Etre une Femme

En forme avec 5 remèdes naturels

Publié le
En forme avec 5 remèdes naturels

Fini les vacances et le farniente, la vie reprend son rythme effréné. Histoire de conserver la bonne forme emmagasinée tout au long de la saison estivale, la rédaction de Livret Santé vous a concocté une petite trousse « punch » afin d’aborder la rentrée sans gros bobos.

par Ema Farès

Le miel

Le miel est non seulement un délice savoureux et onctueux mais ses vertus médicinales, reconnues depuis plusieurs siècles grâce à des principes actifs antimicrobiens en font un allié indispensable pour la rentrée. Le miel brut a des caractéristiques antiseptiques et anti-cicatricielles des plaies. Par ailleurs, pris en gargarisme, il permet de soulager la toux et la voix enrouée. Pour la peau, l’application du miel, sous forme de masque permet de garder une peau soyeuse, lissée et douce.

Le pot de Neti

Le pot de Neti est originaire de l’Inde. Il est utilisé dans le traitement des rhumes, des sinusites, de fatigue visuelle et de maux de tête. Il fait partie des techniques de soins de la médecine douce. C’est un petit pot qui est similaire à une théière et qui sert à nettoyer et à décongestionner le nez. Le lavement s’effectue avec une eau salée préparée et ayant la même salinité que l’organisme. Ce pot est doté d’un long bec verseur qui permet un lavage des cavités du nez en assurant la circulation du mélange d’une narine à l’autre afin de purifier les fosses nasales.

L’huile d’olive

L’huile d’olive constitue un ingrédient important dans l’alimentation méditerranéenne. Le risque des pathologies cardiovasculaires est réduit avec le régime méditerranéen intégrant l’huile d’olive. Elle renferme le plein de bons gras bénéfiques à la santé (anti-cholestérol, anti hypertension, anti-constipation et antidouleur). Près de 75 % des lipides de l’huile d’olive sont des acides gras mono-insaturés associés à la prévention des anomalies cardiovasculaires. Ces acides gras mono-insaturés inhibent l’oxydation du LDL et, par conséquent, empêchent l’apparition d’une athérosclérose. Par ailleurs, l’huile d’olive contient des antioxydants grâce à des composés phénoliques actifs et aux squalènes. C’est également une source de vitamine E qui protège les membranes cellulaires de l’organisme notamment les cellules globulaires (les globules rouges et blancs) du système hématologiques qui interviennent au cours de l’immunité.

La vitamine C

La vitamine C (acide ascorbique) est importante pour la défense immunitaire. Les apports de vitamines C sont assurés par un mélange de légumes et de fruits riches en cette vitamine comme le persil, le brocoli, les agrumes et le kiwi. Vous pouvez également le consommer sous forme de complément alimentaire à raison de 200 à 400 mg par jour. La vitamine C est essentielle pour la formation des fibres de collagène du tissu conjonctif. Elle contribue à l’absorption et au stockage du fer, à la régénération de la vitamine E dans sa forme réduite. Par ailleurs, la vitamine C est caractérisée par son effet antioxydant par la protection des cellules de l’organisme contre l’apparition de radicaux libres.

Les pro-biotiques

Plus des trois-quarts du système immunitaire se trouvent au niveau des intestins et la flore intestinale qui constitue une des défenses clés de notre organisme. Les pro-biotiques sont des micro-organismes vivants (bactéries ou levures) contribuant à assurer la régulation et la restauration du biotope intestinal. Ils améliorent l’absorption des nutriments et des sels minéraux et aident à se prémunir d’une altération liée à une consommation médicamenteuse (une antibiothérapie). En effet, la prise de pro-biotiques permet d’apaiser divers inconforts coliques comme une constipation, une diarrhée, une crampe digestive ou encore un ballonnement.
Parmi les souches de pro-biotiques : le Bifidobacterium lactis, le Bifidobacterium infantis, le Bifidobacterium longum, le Streptococus thermophilus, l’Enterococcus faecium, le Lactobacillus acidophilus, le Lactobacillus paracassei et le Lactobacillus salivarius. Ces pro-biotiques sont retrouvés communément chez 99 % des personnes. Ces pro-biotiques sont consommés sous la forme de compléments additionnés à des produits alimentaires comme les produits laitiers (yaourts) ou les céréales pour renforcer le système de l’immunité de l’organisme.