode de traitement

Pour lutter avec succès contre les pellicules, on peut «essayer la méthode du nettoyage et massage du cuir chevelu au jet d’eau ». Il faut pour cela disposer d’une réserve d’eau chaude, un ballon électrique par exemple. Utiliser un shampoing antipelliculaire de type anti-prolifération de préférence (au goudron de houille), à base d’acide salicylique, de zinc, d’huiles essentielles d’arbre à thé ou de sélénium, des lotions, des peelings…
En dernier recours, «consulter un médecin, qui pourra prescrire un shampoing antifongique et aux corticoïdes».