Etre une Femme

Maigrir ou mincir ?

Publié le
Maigrir ou mincir ?

L’été approchant, on se met toutes à la course aux régimes, cherchant à affiner notre taille pour être belle et fine pour l’été. Attention, il ne faut pas se presser et exécuter à la lettre les conseils du premier article, sauf ceux du Livret Santé, sur lequel on tombe ! C’est de notre corps qu’il s’agit, prenons le temps de bien trouver ce qui lui convient. Commençons par le début : quelle est la différence entre maigrir et mincir ?

par Myriam Bennour Azooz

En parcourant les sites internet, on rencontre bien souvent les mots maigrir et mincir utilisés indifféremment dans les articles destinés à la minceur. Pourtant, ces deux mots ont bel et bien des sens différents. Et une femme désirant mincir n’a pas forcément besoin de maigrir. Tout comme celle qui peut avoir besoin de maigrir sans pour autant se préoccuper de mincir.

Maigrir : perte en kilos

Vous l’aurez compris, on a besoin de maigrir en premier lieu lorsque notre santé l’exige. En effet, il s’agit là d’une perte de poids. Celle-ci est obtenue grâce à un régime alimentaire doublé d’une activité physique qui vont nous aider à perdre des kilos. En effet, ce n’est qu’en diminuant notre apport calorique et en augmentant nos dépenses énergétiques (si le corps consomme plus qu’il ne reçoit) que l’on forcera notre corps à puiser dans ses réserves de graisses et, de ce fait, à maigrir. 

Maigrir : pour qui ?

Généralement, c’est le médecin qui tire la sonnette d’alarme quant à nos kilos en trop lorsque ceux-ci commencent à influer sur notre santé physique. Arrivent en première ligne les diabétiques, les hypertendus. Mais il peut s’agir d’une question articulaire. Le corps devient littéralement trop lourd pour nos forces, et là, cela ce sont le dos et les genoux qui sont les premiers à en souffrir.

Maigrir : on n’est pas tous égaux

Vous l’aurez compris, quand on parle de « maigrir » il s’agit d’une perte de kilos. Et si 95 % des régimes sont inefficaces, c’est parce qu’on s’obstine à vouloir faire maigrir tout le monde de la même façon alors que nous ne sommes pas faits pareils. Il y a différents profils de surpoids et, en fonction de leur localisation, les cellules graisseuses ne se comportent pas de la même façon. Eh oui,  la Nature n’en faisant qu’à sa tête, on peut très bien maigrir sans atteindre une silhouette de rêve. En effet, chaque personne possède un lieu de stockage de graisse préférentiel. Cela peut être le ventre (on est nombreuses à partager cette souffrance !), mais aussi les hanches, les fesses, les bras ou, pour certains, le dos. Cette zone est la dernière à perdre sa masse graisseuse.

Maigrir : astuces

Les cellules graisseuse présentes au niveau du ventre, peuvent se résorber facilement. Il suffit de bloquer le processus de remplissage  et de diminuer le taux d’insuline (hormone sécrétée par le pancréas, véritable porte d’entrée aux cellules graisseuses) afin que les cellules aient moins tendance  à stocker les graisses.

Sur les fesses et les jambes, cela est plus compliqué car les cellules graisseuses ont davantage de mal à bien se vider car sensibles aux hormones ovariennes et à la bonne circulation du sang. Pour désintégrer ces graisses de réserve, le sport combiné à une alimentation adaptée, sont indispensables et seront votre meilleur allié.

Maigrir en bref

La plupart des régimes qu’on vous propose visent à corriger le volume global du corps, mais ne permettent pas de transformer véritablement votre silhouette. Pire encore, ils ont tendance à amplifier les déséquilibres ! Une femme généreuse au niveau des hanches qui suit un régime classique aura tendance à perdre davantage sur le ventre, les seins et le visage que sur le bas du corps, si bien qu’on verra davantage sa culotte de cheval.

Mincir : perte en centimètre

Le titre ci-dessus a tout dit. Mincir consiste à perdre des centimètres dans le tour de la zone désirée (bras, hanches, ventre) et de ce fait à perdre en tailles de vêtements. Mais on peut très bien perdre ces centimètres tout en gardant tous ses kilos jusqu’au dernier gramme ! Premier coupable : cette maudite cellulite !

