Etre une Femme

Je fais mon bilan de santé

Publié le
Je fais mon bilan de santé

Un bilan, ce n’est pas seulement le résultat de l’exploitation d’une activité économique. C’est aussi, voire surtout, le résultat de l’exploitation de votre corps, pendant plusieurs années. Justement, parlons-en. A partir d’un certain âge, il faut reprendre le chemin « du docteur » comme lorsque, petit, maman vous emmenait chez le pédiatre pour un petit contrôle.

par Ikrame Benchikh

Lors des visites médicales, le praticien vérifie votre poids, taille, pouls et mesure votre tension artérielle. Cependant, certains facteurs comme l’âge, le sexe ou les antécédents familiaux pourraient le pousser à vous demander de faire des examens complémentaires, afin de les vérifier plus en détail. Voici les examens recommandés par tranche d’âge.

A partir de 35 ans

Numération et formule sanguine (NFS)

L’hémogramme (ou numération-formule sanguine) permet de compter le nombre d’éléments de chacune des trois catégories de cellules sanguines : les globules rouges (hématies ou érythrocytes), les globules blancs (leucocytes) et les plaquettes. La formule leucocytaire sert à répartir les globules blancs en différentes classes en fonction de leurs caractéristiques. La FNS permet de détecter l’anémie et les maladies du sang, d’estimer les défenses immunitaires et les plaquettes.

Glycémie

Normalement, notre insuline dégrade le sucre présent en trop grande quantité dans le sang. Lorsque celle-ci fonctionne mal ou que le pancréas ne parvient plus à en produire assez, c’est le diabète. Dans un échantillon de sang prélevé à jeun, le laboratoire biologique mesure le taux de sucre. Entre 1,10 gr./ l. et 1,25 gr./ l., il s’agit d’une hyperglycémie modérée, autour de 1,26 gr./ l., on parle plutôt d’intolérance au glucose mais si ce seuil est dépassé, il s’agit d’un pré-diabète ou de diabète qui peut créer des lésions à plusieurs organes : les yeux, les reins, ou encore le système cardiovasculaire.

Bilan lipidique

Le bilan lipidique permet d’évaluer les différents composants lipidiques présents dans le sang, dont le déséquilibre peut favoriser les maladies cardiovasculaires.
Il existe différents types de lipides :

● Le cholestérol : c’est une substance grasse dont la présence dans le sang est normale et nécessaire au fonctionnement de l’organisme. Cependant, en quantité trop élevée, le cholestérol se dépose à l’intérieur des artères et peut les boucher. Un taux supérieur à 5 mmol par litre de sang est problématique.

● Les lipoprotéines de basse densité (LDL) : communément appelées « mauvais cholestérol », elles transportent le cholestérol du foie aux tissus. Un taux de LDL supérieur à 3 mmol par litre de sang augmente les risques de maladies cardio-vasculaires.

● Les lipoprotéines de haute densité (HDL) : elles transportent le cholestérol des tissus vers le foie. C’est le « bon » cholestérol. Un taux élevé de HDL réduit les risques de maladies cardiovasculaires (c’est-à-dire supérieur à 1 mmol par litre pour les hommes, et à 1,4 mmol pour les femmes).

● Les triglycérides : ces substances grasses provenant de l’alimentation sont absorbées ou synthétisées en cas d’excès calorique. Un taux supérieur à 2 mmol par litre augmente le risque de maladies cardio-vasculaires.

Radio du thorax

Une radiographie de thorax permet principalement de visualiser les poumons, mais aussi la forme du coeur et la cage thoracique. Deux clichés sont habituellement réalisés, l’un de face, l’autre de profil. Cette radiographie est un examen essentiel dans l’exploration des affections respiratoires et cardiaques. Elle trouve aussi son utilité dans les investigations de pathologies pulmonaires aiguës, notamment si on vit dans une zone d’endémie, pour rechercher certaines maladies comme la tuberculose.

Chez le dentiste

Il faut prendre l’habitude de consulter un dentiste dès le plus jeune âge pour effectuer un contrôle médical des dents et des gencives.

N’attendez pas d’avoir mal pour un contrôle bucco-dentaire, tout changement doit nous amener à consulter, comme une mauvaise haleine, une douleur dentaire, des gencives rouges et enflées ou qui saignent…

La bouche est en relation avec tout le corps et notre état général y est totalement associé : fonctions vitales, fonctions affectives, fonctions de communication… Conserver une bouche en bonne santé, c’est aussi s’assurer de vivre mieux et longtemps.

A partir de 40 ans

Mammographie

Cet examen radiographique des seins est simple et rapide. Il permet de détecter, avant même l’apparition des symptômes, des anomalies de petite taille qui peuvent apparaître dans les seins et pourraient être le signal d’un éventuel cancer. Il est recommandé aux femmes de plus de 50 ans d’en faire une tous les deux ans. Si toutes les femmes faisaient régulièrement leur mammographie, cela permettrait à long terme une prévention primaire adéquate des formers malignes et la réduction de la mortalité par cancer du sein.

A partir de 45 ans

Mesure de l’acuité visuelle

Pratiquée en cabinet d’ophtalmologie, la mesure de l’acuité visuelle s’effectue avec une étude de la vision de près et de loin, sans correction puis avec, dans le but de corriger l’acuité visuelle et repérer une éventuelle pathologie comme le glaucome, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) ou la cataracte (opacification du cristallin).