Etre une Femme

Maigrir à tout prix !

Publié le
Maigrir à tout prix !

« Hourra ! Le printemps est là ! » : Traduisez « les journées rallongent, les jupes raccourcissent = Bref, il est grand temps que je maigrisse ! »
En effet, pas la peine d’avoir fait Math Sup, Math Spé pour résoudre cette équation à adipeux-connue ou même de travailler à la NASA pour savoir que se la jouer Grande Ourse chaque hiver revient à faire Ceinture… d’Orion Express, au printemps, pour pouvoir maigrir à un train d’enfer !
Comment s’y prendre alors ? Suivez le guide…

par Samantha Ben-Rehouma

Faire son Mai-a culpa

Ou son Socrate « Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger », l’important étant de manger sans grossir.
Vu comme ça, on se dit que le Broudou Fakafa, Pivot de notre pyramide alimentaire, va carrément nous sauver de ce cercle abdominal : j’m’énerve, je mange, je grossis, je déprime, je mange, je grossis encore plus, je mange encore plus…
Bref, surpoids = sous-moi.

Inutile donc de commencer le régime Dukan, Dukoi, Dukoment, Dukifeshouaâlesh voire Dumoushleizem si vous ne cherchez pas à soigner le côté psychologique de votre trouble alimentaire. En d’autres termes : VOUS !

#jesuissmina

Comme dit le proverbe québécois « La fourchette tue plus de monde que l’épée ».
Et pourtant, aucun hashtag sur les réseaux sociaux pour signaler, dénoncer, boycotter cette gargantuaerie qui fait des victimes chaque jour.
Pas grave. Le fait d’avouer d’être en surpoids est déjà un premier pas vers la guérison puisque je me pose la question et que forcément j’ai la solution.

Bridget Jaw

La première étape pour maigrir est de s’acheter un cahier tenant lieu de journal pour y raconter non pas ses salaces mais ses salades, tenir une feuille de chou histoire de ne pas devenir chèvre et virée vache physiquement et moralement (ben oui, être privée de nourriture peut rendre meuhhhnaçante) où vous écrirez ce que vous avez mangé et pourquoi (j’ai craqué pour une pâtisserie donc j’ai mangé un éclair ce qui m’a valu les foudres de ma nutritionniste. N.B : penser la prochaine fois à craquer pour une religieuse, c’est plus saint !).

Bref, un conseil faites votre propre jaw, votre kif version Bridget Jones cœur d’artichaut qui tombe dans les pommes à la vue de Mister Bambalouni qui l’a maintes fois roulée dans la farine !

Sinon pour les plus Kardashiante, il existe toujours les applis sur Hayettelifoun (iPhone) ou sur Mhefftelifoun(Smartphone) comme Mon Coach Minceur, Mon Poids Idéal, My Fitness Pal, etc. où le but est de calculer les calories ingurgitées durant la journée. Hassilou à vous de voir…

Epices et moi, por favor !

Qui dit régime dit plat fade alors pensez à relever vos repas avec des épices ou des herbes car cela équivaut à suralimenter vos aliments sans ajouter une seule calorie ! Pimentez votre vie. Dites Ferfer au sel (responsable, entre autre, de rétention d’eau et de votre dégaine bibendum) et dites Hello au Felfel Barlabid qui non seulement réchauffera vos plats et votre corps mais augmentera votre métabolisme tout en vous aidant à brûler les graisses plus rapidement. Une étude a même démontré que lorsqu’une personne consomme un apéritif avec des piments de Cayenne, elle mange 15% moins de nourriture. Feeling hot, hot…

Disette Story

Ne dites plus « je suis à la diète » qui franchement reviens à dire « je suis au régime » et qui inéluctablement vous renvoie sur les bancs de la Smina Academy donc des pestiférées, autant se mettre une étiquette de frustrée, de ratée, de trompée sur le front. Dites « Vu la disette qui sévit dans ce monde, dirienavrant j’ai décidé d’être solidaire de tous ces opprimés en mangeant moins et c’est pourquoi j’ai ressorti ma dînette. Lessis more les filles, non ? ». Vous verrez, une fois l’effet de surprise passé, c’est sericassarounette assuré. Ayyashkouni qui va se vanter d’avoir relancé l’industrie de la dînette, hein ? Donia Trump !