Mincir : pour se débarrasser de la cellulite

La cellulite, qu’elle soit d’origine hormonale ou circulatoire, résulte souvent de la combinaison d’un stockage de graisse dans les adipocytes (cellules graisseuses de l’hypoderme) et de rétention d’eau. Au fil du temps, les adipocytes deviennent turgescents. Ils déforment alors les enveloppes qui les contiennent, ceci favorisant un capitonnage de la peau et l’apparition de cette vilaine peau d’orange si disgracieuse. A ce stade, la perturbation circulatoire va provoquer la stagnation des déchets métaboliques.
D’autres paramètres comme l’âge vont probablement favoriser l’installation de la cellulite. En effet, en vieillissant, la peau se relâche, le cloisonnement de l’hypoderme apparaît plus visiblement, ce qui donne un aspect capitons, mais sans augmentation de graisse. Les personnes victimes de ce fléau (environ neuf femmes sur dix) ne présentent pas forcément une surcharge pondérale. Il est donc inutile, pour elles, de songer au régime comme solution car, même en perdant du poids, la cellulite ne disparaîtra pas puisqu’elle est bloquée dans l’hypoderme, emprisonnée et ne pouvant pas toute seule être remise en circulation Que faire alors ? Eh bien, plusieurs techniques existent, et il en fuse de plus en plus chaque jour grâce au culte de la minceur de plus en plus présent.

Mincir : comment ?

Pour se débarrasser de la cellulite tant haïe, il faut souvent y mettre du sien ! Il existe sur le marché plusieurs produits allant des huiles, gels et autres crèmes de massage minceur aux machines plus ou moins sophistiquées comme les appareils à électro-pulsations. Mais l’idéal reste de se tourner vers un spécialiste car nul autre que lui saura vous conseiller et vous éviter d’empirer les choses.

Mincir vise donc à perdre une ou plusieurs tailles de vêtements. C’est donc en quelque sorte un remodelage du corps qui vise à l’équilibrer, à l’harmoniser le plus possible.

Mincir + maigrir = association gagnante

L’avis du spécialiste Farès Ben Romdhane  kinésithérapeute

Dans notre métier, on se fait à point d’honneur à marquer la différence entre maigrir et mincir. Beaucoup de personnes, des femmes mais aussi des hommes, s’adressent à notre corps de métier pour mincir, ceci étant dans un but, très souvent purement esthétique. L’objectif est d’avoir une silhouette harmonieuse. La méthode utilisée est alors celle des cures dites amincissantes qui servent à combattre la cellulite, modeler la silhouette, lisser, raffermir et tonifier la peau tout en traitant les graisses localisées. Elle est de loin préférable aux techniques chirurgicales, celles-ci étant beaucoup plus invasives et faisant courir à ceux qui les choisissent des répercussions désagréables. Pour ce qui de la pratique kinésithérapeutique, nous préférons les méthodes moins invasives, plus naturelles. Il s’agit des massages amincissants. Ils sont de deux sortes : manuel ou à l’aide de machines. Dans les deux cas, un bon spécialiste est nécessaire. Pour le premier, c’est par sa connaissance du corps humain et du fonctionnement de la graisse que le kiné va savoir comment délocaliser cette graisse incrustée sans nuire à l’élasticité de la peau. Pour le second, même si la machine fait le plus gros du travail (c’est le cas du palper-rouler par exemple), c’est là encore le kiné qui exercera les pressions nécessaires de mêmes que les mouvements adéquats pour un résultat optimal. Dans les deux cas, il s’agira de délocaliser les graisses, d’en casser le dépôt superficiel. Celles-ci seront ou aplaties, ce qui permettra de re-galber le corps et lui donner un aspect plus harmonieux, ou éliminées si les massages sont accompagnés d’un régime.

Ce qui nous amène au fait de maigrir.

On parle de maigrir lorsqu’on est en présence d’une surcharge pondérale, d’un surpoids, généralement c’est à partir de quinze kilos en plus.

Dans ce cas, il est conseillé de s’adresser à un médecin ou à un nutritionniste pour se faire conseiller, voire se faire prescrire un régime et un suivi. Chaque corps est différent, et il est toujours préférable de s’adresser à un professionnel pour éviter les risques de carences, de reprendre du poids, voire de riquer des maladies des reins notamment.

L’association maigrir + mincir est l’association miracle

Si on associe les deux, c’est-à-dire entamer un suivi nutritionnel avec un professionnel couplé d’une cure amincissante, on obtient un effet plus grand. Chacun booste l’effet de l’autre. La graisse délocalisée par le massage sera plus facilement accessible au corps, elle sera ainsi éliminée. Enfin, l’activité physique renforcera l’effet du massage en galbant le corps et en entretenant son élasticité, le régime ,quant à lui, optimisera l’effet du massage et permettra de perdre plus de centimètres.