Etre une Femme

Cet été allégez vos gambettes !

Publié le
Cet été allégez vos  gambettes !

Les varices se traduisent par des veines apparentes à la surface de la peau. En effet, la stagnation du sang au niveau des veines au niveau des membres inférieurs peut favoriser une mauvaise circulation du sang et entraînant une dilatation marquée et inesthétique au niveau des veines des jambes. Des mesures peuvent permettre des les prévenir ou d’éviter leur aggravation. La réponse avec Dr Jihène Ben Cheikh, angiologue, phlébologue.

par Hela Kochbati

Reconnaître les premiers signes

Il y a deux sortes de signes, on distingue des signes fonctionnels et des signes organiques :

-Les signes fonctionnels sont les lourdeurs de jambe, des brûlures, des douleurs, une sensation de gonflement et de fatigabilité ainsi que des crampes nocturnes, lorsqu’ il fait chaud, en fin de journée et surtout quand les personnes restent debout très longtemps.

-Les signes organiques  se manifestent par l’apparition desvarices et de varicosités et à un stade plus avancé de lésions dermatologiques au niveau des jambes. Ces dernières vont changer de couleur pour devenir brunâtres (c’est ce qu’on appelle la dermite ocre). À un stade ultime, elles peuvent même occasionner des ulcères de jambes.

Généralement, les femmes sont les plus affectées par cette pathologie mais les  hommes peuvent être également touchés.

Prise en charge

La prise en charge des varices dépend des stades de la maladie variqueuse. Au début et quand les signes fonctionnels sont isolés, le traitement médical par les veinotoniques et la compression médicale (bas de compression) associés à des mesures hygiéno-diététiques suffisent à améliorer la symptomatologie des patients. L’aspect disgracieux des varices et des varicosités peut être traité par sclérothérapie (au liquide ou à la  mousse), elle donne de bons résultats. Le laser exodermique donne de bons résultats dans le traitement esthétique des varicosités, surtout sur les télangiectasies, qui sont les varices de moins de 1mm de diamètre.  Lorsqu’une incontinence des veines saphènes est mise en évidence, un traitement radical est proposé, en plus du traitement de base par veinotoniques et compression médicale et l’hygiène de vie. Le traitement radical de référence a été pendant des années la chirurgie,  actuellement, de nouvelles technologies ont vu le jour et sont pratiquées en Tunisie : l’ablation des varices saphènes par voie endoveineuse, que ce soit par de la radiofréquence ou par du laser (ceux sont des méthodes thermiques) ou par la sclérothérapie à la mousse (méthode chimique). 

Ces nouvelles techniques donnent d’excellents résultats avec des suites opératoires très simples par rapport à la chirurgie.

Quel est le risque de récidive pour les varices ?

La maladie variqueuse est une maladie chronique, une hérédité est retrouvée dans la majorité des cas. On trouve souvent lors des consultations, un parent qui en est atteint. Quand c’est les deux parents sont atteints, il y a un risque d’atteinte vasculaire estimée à 75 %  par cette  maladie veineuse. Par ailleurs, comme c’est une maladie héréditaire et chronique, le patient n’est pas à l’abri d’une récidive.  C’est pour cette raison que les patients doivent avoir une hygiène de vie  rigoureuse après traitement radical et surtout un suivi et des contrôles réguliers afin de diagnostiquer les récidives à un stade initial.

Les facteurs de risques

Les facteurs des risques des varices sont familiaux (l’hérédité) et personnels : l’âge, la sédentarité (le manque d’activité physique), l’exposition  à des sources de chaleur, les grossesses à répétition, la prise de certains médicaments à base d’hormones comme  la pilule contraceptive. Il existe également des métiers à risques tels que : coiffeur, cuisinier, maitre d’hôtel, gardien, agent de la circulation, militaire, enseignant… 

A la maison… au travail : les bons gestes

La prévention passe par des mesures d’hygiène de vie telles que :

la pratique régulière d’une activité sportive comme la natation, la marche, le yoga ou les pilates et éviter les sports violents ou ceux ou l’appui au sol est important (tennis, claquettes, aérobic, step ).

Éviter la station debout prolongée et la sédentarité.

Éviter l’exposition à une source de chaleur (hammam, sauna…) ainsi que l’épilation à la cire chaude.

Eviter les talents très hauts et également le plat (l’idéal étant des talons entre 1 et 4 cm avec une semelle confortable).

Le port de bas de compression pour les varices et pendant les grossesses, même quand on n’a pas de varices.

Consulter dès le début des signes afin d’éviter l’évolution et l’aggravation de la maladie.