Etre une Femme

Main verte pour la rentrée

Publié le
Main verte pour la rentrée

Septembre est là et les beaux jours se poursuivent encore. Après les fortes chaleurs de juillet et d’août, le jardin est prêt à renaître. C’est le temps de reprendre les travaux pour bien préparer la saison hivernale. Et si vous n’avez pas de jardin, pourquoi ne pas profiter du balcon pour y recréer un petit bout de nature ? Les fleurs, les arbustes et même les légumes peuvent s’y sentir tout à fait à leur aise, d’autant que la douceur de notre climat le permet.

par David Rivory

L’été s’apprête à prendre fin.

Après les vacances, c’est la rentrée pour vous, mais aussi pour le jardin.

L’activité reprend avec d’autant plus d’ardeur que les mois chauds furent languissants.

Au jardin, c’est donc le temps des travaux. Rentrons directement dans le vif du sujet !
Pour les iris, il est l’heure de les diviser. En effet, ces belles fleurs aiment le sol lorsqu’il est encore chaud. De même, c’est la bonne époque pour mettre en terre les arbres, les arbustes et les arbres fruitiers.
Et comme il n’a pas plu quasiment de tout l’été, on peut planter les vivaces qui, de toute façon, n’aiment pas les sols détrempés. Pour les variétés à floraison printanière, plantez plutôt en début d’automne, afin qu’elles aient le temps de s’installer avant l’hiver et qu’elles puissent collecter des forces supplémentaires pour mieux fleurir au printemps. On pourra citer en exemple l’anémone du Japon, l’aster d’automne ou le sedum. La marguerite, l’œillet, la sauge ou encore la campanule peuvent aussi être plantées en septembre puisque sous nos latitudes, l’été joue les prolongations.

Septembre et octobre sont également les bons mois pour faire les boutures des rosiers, de bêcher les massifs et de retourner grossièrement la terre du potager pour que la morte saison puisse ensuite accomplir son œuvre.
A noter que la plantation ne s’effectue qu’à partir du moment où un arrosage adapté y est prévu en même temps.
Il ne faut pas hésiter à compléter le réseau d’arrosage par un apport d’eau par arrosoir le cas échéant sur le lieu de plantation afin de bien faire prendre la plante dès le départ. La mise en terre se fait selon la chronologie suivante : les arbres, les arbustes, les fleurs et enfin les bulbes.

Des légumes au balcon

Un potager sur le balcon ? Oui c’est faisable. C’est bon et décoratif à la fois. Si vous possédez un balcon ensoleillé, une terrasse, une véranda ou un rebord de fenêtre, il vous est alors possible de cultiver légumes et herbes aromatiques. Le plus simple reste la culture de plantes aromatiques comme le thym, la ciboulette, le persil, la menthe ou le laurier-sauce. Ces espèces ne posent guère de difficulté, dès lors que l’on n’oublie pas de les arroser régulièrement.
Pour les légumes, le choix est large : radis, salades à couper, petits concombres, courgettes rondes, tomates, haricots grimpants, fraises…

Le bon pot

Le choix du contenant est essentiel si l’on désire obtenir une croissance optimale des légumes. Vous trouverez en jardinerie un grand choix de bacs et pots adaptés à votre potager, mais les simples pots en terre font l’affaire. Les récipients doivent être assez grands, la profondeur minimum est de 30 cm pour de petits légumes. Par contre, les plants de tomates s’épanouiront dans des conteneurs plus grands de 10 litres minimum.

La bonne méthode

Nul besoin d’un matériel sophistiqué. Une petite pelle et un arrosoir suffisent. Vos récipients doivent posséder un bon drainage. Vérifiez qu’ils possèdent des trous d’écoulement de l’eau, sinon, on peut pratiquer quelques ouvertures, à l’aide d’une perceuse. Une couche de gravier dans le fond des pots est nécessaire avant de combler avec un bon terreau «spécial jardinière» qui contient des éléments nutritifs nécessaires à la croissance de vos légumes.

Les bons légumes

Dans les jardinières, radis, roquette et laitue à couper, qui poussent vite et offrent plusieurs récoltes, se plairont à merveille. Les plants de tomates préféreront des pots profonds. La courgette est délicieuse autant que décorative grâce à son feuillage et ses fleurs que l’on peut déguster. Pois et haricots, plantés dans une jardinière profonde, s’enroulent autour de tuteurs. Les herbes aromatiques s’installent indifféremment dans une jardinière ou un pot. Quant aux plants de fraisiers, ils se plaisent dans des conteneurs à suspendre.

Le bon entretien

Il faut arroser régulièrement mais sans excès, jamais en plein soleil, et de préférence en soirée ce qui évite l’évaporation. Le potager demande un entretien régulier. Ainsi, il est nécessaire d’éclaircir les semis trop denses pour ne garder que les plants les plus forts, et également pratiquer un désherbage régulier. Pour éviter l’évaporation, comme le temps reste chaud, recouvrez la terre d’un paillis.