Etre une Femme

Facebook, téléphone, skype …Et si je me mettais en mode off ?

Publié le
Facebook, téléphone, skype …Et si je me mettais en mode off ?

Active, vous êtes toujours débordée entre les gosses, le boss qui vous harcèle au téléphone, votre messagerie à consulter toutes les dix minutes, vos amis qui ne cessent de vous envoyer des messages sur facebook. Bref, vous êtes constamment stressée ! C’est le temps de dire stop ! Prenez une pause et accordez-vous des vacances en mode « déconnectée».

par Saima Ksibi

Commencez par choisir le bon endroit !

Pour échapper au stress quotidien, optez pour un lieu calme et tranquille. Vous avez donc le choix entre la mer ou la campagne. Echappez au stress de la ville et des embouteillages et débarrassez-vous de tout ce qui vous rappelle le boulot et la vie quotidienne, histoire de changer complètement d’air et de vous déconnecter réellement de la vie stressante.

Consacrez une heure par jour à votre messagerie

Etre en vacances ne veut, certainement, pas dire abandonner définitivement le boulot. Consacrez une heure en matinée ou en fin de journée pour consulter votre messagerie et répondre aux mails mais attention ! Cela ne veut pas dire que vous allez continuer de bosser pendant la journée !

Faites donc en sorte de terminer tout ce que vous avez à faire au bureau, avant votre départ en vacances, et dites à votre boss que vous ne serez pas joignable durant la journée et que vous ne répondrez qu’aux mails urgents.

Pensez à déconnecter provisoirement votre compte facebook

Bien que ce soit un moyen de retrouver « virtuellement » ses amis, facebook est aussi une source de stress. Avec toutes ces actualités politiques qui tombent à un rythme effréné…

Déconnectez votre compte facebook pendant votre période de vacances mais pensez tout de même à vos amis et postez-leur un message pour les rassurer, annoncez-leur que vous partez en vacances et que vous serez « absente » de facebook, pour qu’ils ne s’inquiètent pas de cette absence.

Ou encore, pourquoi perdre le temps de « liker » ou commenter les publications de vos amis alors que vous pouvez profiter de ces vacances pour les voir réellement ou carrément organiser des vacances en leur compagnie ?

Et les gosses ?

Si vous partez sans vos enfants, décidez d’un code avant votre départ : ne vous appeler qu’en situations urgentes ! Votre départ doit être une occasion, pour eux, d’apprendre à être responsables et à se débrouiller comme des grands. Finis les appels toutes les cinq minutes pour vous demander comment fonctionne le lave-vaisselle ou à quel endroit vous avez mis leurs chaussures de sport.

Organisez tout avant votre départ

Le mode d’emploi simplifié du lave-linge, du lave-vaisselle, les petites précautions à prendre… vous devez tout montrer à vos enfants. Le téléphone doit être le dernier recours pour vous joindre, en cas d’urgence. S’ils sont encore très jeunes, pensez à engager une nounou ou demandez de l’aide à votre maman. Les enfants adoreront certainement passer du temps avec mamie.

Cessez de regarder votre téléphone 150 fois par jour

Sachez que le monde ne s’arrêtera pas sans vous et aucune catastrophe ne se produira à cause de votre absence. Arrêtez de regarder votre téléphone comme si vous attendiez le coup de fil le plus important de votre vie.

L’avis du spécialiste Dr Hedi Khlif Psychologue

« Le modèle de société actuel nous impose d’être toujours joignables. Les nouveaux produits technologiques se font de plus en plus petits, pratiques, transportables. La société de consommation a su créer un besoin, qui se transforme, de plus en plus, en dépendance. Téléphones portables, internet, réseaux sociaux, télévision, tout peut tenir dans le creux de la main. Cette dépendance se met en place à un âge de plus en plus jeune. Aujourd’hui, on voit même des téléphones portables à la maternelle ! Ce besoin de se sentir « connecté » peut aussi avoir un effet stressant car il entraîne de plus en plus de responsabilités, de soucis, un degré d’organisation plus important. La dépendance est devenue telle, qu’un téléphone qui ne sonne pas est encore plus angoissant que celui qui sonne tout le temps. Pire encore, nous nous sentons une obligation, concernant l’entourage, d’être sans cesse joignables. Et cela continue, même pendant les vacances, moment normalement dédié à la « déconnection », au laisser-aller. Le téléphone portable s’invite même au bord de la piscine, en pleine mer, ou en pleine montagne. Avoir toujours des nouvelles de sa famille, de ses amis, vérifier ses mails, suivre l’actualité, toutes ces tâches devraient être réduites au minimum lors des vacances, pour profiter au mieux de l’instant de détente que l’on s’est autorisé. »