Etre une Femme

Les fibres mon arme minceur

Publié le
Les fibres  mon arme minceur

Le printemps arrive à grand pas et avec lui nos si jolies tenues fraîches et légères. Mais oh grand malheur! Ces si disgracieux kilos en trop ne veulent pas se faire la malle. Besoin d’un petit coup de pouce pour vous en débarrasser? Y a qu’à demander ! Dites fibres !

par Myriam Bennour Azooz

Les fibres sont des composés qu’on trouve essentiellement dans les végétaux. On les classe en fonction de leur solubilité dans l’eau. Il en existe ainsi deux catégories : les fibres solubles et les fibres insolubles. Les deux présentent des intérêts différents, c’est pourquoi il est important de consommer l’une et l’autre régulièrement.

Fibres solubles

Les fibres solubles se trouvent la plupart du temps au cœur des végétaux et forment des gels visqueux au contact de l’eau. Du coup, les résidus alimentaires s’agglutinent dessus, au niveau de l’intestin grêle, pour être ensuite évacués hors de l’organisme. De plus, leur consistance visqueuse favorise le glissement des résidus. Le son d’avoine, les légumineuses et les agrumes sont riches en fibres solubles.

Fibres insolubles

Les fibres insolubles font généralement partie de l’enveloppe des végétaux. Elles sont moins facilement attaquées par les bactéries et fermentent donc moins bien. Elles présentent la particularité de fixer l’eau et ont un pouvoir de gonflement très élevé. Elles augmentent ainsi le volume des selles et accélèrent le transit intestinal en stimulant les mouvements du tube digestif. Beaucoup d’aliments contiennent des fibres insolubles : le son de blé, de nombreux fruits et légumes tels que les choux, sans oublier les pains et les céréales.

Un coupe-faim naturel

Piégeurs de graisses et de sucre (qu’elles éliminent en douceur, hop ! par ici la sortie !), les fibres n’ont pas leurs pareilles pour nous permettre d’être bien rassasié (fibres insolubles). Elles procurent même un confortable effet coupe-faim, elles limitent ainsi les risques de fringale, tout en assainissant la flore intestinale (fibres solubles), point essentiel pour reconquérir un beau petit ventre plat. Elles ont un effet positif d’accélération de la satiété, retardent la sensation de faim  et limitent ainsi le risque de suralimentation, ce qui aide à prévenir l’obésité.

Le tout pour zéro calorie puisque le corps les élimine ! Un super plan, on vous dit !

Garantie anti-constipation

Résistantes à la digestion dans l’intestin, les fibres alimentaires n’ont pas de valeur nutritionnelle apparente. En fait, leur rôle est important dans le transit intestinal car elles augmentent le volume du bol alimentaire et changent la consistance des selles, les rendant ainsi plus molles. Grâce à leur pouvoir de rétention de l’eau, elles stimulent les contractions de l’intestin et favorisent l’activité bactérienne dans le côlon.

En bonus : un allié santé !

Un régime riche en fibres diminuerait la mortalité globale, la mortalité cardio-vasculaire  par maladie respiratoire ou par infection.

Une alimentation riche en fibres contribue également à réduire le taux de cholestérol sanguin, ce qui est susceptible de prévenir les maladies coronariennes  et réduit également le risque de formation de calculs biliaires.

En effet, les sels biliaires sont des produits de dégradation du cholestérol formés dans le foie et secrétés par la bile à raison de 30 g par jour. Les fibres, en se liant avec une partie de ces sels biliaires (et avec des molécules de cholestérol sécrétées dans la bile), facilitent leur évacuation dans les selles.

Un régime riche en fibres est réputé protéger du cancer du côlon (encore au stade d’hypothèse). Il est possible, en fait, que le bénéfice escompté dépende de l’origine des fibres : en particulier, la consommation de céréales entières diminue significativement la survenue de ce type de cancer.

Où les trouver ?

On les trouve exclusivement dans les aliments végétaux, fruits, légumes et céréales. Les fruits secs, pruneaux, abricots secs en sont particulièrement riches. Les fruits apportent de la cellulose et des pectines. Dans les céréales, les fibres (en particulier la lignine) proviennent de la cuticule des graines et sont donc plus présentes dans le son ou les céréales complètes.

Veillez à manger au moins 30 g de fibres par jour car elles jouent le rôle de moteur dans la digestion.

– Dans les fruits et les légumes, à manger avec la peau si possible, cuits si vos intestins sont trop fragiles. La star toutes catégories en matières de fibres : le pruneau.

– Dans les céréales (au son dans l’idéal) et les légumineuses (pois, lentilles…).

Pour atteindre facilement votre « quota fibre » : remplacez le jus de fruit du matin par un fruit entier et le pain blanc par du pain complet. Attention à ne pas en faire trop, l’excès de fibres risque d’irriter le système digestif.

Mention spéciale pour l’eau

On ne peut, du jour au lendemain, décider de passer d’une alimentation pauvre en fibres à une alimentation qui en est riche. Il faut laisser à l’organisme le temps de s’adapter. En effet, une absorption excessive et trop rapide de fibres peut entraîner des troubles digestifs désagréables et surtout très inconfortables. Il faut donc se montrer prudent et augmenter de façon régulière les quantités de fibres de son alimentation.

D’autre part, et cela est absolument fondamental, les fibres ont besoin d’eau. Sans cela, elles se révèlent inefficaces. Il est donc nécessaire de boire 1 litre à 1,5 litre  par jour.