T’as de beaux oeufs tu sais

Le plus sûr moyen de perdre du poids reste les oeufs surtout s’ils sont consommés au petit déjeuner. D’après une étude américaine récente, manger des œufs au petit-déjeuner peut faire perdre 65% plus de poids, ne dit-on pas qui mange un œuf mange un bœuf ?

Peu caloriques, bourrés de protéines, ils ont tout pour plaire tant ils procurent un sentiment de satiété. A la coque, au plat, brouillé, mimosa, cocotte, vous allez vite devenir œuf-orique.

Eau My God

« Buvez, éliminez » comme dit la pub car c’est bien connu l’eau cale vos fringales sauf que les histoires d’eau au bout d’un moment ça gonfle !

Ajouté à cela le disque rayé passant en boucle sur les ondes, la télé et les magazines « mangez 5 fruits et légumes par jour » qui commence sérieusement à nous courir sur le haricot ! En fait, le mieux c’est de faire son propre cocktail. Toujours dans un souci d’anti-frustration, pensez glamour, pensez valorisation de soi et décrétez une « Detox Water Week » (oui ça fait plus zamazama je vis à Lost Angeles). Le top ? A consommer sans modération. La recette, super simple : dans un grand verre d’eau, voire le halebnhass de Memeti vous y glissez tout ce qui vous tombe sous la main : citron, fenouil, bergamote, bâton de cannelle, coriandre, basilic, carotte, feuilles de menthe, etc. Eau là là ! J’en vois déjà qui ont soif !

Draine-toi et le ciel t’aidera

Pour remodeler sa silhouette, y a pas que le sport dans la vie même si la sédentarité favorise l’embonpoint, beaucoup plus que les excès alimentaires, il suffit de troquer sa voiture pour « prendre le 11 » (expression tunisienne pour désigner les jambes), un vrai bonus pour votre assurance minceur. Toutefois, maigrir faut pas se mentir c’est une vraie ghassra alors pour pas déprimer rien de mieux que de faire sa star (parce que la vache ! je le veau bien) et s’offrir un massage palper-rouler, un drainage qui stimule la circulation de la lymphe, grâce à toute une succession de pressions circulaires et déclenche l’élimination des toxines. Résultat : je dégonfle physiquement et je me regonfle moralement, c’est psychopneumatique en somme !

Latifa, 52 ans, professeur de biologie au lycée, 3 enfants.

Je voudrais témoigner car je trouve qu’on ne dit pas ce que c’est de vivre dans l’enfer des régimes. Surtout qu’au final, aucun ne marche car tout ce qu’on perd on le reprend en double. Puisque je suis prof, je reste souvent avec mes enfants à la maison pendant les vacances scolaires, du coup je passe mon temps à faire des pâtisseries et je grossis. Mon mari ne dit rien, il me trouve très bien comme ça (en même temps lui a la chance de manger ce qu’il veut sans grossir ! lezemaadouhnesh fi kelshou ?!) sauf que moi je déprime car je ne sais plus quoi faire. Ma famille, mes amis ne comprennent pas pourquoi j’en fais tout un plat. Ma fille m’a conseillé d’aller voir un psy pour lui raconter mes frustrations et je pense vraiment que je vais y aller en espérant que ce sera la clé pour m’aider à maigrir…

Hédi, 26 ans, Web manager, fiancé.

Avec mon métier, je suis toute la journée assis devant mon ordi, pas très facile donc de perdre du poids surtout que le midi je mange chawarma, pizza, hamburger-frites, qu’après le boulot, je retrouve les copains pour prendre l’apéro et que le soir je rentre manger les petits plats de ma maman. Le déclic a été quand j’ai rencontré Samia qui contrairement à moi est très sportive. Avec elle, j’ai changé mes habitudes : on se retrouve à midi, on s’attable, on discute, on rit, de temps en temps elle prépare des sandwichs crudités, on file au Belvédère, on s’assoit sur un banc et après on fait un petit tour. Après le boulot, je retrouve toujours les copains sauf que trois fois par semaine et vu que c’est bientôt l’été, on joue au foot. Quant au dîner, je prends de la salade ou de la chorba et au lieu de m’affaler devant un mousselsel, je sors marcher. Je me sens plus léger, je suis content d’avoir rencontré Samia car grâce à elle je mange mieux et je bouge plus !